Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




In alta solitudine. Marie d’Agoult et Liszt « une passion italienne ». Lecture-Spectacle avec Claire Chazal, théâtre Tête d'Or, Lyon, 15 octobre 2012

La destinée de Marie de Flavigny, comtesse d’Agoult, mariée et mère de deux petites filles, bascule lorsqu’elle rencontre Franz Liszt, son cadet de six ans, en décembre 1832.


En juin 1835, après deux ans de liaison secrète, les amants s’enfuient. Indifférents au scandale, ils vivent leur amour au grand jour pendant quatre années. Ils séjourneront en Suisse puis deux ans en Italie (Milan, Venise, Gênes, Florence, Rome). Marie retrace dans son journal ces années de pèlerinage qui révèle, non seulement leur vie de couple au plus fort de leur passion, mais également une exceptionnelle soif de connaissances, un désir ardent de comprendre et d’embrasser, tous les arts. Il ressuscite aussi le goût d’une élite qui, comme à toute époque, se piquait d’échapper au conformisme de son temps.

D’après « Marie d’Agoult, correspondance générale, 1837-1839» édition établie et annotée par Charles Dupêchez, Tome II, Editions Champion, 2004

Théâtre Tête d'Or
60 avenue de Saxe - 69 003 LYON
www.theatretetedor.com


Pierre Aimar
Vendredi 28 Septembre 2012
Lu 261 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter