Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Inauguration du nouveau Musée de la Camargue et de son exposition permanente « Le fil de l’eau…le fil du temps en Camargue » le 29 octobre 2013 à 11h00

Le Musée restauré accueille dans ses murs une nouvelle exposition, « Le fil de l’eau…le fil du temps en Camargue ». Il ouvrira ses portes au public à partir du 2 novembre 2013.


Musée de la Camargue © DR
Musée de la Camargue © DR
La bergerie du Mas du Pont de Rousty, édifiée au XVIIIe siècle, abrite des troupeaux jusque dans les années 1970. Comme les cabanes de gardians, elle appartient au type traditionnel d’architecture rurale camarguaise, employant des matériaux de proximité peu coûteux. À l’origine, son extrémité nord formait une abside ; son enceinte était dotée de murs de faible hauteur ponctués de contreforts tous les cinq mètres. Sa couverture de sagno (roseau) fut remplacée par des tuiles en 1945 à cause des risques d’incendie. Les murs de la bergerie du Mas du Pont de Rousty sont alors rehaussés, la charpente est reprise pour réduire la pente de la toiture et l’abside au nord est supprimée, à la faveur d’un pignon droit bâti en pierres de Fontvieille.

Le bâtiment, situé sur une propriété du Conservatoire du littoral, est reconverti en 1978 en musée par le Parc naturel régional de Camargue. Il a pour vocation de retracer l’évolution des activités humaines dans le delta du Rhône, du XIXe siècle à nos jours. Il est géré depuis 2006 par le Syndicat mixte du Parc naturel régional de Camargue. Ce « Musée de France » accueille en moyenne 20 000 visiteurs par an.

Le 28 octobre 2012, le Musée de la Camargue a fermé ses portes pour faire peau neuve et pouvoir présenter sa nouvelle exposition permanente « Le fil de l’eau… le fil du temps en Camargue ». Le projet s’inscrit dans la démarche « Tourisme et handicap » et « Bâtiment durable méditerranéen ».
Cette première tranche de travaux a été partagée en deux phases : les travaux de restauration sur la bergerie très altérée par le vent, le soleil et le froid, et la conception et la réalisation de l’exposition. Grâce au mécénat de la Fondation Total, la Fondation du patrimoine a apporté un soutien de 100 000 euros à la première phase de travaux. La délégation Provence-Alpes-Côte d’Azur de la Fondation du patrimoine a de plus lancé une souscription (appel au mécénat populaire).

Une seconde tranche est envisagée en 2014-2015 pour la rénovation de la billetterie du musée.
Ce projet de restauration a permis d’agir pour la transmission du passé culturel camarguais, lié en partie à la transhumance et aux bergeries qui constituent une grande part du patrimoine rural de la Camargue.

Pratique

Musée de la Camargue
Parc naturel régional de Camargue
Mas du Pont de Rousty
13200 Arles

<iframe width="425" height="350" frameborder="0" scrolling="no" marginheight="0" marginwidth="0" src="https://maps.google.com/maps/ms?msa=0&amp;msid=216713321278694108205.0004e9683f0ba2fc34564&amp;hl=fr&amp;ie=UTF8&amp;ll=43.62368,4.527655&amp;spn=0,0&amp;t=m&amp;output=embed"></iframe><br /><small>Afficher <a href="https://maps.google.com/maps/ms?msa=0&amp;msid=216713321278694108205.0004e9683f0ba2fc34564&amp;hl=fr&amp;ie=UTF8&amp;ll=43.62368,4.527655&amp;spn=0,0&amp;t=m&amp;source=embed" style="color:#0000FF;text-align:left">Musée de la Camargue</a> sur une carte plus grande</small>


Pierre Aimar
Mercredi 23 Octobre 2013
Lu 60 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter