Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Figure(s) & paysage(s) Du 02 mars au 25 mai 2014, château et parc du Domaine de Kerguéhennec à Bignan (56)

Élise Beaucousin (dessin), Daniel Challe (photographie), Katerina Christidi (dessin), Jonas Delhaye (photographie), Isabel Duperray (peinture), Marcel Dupertuis (sculpture), Marine Joatton (dessin, peinture), Angélique Lecaille (dessin, sculpture), Illés Sarkantyu (photographie, vidéo)


Isabel Duperray, Little boy I, 2006. Huile sur toile, 130 x 162 cm © Illés Sarkantyu
Isabel Duperray, Little boy I, 2006. Huile sur toile, 130 x 162 cm © Illés Sarkantyu
À l’instar des expositions Paysage(s) à l’automne 2012 et De la peinture, dans tous les sens... et à tous les étages ! au printemps 2013, cette exposition n’est nullement une exposition thématique. J’ai avant tout souhaité rassembler des artistes et des oeuvres dont le questionnement m’a semblé pouvoir rencontrer, un instant, la vie et les formes d’un lieu.

Si, à Kerguéhennec, les questions de l’architecture et du paysage sont étroitement liées, c’est à partir des oeuvres de Tal Coat qu’est née cette réflexion sur la figure et le paysage. À partir de ce qui, sans doute, m’apparaît de plus en plus clairement comme l’une des singularités de cet oeuvre : l’intrication de ces deux grandes catégories de l’art que sont la figure et le paysage, développés comme des genres autonomes… au point de désigner des formats de tableaux !

D’abord essentiellement préoccupé de figures, personnages et visages des années vingt et trente, natures mortes au début des années quarante, Tal Coat, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, au terme de son séjour à Aix, va se convertir au paysage. À cette période charnière, la figure semble disparaître, se fondant dans le paysage, essentiellement dans les failles de parois rocheuses. Il en est ainsi dans la série des Profils sous l’eau, également nommés Profils dans la cascade, qui confondent chevelure et ruissellement de l’eau, les courbes de la figure féminine et celles de la colline, réalisant ainsi, là même où il venait travailler, le projet cézannien.

Pour autant, dans les années qui suivront, la figure ne disparaîtra jamais tout à fait du paysage de Tal Coat. Les champs resteront toujours traversés par des figures (vols, passants, troupeaux, silex...) qui « ponctuent » le tableau, pour reprendre l’expression chère au peintre.

Dans sa dernière période, la figure, enfouie, gonfle la surface de la toile, affleure à la surface de la terre. La figure, abîmée dans les failles des rochers de Château-Noir réapparaît dans les grands « monochromes » de la fin sous la forme de figures sexuées ; des origines du monde qui sans cesse, tels les corps enfouis, remontent inéluctablement à la surface de la terre par le travail des profondeurs et le mouvement des dessous.

Les artistes réunis dans cette exposition poursuivent, chacun à leur manière, cette réflexion et articulent, de mille manières possibles, figures et paysages, sous le mode de l’incorporation ou, au contraire, de l’extraction, voire encore, en transformant le paysage en figure…
Olivier Delavallade, directeur du domaine

Informations pratiques

Domaine de Kerguéhennec
Une propriété du Département du Morbihan
56500 Bignan
Tél. 02 97 60 31 84

kerguehennec@cg56.fr /
Tél. 02 97 60 31 84
www.kerguehennec.fr

HORAIRES D’OUVERTURE
Du 2 mars au 25 mai 2014 du mercredi au dimanche, de 12h à 18h
Le parc de sculptures est accessible tous les jours.

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE
Sur réservation pour les groupes

ACCÈS
RN 24, sortie Bignan
TGV : gare de Vannes (30 km)
Aéroports : Lorient (60 km), Rennes (110 km), Nantes (140 km)


Pierre Aimar
Jeudi 23 Janvier 2014
Lu 204 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter