Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Festival de Danse, Cannes, du 19 au 24 novembre 2013

En 2011, j’ai proposé pour le Festival de Danse de Cannes une thématique : les nouvelles mythologies – ou comment les mythes anciens traversent notre monde contemporain avec l‘émergence des nouvelles technologies et la prédominance de l’image.


Système Castafiore, le 22 novembre © DR
Système Castafiore, le 22 novembre © DR
C’était aussi l’occasion de réfléchir, à partir d’écritures chorégraphiques très diversifiées, à ce qui est spécifiquement humain, à la danse en tant que réappropriation du corps à un moment où les repères identitaires suivent la mutation de l’organisation de l’espace. En prolongation de cette thématique, et pour affiner le propos, j’ai souhaité pour cette édition 2013 explorer la notion de Traces et Reflets.

Des correspondances dans diverses démarches chorégraphiques mettent en avant la notion de traces : traces d’un corps mémoire toujours présent mais aussi traces d’un corps en mouvement qui crée une calligraphie sensible, intérieure, une cartographie nouvelle, au-delà des notions d’archivage ou de notation de la danse, pour déceler comment chaque trace intime, par le biais de l’exploration des pulsions du corps, peut rencontrer l’écoute et l’entendement de l’autre.

Cette recherche est mise en avant dans plusieurs spectacles du Festival : Shen Wei crée un labyrinthe de lignes de fuites tracées au sol - Marie Chouinard rejoint Henri Michaux pour une danse très écrite en écho aux dessins du grand artiste dans un cosmos fiévreux –

Anne Teresa de Keersmaeker nous propose une partition éblouissante avec des tracés au sol qui entraînent les danseurs dans un vertige tout en spirale - Victor Hugo Pontes propose à partir d’un ancrage au sol unique, celui d’un tapis volant figé, une chorégraphie de dissonances, d’apparitions et disparitions – Virgilio Sieni s’inspire du De Anima d’Aristote et fait resurgir entre humour et mélancolie toute une mémoire transfigurée des personnages de Tiepolo ou des arlequins de Picasso.

Nous vivons aujourd’hui dans un grand théâtre des apparences où le corps est souvent confronté à son “reflet” ; comme le dit le philosophe Michel Bernard : “la réalité du corps est façonnée par nos fantasmes inconscients qui sont eux-mêmes le reflet des mythes forgés par notre société”.

D’autres types de reflets interpellent notre regard et notre sensibilité : reflets d’autres disciplines qui entrent en interaction avec la danse chez de nombreux créateurs :
Jonah Bokaer dont la chorégraphie s’intègre au multimédia et interroge de manière inattendue le Mépris de Godard - Système Castafiore nous entraîne dans une fiction fantasmagorique où images vidéo et mouvements imposent une nouvelle mythologie – En ce qui me concerne, je remonte aux origines de mon travail sur les rapports danse/architecture dans une interrogation sur le mythe du progrès - Blanca Li nous offre un spectacle décalé avec 8 robots et la complicité d’un collectif d’artistes japonais et se penche sur les rapports Homme / Machine plus que jamais présents dans notre société - Michel Kelemenis nous parle d’un dialogue entre l’homme et l’éternité avec en filigrane un film envoûtant sur l’oasis de Siwa en Egypte - Martin Harriague nous offre une création pour le Festival, une odyssée explosive et sensuelle, Sharon Fridman nous entraîne dans une danse fulgurante dans des “espèces d’espaces” à la Perec, en continuelle métamorphose, où le corps reste l’élément dominant.

A partir de l’expérience du mouvement et de sa composition, les danseurs et chorégraphes de cette édition 2013 ne manqueront certainement pas de relancer les questionnements sur les rapports corps/mémoire dans le monde contemporain.
Frédéric Flamand, Directeur Artistique

Programme

Mardi 19 novembre 18h Théâtre La Licorne (1h)
Jonah Bokaer. Sequel. Première française

Mardi 19 novembre 20h30 Palais des Festivals – Grand Auditorium (38’ et 31’)
Shen Wei. Dance Arts. Rite of Spring - Near the Terrace. Première française

Mercredi 20 novembre 18h Théâtre Croisette - Hôtel JW Marriott (1h10)
Victor Hugo. Pontes. A ballet story. Première française

Mercredi 20 novembre 20h30 Palais des Festivals - Théâtre Debussy (45’ entracte 35’)
Cie Marie Chouinard. Les 24 Préludes de Chopin - Henri Michaux : Mouvements. Première française

Jeudi 21 novembre 18h Théâtre La Licorne (35’)
Cie Xin / Martin Harriague. Black Pulp. Création

Jeudi 21 novembre 18h Théâtre La Licorne (50’)
Michel Kelemenis. Siwa, La persistance rétinienne d’un Eden fantasmé

Jeudi 21 novembre 20h30 Palais des Festivals - Grand Auditorium (1h15 sans entracte)
Ballet National de Marseille. Titanic

Vendredi 22 novembre 18h Théâtre Croisette - Hôtel JW Marriott (1h)
Système Castafiore. Renée en botaniste dans les plans hyperboles

Vendredi 22 novembre 20h30 Palais des Festivals – Théâtre Debussy (65’)
Compagnie Virgilio Sieni. De Anima. Première française

Samedi 23 novembre 18h Théâtre de Grasse (1h)
Sharon Fridman. Al menos dos caras

Samedi 23 novembre 20h30 Palais des Festivals – Grand Auditorium (1h)
Rosas & Ictus. Drumming Live

Dimanche 24 novembre 15h Théâtre Croisette – Hôtel JW Marriott
Cannes Jeune Ballet. Paola Cantalupo décline avec ses élèves le mythe de La Table Verte de Kurt Joos.

Dimanche 24 novembre 18h Palais des Festivals – Théâtre Debussy (1h20)
Blanca Li. Robot !

Pratique

Billetterie :
Palais des Festivals (accès par l’Office du tourisme)
Esplanade G. Pompidou
06400 Cannes
Tél. : 04 92 98 62 77
Billetterie ouverte tous les jours de 10h à 18h sauf les dimanches et jours fériés.
Billetterie ouverte 1 heure avant chaque représentation sur les lieux des spectacles.
Locations sur place, par téléphone et sur www.festivaldedanse-cannes.com

Lieux des spectacles :
Grand Auditorium et Théâtre Debussy : Palais des Festivals - Esplanade G. Pompidou 06400 Cannes
Théâtre Croisette : Hôtel JW MARRIOTT - 50 La Croisette - 06400 Cannes
Théâtre La Licorne : 25 Avenue Francis Tonner - 06150 Cannes la Bocca
Théâtre de Grasse : 2 avenue Maximin Isnard - 06130 Grasse


Pierre Aimar
Mercredi 23 Octobre 2013
Lu 99 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 24










Inscription à la newsletter