Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Festival du documentaire PriMed Marseille avec Antoine Sfeir, du 20 au 26 novembre 2016

Depuis sa création, le PriMed n’a cessé de voyager et de faire voyager d’une rive méditerranéenne à l’autre, au fil des ponts bâtis par les documentaristes, reporters et vidéastes de Méditerranée et d’ailleurs. La 20e édition du festival, du 20 au 26 novembre à Marseille, ne déroge pas à la règle.


Festival du documentaire PriMed Marseille avec Antoine Sfeir, du 20 au 26 novembre 2016

Les 24 documentaires, reportages et web-documentaires sélectionnés en compétition dressent de nouvelles passerelles de compréhension et d’analyse du monde méditerranéen. Du Maghreb au Proche-Orient, de la vieille Europe à l’Anatolie en passant par les Balkans, toute la Méditerranée converge vers le PriMed, à la rencontre d’un public marseillais toujours plus nombreux et fidèle d’année en année - et nous l’en remercions !

En revanche, si le PriMed fête ses 20 ans, eux n’ont pas encore 20 ans. Eux, ce sont les lycéens de la région PACA et de toute la Méditerranée, qui sont cette année un millier à devenir jurés du PriMed et à attribuer leur Prix, le Prix MPM Averroès Junior. Parce que
ce sont eux qui héritent du monde méditerranéen et de tout ce qui l’agite, le PriMed est fier de continuer à leur donner des clés pour mieux appréhender leur histoire, leur présent et leur avenir, et à leur transmettre le goût du dialogue culturel et du vivre-ensemble, en ces temps où la Méditerranée montre un grand besoin d’apaisement.
Jérôme Cathala, Président du CMCA
Valérie Gerbault, Déléguée Générale du CMCA

Qu’est-ce que le PriMed ?

Créé en 1994, le PriMed, Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen, est un festival qui s’adresse aux productions audiovisuelles – dans le domaine spécifique du documentaire et du reportage – traitant des problématiques de l’aire culturelle méditerranéenne au sens large, des côtes de l’Atlantique aux rives de la Mer Noire. Il est organisé par le CMCA (Centre Méditerranéen de la Communication Audiovisuelle).

Le PriMed, véritable Semaine audiovisuelle de la Méditerranée, a pour but de promouvoir et de récompenser des programmes dont la qualité et la créativité, aussi bien au niveau des contenus que dans les formes artistiques, sont privilégiées. Cette manifestation est ouverte à toutes les télévisions, aux structures de production, aux auteurs, réalisateurs, journalistes et documentaristes qui, par le biais de leurs œuvres et de leurs programmes, participent à une meilleure connaissance de la Méditerranée, de son histoire, de ses cultures et de ses traditions. Le PriMed offre aussi l’occasion d’une rencontre annuelle entre professionnels de l’audiovisuel et contribue ainsi au dialogue et à la coopération entre tous les pays du bassin méditerranéen.

Quelques chiffres :
- Près de 5 000 films reçus depuis la création du festival, dont plus de 300 ont été sélectionnés en compétition.
- Chaque année, le CMCA reçoit en moyenne 350 films en provenance de 35 pays différents.
- Depuis la création du PriMed, près de 30 films ont reçu un Prix à la Diffusion.
- Le PriMed accueille chaque année 6 000 spectateurs.

Les lieux de projection

Lieu principal de projection
La Villa Méditerranée - Esplanade du J4, 13002 Marseille

Le Festival de la Méditerranée en images qu’organise le CMCA a su s’imposer au fil des ans comme un rendez-vous incontournable de l’audiovisuel méditerranéen.
Le public marseillais, les réalisateurs, les producteurs et les diffuseurs publics et privés s’y retrouvent autour d’une programmation qui rend compte de la diversité et de la richesse de la production méditerranéenne et de ses nombreux enjeux dont témoignent chaque année les différents prix que décerne le jury international.

La Villa Méditerranée est fière de prendre part à cette formidable aventure collective et de contribuer ce faisant à renforcer le rôle et la place de Marseille et de sa région sur la carte audiovisuelle de la Méditerranée.
Bernard Valero
Directeur de l’AViTeM-Villa Méditerranée

La BMVR de l’Alcazar - 58 cours Belsunce, 13001 Marseille
Depuis mars 2004, Marseille est dotée de la plus grande Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale (BMVR) de France en terme de surface publique (11.000 m²). Financée par la Ville de Marseille, elle bénéficia, pour sa construction, d’une aide importante de l’Etat, de la Région et du Département.

Conçu par les architectes Adrien Fainsilber et Didier Rogeon, le bâtiment se distingue sur le cours Belsunce par sa façade de marbre-verre à laquelle est intégrée la marquise de l’ancienne salle de spectacle. A l’intérieur, la circulation s’organise à partir de l’axe central, un toit verrière renforce la clarté et la transparence du lieu. De vastes espaces de lecture permettent la consultation d’un million de documents conservés et d’emprunter plus de 350 000 livres, CD, partitions, périodiques et DVD.

Partenaire du CMCA depuis plus de 6 ans, la BMVR participe au PriMed en projetant une partie de la sélection officielle pendant le festival, et l’ensemble de la sélection en VOD après le festival. Impliquée comme toute bibliothèque publique dans la promotion des oeuvres audiovisuelles, la BMVR est devenue un acteur régional important de la diffusion du documentaire : coordinateur régional du Mois du Film Documentaire (novembre), partenaire du festival Cinéma du Réel «hors-les-murs» (avril), du FID (juillet), du Festival Films Femmes Méditerranée (octobre)...

Le MuCEM (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) Esplanade du J4, 13002 Marseille
Suspendu entre ciel et eau, flottant à l’entrée du Vieux-Port de Marseille, se trouve le MuCEM, réalisé en partenariat entre l’État, la Ville de Marseille, le département
des Bouches-du-Rhône et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ouvert sur le large, ce musée est, par sa situation même, un grand projet pour la Méditerranée dont il redessine l’horizon, désormais point de rencontre de ses deux rives. Le MuCEM s’intéresse principalement aux cultures de la Méditerranée, selon une optique comparatiste et pluridisciplinaire dans laquelle l’Europe et les autres continents bordant cette mer occupent une grande place.

Il entend profiter de la «culture-monde» qui caractérise le bassin méditerranéen pour rayonner au-delà de sa réalité géographique : ainsi, la latinité mêlée au christianisme s’étend vers les Amériques; le monde musulman se déploie de la pointe saharienne de l’Afrique jusqu’aux confins de l’Indonésie, en passant par le Moyen-Orient; la culture juive a essaimé sur tous les continents et le monde orthodoxe, partant de la Grèce et de l’Europe slave du Sud, a pénétré jusqu’en Sibérie. Sa programmation d’expositions, de débats, d’images et de spectacles reflète la variété des champs géographiques, historiques et disciplinaires couverts par le MuCEM.

Le Jury

Antoine Sfeir
Antoine Sfeir
Président du Jury
Antoine SFEIR
Journaliste et politologue, Directeur des Cahiers de l’Orient

Né à Beyrouth, Antoine Sfeir est co-responsable du service étranger du quotidien francophone libanais L’Orient-Le Jour de 1968 à 1976. Il participe en 1977 à la fondation du journal J’informe. Il collabore avec La Croix, Le Pèlerin, Le Point, L’Opinion, Le Figaro, ainsi qu’avec les revues Études, Esprit, Afrique et Asie Modernes, et Politique internationale. Fondateur et Directeur des Cahiers de l’Orient (créés en 1986), il préside également le Centre d’Études et de Réflexion sur le Proche-Orient, le Monde Arabe et l’Afrique du Nord (CERPO-MAAN) et a enseigné les relations internationales au CELSA-Paris IV. Il préside l’Institut Libre d’Etude des Relations Internationales (ILERI) depuis 2014. Il est l’auteur de nombreux essais et conférences sur le monde arabe et musulman.

Shu AIELLO
Réalisatrice, Directrice de production et Productrice exécutive

Shu Aiello a longtemps travaillé au sein de 13 Production. Elle a également collaboré avec des réalisateurs tels que Jean-Louis Comolli, Iossif Pasternak, Yvan Lemoine, Yves Anchar... Elle est réalisatrice, entre autres, d’une vingtaine de documentaires consacrés aux questions d’identité et de société posées par l’histoire coloniale de la France, en outre-mer. Elle a été également enseignante en audiovisuel aux Beaux Arts et en lycée. Parmi ses réalisations : Cinéastes et un papillon (2009), La mutation du crabe de cocotier (2011), Soufflé Van (2015) et Un paese di Calabria (2016).

Lynda BOUADMA
Journaliste et productrice à la Radio Algérienne (Chaîne 3)

Elle produit et réalise pour la Radio Algérienne des débats, reportages, documentaires sonores et journaux parlés. Elle a également coproduit des reportages télévisés pour France 2, et présenté le journal télévisé de Canal Algérie (télévision publique algérienne). Elle est la co-fondatrice de la web-radio de l’association Femmes en Communication, «Voix de Femmes». Membre de la Commission Radio de la COPEAM (Conférence Permanente de l’Audiovisuel Méditerranéen), elle participe également à de nombreux séminaires sur la question du genre.

Daniel DELOIT
Directeur Général de l’ESJ PRO

Après un parcours professionnel au sein de Radio France (1978-2005) en tant que journaliste, envoyé spécial permanent à Bruxelles, directeur de plusieurs radios locales (France Bleu) et Délégué du président pour la région Grand-Est, Daniel Deloit a dirigé l’Ecole supérieure de journalisme de Lille de 2005 à 2011. Il occupe aujourd’hui la Direction Générale de l’ESJ PRO. Filiale du groupe de presse Centre France, associée à l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, ESJ-PRO est spécialisée dans la formation continue aux métiers du journalisme en France et à l’étranger ainsi que dans la formation par alternance des journalistes. Elle est implantée à Lille, Paris et Montpellier.

Magdi GHONEIM
Ex-Directeur Régional de TV5 Monde Maghreb Orient

Magdi Ghoneim participe au lancement de Radio Monte Carlo Moyen-Orient à Monaco en 1972. Il y occupe les fonctions d’animateur, responsable de la programmation musicale et responsable des programmes. En 1997, il rejoint le groupe de télévision pan-arabe ART en tant que Directeur des programmes et de la programmation. De 1999 à début 2016, il s’occupe du marketing, de la distribution et de la communication de la chaine TV5 Monde Maghreb Orient en tant que Directeur Régional. En parallèle, de 2009 à 2012 il a été membre de la commission d’aide à la distribution sélective au CNC.

Sept prix et une mention spéciale sont attribués aux films en compétition :

Grand Prix «Enjeux Méditerranéens»
Ce prix récompense un documentaire ou un reportage d’une durée de plus de 30 minutes qui traite d’un sujet d’actualité en Méditerranée. Il identifie des œuvres qui participent à une meilleure compréhension de la situation actuelle dans le bassin méditerranéen. Il prime la capacité du réalisateur à interroger et mettre en perspective les événements, ainsi qu’à se mettre à l’écoute des protagonistes.

Prix «Mémoire de la Méditerranée»
Ce prix récompense le film d’une durée de plus de 30 minutes, qui, dans son traitement (avec ou sans archives), rend actuel des faits du passé, des histoires individuelles ou collectives d’hommes et de femmes de la Méditerranée, des lieux symboliques et de mémoire.

Prix «Première Œuvre documentaire»
Ce prix distingue le talent d’un réalisateur n’ayant pas réalisé plus de trois films en tout genre. Les œuvres produites dans le cadre d’une école ou d’une formation pourront également concourir. La durée du film doit être supérieure à 30 minutes.

Prix «Art, Patrimoine et Cultures de la Méditerranée»
Ce prix récompense un documentaire d’une durée de plus de 30 minutes qui contribue à valoriser l’expression artistique (musique, arts plastiques, spectacles vivants, arts visuels), le patrimoine (sites, monuments, œuvres d’art, archéologie, architecture) ou toutes autres expressions de la culture en Méditerranée (folklore, traditions).

Prix «MPM Averroès Junior» (Prix Jeune Public)
Délivré par un jury de lycéens. Il récompense une œuvre choisie parmi une sélection établie par le CMCA et
l’association Des Livres Comme Des Idées.

Prix «Court méditerranéen» (Prix du Public)
Ce prix récompense un documentaire ou un reportage de moins de 30 minutes qui traite de la Méditerranée quelle que soit la nature du sujet.

Prix «Multimédia de la Méditerranée»
Ce prix récompense une production de type web-documentaire sur des sujets méditerranéens.
Un web-documentaire est un documentaire dont la conception et la réalisation sont faites pour le Web, et diffusé sur le Web en utilisant photos, textes, sons, vidéos, avec une dimension interactive.

Mention spéciale ASBU
Elle est attribuée par le représentant de l’ASBU (Union des Diffuseurs des Etats Arabes).

Le PriMed décerne des Prix à la diffusion
grâce à 2M (Maroc), France 3 Corse ViaStella et Rai3 (Italie)
Des Prix à la diffusion pourront être attribués par les représentants des chaînes de télévision et au seul jugement de ceux-ci. Ils seront choisis parmi toutes les œuvres nominées. La diffusion des œuvres ainsi primées fera l’objet d’un accord spécifique entre le diffuseur et les auteurs.

Projections gratuites

Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Tous les films sont projetés en version originale et sous-titrés en français.
Plus de 30 heures de projections sont offertes gratuitement au public.
Les réalisateurs des films sélectionnés sont invités à rencontrer le public pour un débat à l’issue de la plupart
des projections.
Le samedi 26 novembre, tous les films primés sont de nouveau projetés à la Villa Méditerranée (entre 14h et
21h) et à la BMVR de l’Alcazar (entre 13h et 15h).
Tous les films de la sélection seront disponibles en Vidéo à la Demande, sur les ordinateurs de la BMVR de
l’Alcazar, durant les mois de janvier et février 2017.
Festival du documentaire PriMed Marseille avec Antoine Sfeir, du 20 au 26 novembre 2016


Pierre Aimar
Mardi 8 Novembre 2016
Lu 343 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27





Inscription à la newsletter