Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Grasse - Musée International de la Parfumerie : Christian Dior et l’Esprit du Parfum, Jusqu’au 1er octobre 2017

Doit-on dire âme ou esprit pour un parfum ?
Avec l’exposition d’été consacrée à Christian Dior, Esprit du parfums, dont l’affiche livre l’image d’un homme attendri et rêveur et un flacon élégant comme il savait les créer, l’exposition est à demi présentée.


Christian Dior © DR
Christian Dior © DR
Il n’y manque que senteurs, arômes et odeurs, bref la richesse de fragrances diverses. L’esprit en somme.

Elevé par sa mère Madeleine dans l’amour des jardins, des parfums et des fleurs, Christian Dior est attiré dès les années 30 par le pays de Grasse. Il se réfugie dans le Var avec sa famille pendant la seconde guerre mondiale, retrouve sa sœur à Callian puis achète le Château de la Colle Noire à Montauroux en 1950.
Un an après la restauration du château en 2016, dernier lieu de villégiature du parfumeur couturier, l’exposition Dior, l’esprit du parfum, est l’occasion de présenter au public un fonds important de flacons et d’affiches mais aussi les trésors des collections historiques de la Maison Dior valorisés par des dispositifs muséographiques interactifs, vidéos, points olfactifs et tactiles.

Des intérêts variés
Christian Dior n’a pas été d’abord parfumeur ; il a souhaité étudier les Beaux-arts, refusés par ses parents, l’architecture, et entre finalement à l’école des Sciences Politiques ; il fréquente le Bœuf sur le toit et ouvre aussi une galerie d’art. Des goûts d’artiste, c’est certain ! Sa sœur installée à Callian lui est un refuge pendant et après guerre et Dior continue ainsi à baigner dans la culture des roses centifolia (ces fameuses roses à parfums de Grasse), des jasmins et des lavandes, jusqu’en 2008

Christian Dior et Serge Heftler-Louiche, fondateur et premier président de Christian Dior Parfums s’adressent aux parfumeurs grassois pour la réalisation de leurs plus belles fragrances ; Miss Dior en 1947 avec Paul Vacher, puis Diorama, Eau Fraîche, Diorissimo et Eau Sauvage. Avec Guy Robert, Dioressence, Poison avec Edouard Fléchier, et Jacques Cavallier-Belletrud pour Eau de Dolce Vita. Depuis 2006 François Demachy est le parfumeur créateur attitré de la maison Dior.

Installé à la Colle Noire en 1950, Dior y accueille de prestigieux visiteurs, Bernard Buffet, Marc Chagall, Georges et Nora Auric et Marie-Laure de Noailles.
Il lance enfin, le 12 février 1947 sa première collection de couture avec les lignes Corolle et En 8, baptisées New Look. Mais ceci est une autre histoire.

Parfums, cristal et or
Rien ne peut magnifier autant un parfum que le fameux flacon qui l’emprisonne et … l’embellit. Ce sera l’alliance avec les maîtres-verriers de Baccarat, dans la création de flacons d’exception pour Miss Dior, Diorama, puis Diorissimo et enfin J’adore.
Il reste à rajouter un détail pour que le luxe et le plaisir soient complets : l’or.
Qu’on va bientôt trouver partout chez Christian Dior, sur les stucs et boiseries, sur les bouchons et flacons, sous forme de fils et sur les robes bien sûr : signature raffinée et symbolique de la maison Dior.
L’exposition Christian Dior Esprit du parfum, célèbre enfin ce pays de Provence, odorant et si attachant, source de créations, où Christian Dior avait choisi de vivre.
Jacqueline Aimar

Jusqu’au 1er octobre. 04 97 05 58 11

Pratique

Musée International de la Parfumerie
2 Boulevard du Jeu de Ballon
06130 Grasse, France
museesdegrasse.com
+33 4 97 05 58 00



Lundi 5 Juin 2017
Lu 250 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 201





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément