Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Festival international de danse, Vaison Danse, théâtre antique de Vaison-la-Romaine, du 9 au 27 juillet 2012

« Entrez dans un festival qui vous propose une immersion au cœur du corps et de ses possibilités infinies, là où la danse nous parle de ce que le mots ne peuvent exprimer… »
Ainsi défini, le festival Vaison Danses va offrir en cinq grandes soirées, cinq styles et cinq formes d’art dansé : toute la danse.


Cliquez sur l'image pour accéder à la location
Cliquez sur l'image pour accéder à la location
Roméo et Juliette de Prokofiev
Sous la présidence de la Princesse de Hanovre, la compagnie des ballets de Monte Carlo ouvre ces soirées d’été par une chorégraphie de Jean-Christophe Maillot pour Roméo et Juliette, dans ce majestueux cadre de gradins romains entourés de cyprès.
D’après William Shakespeare, sur la musique de Serge Prokoviev, et dans une scénographie qu’on attend superbe d’Ernest Pignon Ernest, placée sous le signe de la transparence et de la légèreté, ce Roméo et Juliette met en lumière la dualité, l’ambiguïté propres à l’adolescence, déchirée entre diverses pulsions, tendresse et violence, crainte et orgueil. Les 9 et 10 juillet

Danse et Drôlerie
Le 12 juillet, les Ballets Trockadero de Monte Carlo, basés à New York, et surnommés les Trocks, présentent des garçons travestis et pleins d’humour, qui, d’extravagances en imitations, ils font preuve d’une connaissance et d’une technique de danse irréprochables, confirmées par le goût de la drôlerie et les formes et couleurs de tutus et autres tenues de plumes.
Certes les silhouettes manquent de la gracilité nécessaire au Lac des Cygnes, à la légèreté des lutins et des sylphes, mais cela contribue au cocasse de certain ballets : et les pointes paraissent parfois un peu longues et épaisses. De Giselle au Lac des Cygnes, de Paquita à Don Quichotte, d’Isadora Duncan à Martha Graham, Balanchine ou Cunningham, les Trocks dansent tous les rôles avec une parfaite aisance sur l’air de la parodie.

Synchronicity
Cette création 2012 de la Cie Carolyn Carlson joue sur la perception sensible et éclairée des événements qui peuvent bouleverser une vie, sous l’inspiration de Jung. Ainsi d’une pendule qui s’arrête à la mort d’un père ou une rencontre qui change un destin. Cela agite émotions et sentiments et peut forcer à des tournants décisifs.
Avec Eau, inspiré de Gaston Bachelard, Carolyn Carlson donne naissance à une nouvelle fresque poétique débouchant sur une réflexion humaine
Pour l’occasion, Carolyn Carlson retrouve John Davis, complice de longue date à l’Opéra de Paris, de Rituel pour un rêve mort à L’or des fous, de Density 21,5 à Year of the horse. Trois décennies après avoir donné naissance à un art visuel traversé par la philosophie et la spiritualité, ils reprennent leur collaboration pour cette ambitieuse création.
Le 16 juillet

Bothanica, un aphrodisiaque naturel
La compagnie américaine mythique Momix, dirigée par Moses Pendleton signe son retour à Vaison-la-Romaine.
Momix, deux syllabes qui résonnent depuis plus de trente ans comme une formule magique dans le monde entier. Une formule synonyme d’invention gestuelle débridée, d’effets spéciaux et d’images improbables fascinantes.
La physicalité presque sportive des danseurs, les jeux d’ombres et de lumières, les détournements d’accessoires, les illusions d’optique enchantent les spectateurs, petits et grands. Par l’explosion de formes, de couleurs et de mouvements, Momix sonde tous les possibles du corps, dans un tourbillon qui emporte le spectateur de surprise en surprise au rythme des saisons,
Bothanica invite sur scène une drôle une drôle de faune, de flore, et aussi les quatre éléments .
A rêver les yeux ouverts.
Les 20 et 21 juillet


Compagnie DCA Philippe Decouflé
Pour Panorama, création 2012, pièce pour 7 danseurs ;
Panorama : vue d’ensemble sur un paysage qu’on peut découvrir de haut.
Decouflé qui nous enchante depuis trente ans de ses créations extravagantes et souvent époustouflantes, nous invite cette fois à revisiter une œuvre atypique à la fois arts visuels, danse et cirque. Le chorégraphe replonge dans l’histoire de sa compagnie, DCA créée en 1983, piochant dans ses valises pour y pêcher, là des parades, là des séquences de spectacles : Codex, Shazam, Petites Pièces Montées assorties de quelques œuvres de jeunesse, Vague Café et Jump.
Cela forme des variations plutôt qu’une reprise, car panorama décline et tricote : les filles ici dansent ce que dansaient hier les garçons et les petits gabarits prennent la peau des grands.
Avec 7 nouveaux interprètes et deux fidèles complices, Eric Martin et Philippe Guillotel.
Les 26 et 27 juillet.
Jacqueline Aimar

Danse au Nymphée

Le Théâtre du Nymphée accueille en parallèle à Vaison Danses trois spectacles :
Danses à venir par les élèves du Conservatoire National Supérieur de musique et Danse de Lyon, des cartes blanches qui sont les prémices des formes chorégraphiques à venir ; et la Compagnie Orientations de Daniell et Mohamed Alnuma pour Nostalgia. Quant à la Compagnie Par’Allèles avec Djamel et Hosni M’Hanna, elle propose Face à Face en hommage au film muet. J.A.
Les 18, 22 et 24 juillet au Nymphée, à 19 heures.

Du 9 au 27 juillet, 04 90 28 74 74

Pratique

Locations :
A la Ferme des Arts - Face à l’entrée du Théâtre Antique - rue Bernard Noël - 84110 Vaison la Romaine
Horaires d’ouverture du guichet :
En mai et juin du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h30 (fermés les jours fériés)
En juillet du lundi au samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h30 + les soirs de spectacles jusqu’à 22h (fermé
le 14 juillet)
Par téléphone : 04 90 28 74 74
Par courrier : Billetterie Vaison Danses - BP 60 - 84110 Vaison la Romaine
Par Internet : www.fnac.com - www.tickenet.fr


Pierre Aimar
Vendredi 15 Juin 2012
Lu 528 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 24





Inscription à la newsletter