Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Grammaire Sentimentale, exposition de Gérard Collin-Thiébaut, du 22 Janvier au 23 avril 2017 au FRAC Franche-Comté, Besançon

Depuis 30 ans, Gérard Collin-Thiébaut questionne le statut de l'art et de l'artiste.


Il poursuit sa quête dans Grammaire sentimentale une exposition proposée par le Frac Franche-Comté dès le 22 janvier 2017, qui met en exergue le pouvoir unifiant de l'art. L'artiste y mêle ses propres œuvres et près de 70 autres qu'il a choisies dans les collections du FRAC et certaines d'autres artistes, célèbres ou moins connus, tels Lucien Coutaud, Alberto Giacometti, Charlotte Guinot Pacot ou encore Saodat Ismaïlova...

« Grammaire sentimentale », un titre paradoxal, presque un oxymore, tant la dimension affective et aléatoire évoquée par le second terme du titre semble à priori incompatible avec la rigueur normative du premier. Pourtant si l'exposition déploie le vocabulaire, la syntaxe autrement dit le langage propre à cet artiste prolixe et singulier, elle est aussi l'expression de sa passion pour la culture populaire, la littérature, la musique, les œuvres d'art tout autant que pour les hommes qui les font. La singularité ne peut exister sans les autres, d'où le choix de mêler à ses propres œuvres celles qu'il a choisies dans les collections du Frac Franche-Comté et certaines d'autres artistes. Mélangeant allègrement rigueur, affect, causticité, pessimisme d'une part et écriture, langage, passé, présent de l'autre ; Gérard Collin-Thiébaut nous souffle que l'objectif et le subjectif se confondent, que le mot et l'idée sont consubstantiels.

Pratique



Pierre Aimar
Lundi 9 Janvier 2017
Lu 89 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 196



Inscription à la newsletter