Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Georges Dorignac (1879 - 1925) Dessins rouges et noirs, Galerie Malaquais, Paris VIIIe, du 31 mars au 21 mai 2016

Selon Rodin, « Dorignac sculpte ses dessins (…) ». Pourtant Georges Dorignac (Bordeaux, 1879 – Paris, 1925) ne pratique pas la sculpture.


Femme accroupie, penchée en avant, 1913. Pierre noire et lavis noir. Courtesy Galerie Malaquais
Femme accroupie, penchée en avant, 1913. Pierre noire et lavis noir. Courtesy Galerie Malaquais
Il modèle sur la surface plane du papier. Avant tout dessinateur, il travaille en toute indépendance alors que les avant-gardes battent leur plein. Il crée des formes puissantes et ramassées dans une matière dense, sur un papier épais ou texturé. Ses formes expressives remplissent l’espace limité de la feuille, et les contrastes s’avèrent forts dans ses œuvres le plus souvent monochromes.
La Galerie Malaquais, spécialisée en sculpture et dessin, présente un ensemble exceptionnel de 41 dessins et 4 peintures de Georges Dorignac, parmi lesquels 35 œuvres sur papier datant de 1912 à 1914. De cette exposition à la Galerie Malaquais, plusieurs dessins seront exposés au cabinet d'expertise d’Alexandre Lacroix. L’occasion de découvrir, pour la première fois, un accrochage aussi important de cet artiste, avant que plusieurs musées, les Musées de Sens, la Piscine - Roubaix - puis le musée des Beaux-Arts de Bordeaux, ne le mettent en lumière, dès 2016. Une monographie paraîtra, par ailleurs, aux éditions Le Passage en 2016. Des institutions, dont le Musée national d’Art Moderne – Centre Pompidou, le musée des Beaux-Arts de Bordeaux et le Musée de Grenoble, conservent des pièces de l’artiste qui ont aussi trouvé place dans de nombreuses collections privées.

La Galerie Malaquais prévoit un catalogue. 90 ans après la disparition de Georges Dorignac à l’âge de 46 ans, les regards semblent se porter enfin sur son œuvre et confirmer la prédiction de Pierre Rosenberg, conservateur, historien de l’art et académicien français, qui avait « la certitude que justice sera un jour rendue à ce magnifique dessinateur… »

Pratique



Pierre Aimar
Lundi 21 Décembre 2015
Lu 245 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter