Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Jacques Henri Lartigue, "Un monde flottant", exposition du 17 juin au 25 septembre 2016 au Théâtre de la Photographie et de l’Image, Nice

La Ville de Nice propose au Théâtre de la Photographie et de l’Image – Charles Nègre, du 17 juin au 25 septembre 2016, une exposition consacrée à l’œuvre de Jacques Henri Lartigue. Le vernissage de l’exposition aura lieu le jeudi 16 juin 2016 à 19 heures.


Jacques Henri Lartigue est né à Courbevoie le 13 juin 1894. Il meurt à Nice le 12 septembre 1986. Peintre et photographe, il devient célèbre grâce à ses clichés évoquant sa vie familiale et la société mondaine de la Belle Epoque. Il est considéré au XXe siècle comme un génie du noir et blanc.
Curieux, il essaie toutes les nouvelles techniques photographiques ; clichés de sujets en mouvement, ses images représentent aussi bien les membres de sa famille que les premiers temps de l’aviation, les manifestations sportives, les « belles dames » du bois de Boulogne, et les photographies de la Riviera où il fait de nombreux séjours de 1908 à 1986.
Cette exposition met en lumière le thème de l’instant qui passe, de la brièveté du bonheur et de la fragilité de la vie. Elle montre que l’art du photographe est autant l’évocation du bonheur qu’un combat de tous les instants contre la pesanteur et la mort. Elle n’a jamais été présentée en France.

Une exposition imaginée par Florian Rodari
Cette exposition se veut une lecture du regard que pose Lartigue sur le monde. La qualité de ce regard réside peut-être moins dans la légèreté et la grâce – pourtant l’une et l’autre recherchées à tout moment par cet artiste – que dans la conscience sensible d’une soudaine relativité des choses entre elles. L’époque où l’enfant commence à photographier est comme déstabilisée dans ses lois ordinaires de gravité et de perspective. Tout va désormais tellement vite que tout devient aussitôt immatériel, indécis, sujet au hasard. L’exposition réunit ainsi quelque 200 photographies sur le thème de l’instant qui passe, de la brièveté du bonheur et de la fragilité de la vie et montre que l’art du photographe est autant l’évocation du bonheur qu’un combat de tous les instants contre la pesanteur et la mort.

Commissaires : Martine d’Astier, Marie-France Bouhours et Florian Rodari.
Textes de Florian Rodari et Martine d’Astier.

Pratique

Vernissage le Jeudi 16 juin 2016 à 19 heures
Théâtre de la Photographie et de l’Image - Charles Nègre
27, boulevard Dubouchage
06000 Nice



Pierre Aimar
Mardi 14 Juin 2016
Lu 240 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 201





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément