Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Gaston Fébus (1331- 1391) du 30 novembre 2011 au 5 mars 2012 au Musée de Cluny – musée national du Moyen Âge, Paris

Figure haute en couleurs de la deuxième moitié du XIVe siècle, Gaston Fébus, comte de Foix et vicomte de Béarn, a forgé sa propre légende, se nommant «Fébus», c’est à dire «soleil».


Gaston Fébus, Livre de chasse - folio 51 V° - détail © BnF
Gaston Fébus, Livre de chasse - folio 51 V° - détail © BnF
Ce prince pyrénéen est réputé pour son goût de l’indépendance, sa richesse et le lustre de sa cour, ainsi que pour le Livre de la chasse, un manuel de référence sur la connaissance du monde animal, dont il est l’auteur et dont sont conservés de superbes exemplaires enluminés. Une sélection de 90 oeuvres évoquera la personnalité de ce prince et le Livre de la chasse.

Le prince Fébus
S’il devient, sous la plume du chroniqueur Froissart, la figure du prince idéal, Gaston Fébus est aussi un personnage complexe et ambivalent. Munificient et autoritaire, cruel et retors en politique, il se comporte comme un « roi sans couronne ». Au cours de la guerre de Cent ans qui oppose les rois de France aux rois d’Angleterre, il sait jalousement protéger sa neutralité et se révèle un administrateur hors pair.
Il reçoit somptueusement dans son château d’Orthez les plus grands personnages de son temps.
L’exposition met l’accent sur cet art de vivre, ce goût pour l’ostentation et la richesse de sa table, notamment à travers de rares exemples de vaisselle d’argent.

Le Livre de la chasse
L’exposition est aussi l’occasion unique de présenter, grâce au concours de la Bibliothèque nationale de France, le plus beau manuscrit du Livre de la chasse, rédigé par Gaston Fébus en 1387. Dans cet ouvrage, le prince s’attache à partager sa profonde connaissance de la nature et des animaux et son expérience de chasseur. Il y décrit le comportement d’une quinzaine d’animaux, en détaille les amours, les soins à leur apporter, s’attarde sur le récit de la journée du veneur.
Ce manuel de référence, illustré de peintures de grande qualité, se teinte parfois aussi de références moralisantes. Le comte n’y utilise aucun artifice, soucieux de transmettre une science d’un intérêt exceptionnel.

Cette exposition est organisée par le musée de Cluny, la bibliothèque nationale de France et le château de Pau

Musée de Cluny - musée national du Moyen Âge
6, place Paul Painlevé
75005 Paris
www.musee-moyenage.fr
[www.twitter.com/museecluny]urblankl:http://www.twitter.com/museecluny
Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 9h15 à 17h45 (dernier accès à 17h15)
Fermé les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.


Pierre Aimar
Mercredi 21 Septembre 2011
Lu 552 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter