Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Festival d'avignon Off au théâtre des Doms, un air venu de Belgique

Belge et francophone, le Théâtre des Doms a pour vocation d'abriter les actuelles énergies artistiques venues de Wallonie et de Bruxelles.
Pluridisciplinaire, contemporain et volontiers engagé, il apporte sa touche belge en toutes saisons dans les projets les plus divers, accueille les Nomade(s) de La Scène nationale (pas seulement les Belges!), et héberge de temps à autres, entre les résidents wallons et bruxellois, quelques artistes avignonnais en quête de lieu de création (2 Temps 3 Mouvements, Cie des Ouvriers, Faim Rouge, Cie Art.27, Inouï Productions,…).
Le Théâtre des Doms est dédié aux publics curieux, prêts à découvrir tout au long de l'année des projets artistiques tout neufs, parfois encore un peu fragiles, et pendant le festival, quelques perles sélectionnées en toute subjectivité parmi les productions récentes de Belgique francophone.


Les Doms et le Festival d’Avignon

Festival d'avignon Off au théâtre des Doms, un air venu de Belgique
Bien qu’ayant réussi à développer au fil du temps une vraie saison culturelle, participer au Festival d’Avignon a toujours été un événement majeur pour le Théâtre des Doms. Sélectionnés parmi plus d’une centaine de candidatures, les sept ou huit compagnies retenues par la direction artistique bénéficient ensuite d’un soutien tant matériel que financier et humain.
La particularité du Théâtre des Doms c’est aussi de nouer des relations privilégiées avec d’autres structures comme l’AJMi ou Midi-Pyrénées fait son cirque en Avignon ! qui accueillent des spectacles belges soutenus par le Théâtre des Doms.

La ligne de programmation
Le Théâtre des Doms veut particulièrement soutenir, dans le contexte concurrentiel du Festival d’Avignon des paroles et thématiques actuelles ainsi que des univers artistiques marqués des identités belges francophones.
La programmation cherche aussi à témoigner de la diversité des expressions et formes artistiques (jeune public, cirque/théâtre, textes d’auteurs contemporains de la Communauté française de Belgique, démarche trans/inter-disciplinaire,…).

Cie Karyatides : Madame Bovary D’après Flaubert. THEATRE D’OBJET à 11H - 8 au 28 juillet (sauf le 18)

LE SPECTACLE
Dans cette adaptation du roman, le théâtre d'objet se prête à merveille à l'écriture cruelle, incisive, de Gustave Flaubert.
Emma, fille d’un riche fermier normand, élevée au couvent, rêve d’une vie semblable aux romans qu’elle dévore: pleine de gens idéaux, avec des pensées idéales, dans des corps idéaux... Hélas, la vie n’a rien de ce décor romantique.

NOTE D'INTENTION
«Je n'ai pas lu Madame Bovary à l'école, c'est à dire à l'âge où c'est obligatoire et rébarbatif de le lire, mais bien plus tard, par chance peut-être!
Comme l'histoire d'Emma est triste, dérisoire et tragique! , me suis-je dit. Comme il est difficile de se débarrasser d'une éducation faite de mensonge! De regarder la vie en face, sans la farder d'illusions faciles! De faire sa vie dans le cadre de la liberté qu'on se donne! De n'être pas dupe de soi et des autres... Et sans les rêves pitoyables qu'on nous sert, à quoi aspirer, quand on ne nous a pas appris à réfléchir et à rêver par soi-même?
Emma Bovary est une Don Quichotte au féminin. La fable est violente, le style cruel, impitoyable. Pendant quelques années, j'ai cherché quoi faire de mon enthousiasme pour cette oeuvre. Puis, vint la rencontre avec François Lazaro, marionnettiste, lors d'un stage. Et de là, l'idée de raconter cette histoirelà en théâtre d'objet, simplement avec des petites poupées, sur une petite scène, comme si on feuilletait un livre d'image en trois dimensions, ou un roman-photo en trois dimensions. Nous avons montré à Agnès Limbos une étape du travail, et elle a accepté d'en faire la mise en scène.»
Marie Delhaye

DISTRIBUTION
Mise en scène: Agnés Limbos
Adaptation: Marie Delhaye, Françoise Lott
Avec: Marie Delhaye
Création sonore et régie son: Guillaume Istace
Création lumière et régie: Karl Descarreaux
Costumes: Françoise Colpé
Constructions: Marie Delhaye, Zoé Tenret, Olivier Waterkeyn

PRODUCTION
Une production de la Compagnie Karyatides.
En coproduction avec la Compagnie Gare Centrale.
Avec l’aide de la Communauté française Wallonie Bruxelles – Service du Théâtre.

CONTACT
Alain Baczynsky
Le Minuteman
+33 (0)6 19 96 53 53
minute@netvision.net.il
www.karyatides.net
www.garecentrale.be

Philippe Blasband / Mohamed Ouachen : Rue du Croissant. Théâtre, 12h40, 8 au 28 juillet (sauf le 18)

LE SPECTACLE
Erika, Martine, Rachid, Augustine, Dylan, Hector, Anne, Amélia, André, Désirée mais aussi Tchoupi le chat et encore bien d’autres. Leur point commun? Tous habitent Rue du Croissant, une rue bruxelloise typique, c’est-à-dire atypique, voire - si le mot existait - «utypique».
La Rue du Croissant en effet est une sorte d’utopie parce que ceux qu’elle accueille et qu’elle agrège viennent de partout. Comment donner à entendre cette diversité absolue des existences tout en rendant compte de leur étroit voisinage? Comment faire en sorte que ce qui arrive, arrive à tous, et cependant appelle et requiert le témoignage de chacun? Philippe Blasband décrit non pas l’événement lui-même, mais cette part de l’événement, seule susceptible de voyager d’une habitation à l’autre sans jamais s’y établir et de traverser les cloisons sans les abattre.
Que s’est-il passé Rue du Croissant? Un accident, une agression, un attentat ou simplement un cri, un râle, un rire? En tout cas, tous ont entendu quelque chose, la même chose et autre chose. Ce sont les versions successives de ce bruit qui a littéralement couru que Mohamed Ouachen interprète sur scène en un monologue virtuose qui parcourt à la vitesse du son une centaine de personnages différents. Une performance – c’est le cas de le dire – in-ouïe!

DISTRIBUTION
Texte: Philippe Blasband
Avec: Mohamed Ouachen
Coach/oeil extérieur: David Strosberg
Scénographe / créateur lumière: Reynaldo Ramperssad
Scénographe / costumière : Ann Weckx
Créateur son: Billy Miquel
Régie lumière et son: Louis Eylenbosch

PRODUCTION
Une coproduction du Théâtre Les Tanneurs et du KVS.

CONTACT
Pauline Rauzy
Théâtre Les Tanneurs
+32 (0)2 502 37 43
pauline@lestanneurs.be
www.lestanneurs.be

MicMac Théâtre : L’Ennemi. Théâtre à artir de 7 ans. 14h30, 8 au 28 juillet (sauf le 18)

Prix de la Ministre de l’enseignement fondamental aux rencontres de Huy - Belgique 2010

LE SPECTACLE
«L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui !» Pierre Desproges

On voit quelque chose qui pourrait être un désert, dans lequel il y a deux trous. Dans les deux trous, deux soldats. Ils sont ennemis. Mais c'est étrange, ces deux-là ont bien des choses en commun. Amateurs d'images sanglantes s'abstenir...
L'ennemi propose aux enfants une réflexion décalée et parfois drôle sur la guerre, une prise de conscience de la symétrie des situations que vit chaque ennemi au fond de son trou et de sa solitude. Et si ce miroir faisait naître l'espoir? Dans l’album jeunesse éponyme, Davide Cali et Serge Bloch ont donné un magnifique coup de projecteur sur «Le» protagoniste par excellence de toute guerre, à savoir «l’Ennemi». Il y est question de l’ennemi dans sa définition essentielle. On n’est pas ennemi tout seul. On a un ennemi et on est l’ennemi de… Cette sempiternelle absurdité est mise en avant pour devenir le déclencheur parfois comique d’une réflexion critique sur la petitesse des grands hommes qui déclarent la guerre. Le non-sens démonte l’horreur des moteurs idéologiques qui motivent le conflit ou encore l’ignominie ubuesque de ceux qui manipulent les hommes en créant les ennemis

DISTRIBUTION
Adaptation et mise en scène: Bernard Massuir
Avec Stéphane Groyne et Thierry Boivin
Scénographie et accessoires: Anne Marcq, Stéphane Groyne
Costumes: Silvia Hasenclever, Bert Menzel
Création lumière: Stephan Choner
Musique originale: Bernard Massuir
Régie: Luc Jouniaux, Stephan Choner

PRODUCTION
Une création du MicMac Théâtre. En coproduction avec La Roseraie (Bruxelles).
Avec le soutien de la Communauté française Wallonie-Bruxelles.

CONTACT
Nancy Francq
+32 (0)496 89 81 36
info@micmactheatre.be
www.micmactheatre.be

La Fabuleuse Troupe : Eloge de l’Oisiveté, d’après Bertrand Russell – De Dominique Rongvaux. Théâtre, 16h30, 8 au 28 juillet (sauf le 18)

Prix de la critique 2010 – Belgique francophone - Meilleur seul en scène

LE SPECTACLE
Le spectacle est une réflexion sur la place du travail dans nos vies, sur la valeur de l’argent, sur notre rapport au temps et à l’urgence. Conçu comme un assemblage ludique, on y retrouve bien sûr Bertrand Russell, mais aussi Jean de La Fontaine ou Denis Grozdanovitch, l’auteur du Petit Traité de désinvolture et de L’Art difficile de ne presque rien faire. Le comédien Dominique Rongvaux nous y raconte aussi sa propre expérience de jeune diplômé en management confronté aux absurdités du monde de l’entreprise et sa décision de tout abandonner pour changer de vie.
Les machines nous ont soulagés de nombreuses tâches ingrates, pourtant la souffrance au travail ne cesse de croître. Que signifie la sévère désapprobation morale qu’encourent la paresse et les paresseux? Comment résister à la tyrannie de l’efficacité et du rendement? Et si c’était notre liberté individuelle qui était en jeu? Nous voudrions rappeler, dans le brouhaha ambiant, que les choix d’organisation de la société sont multiples, que des possibilités existent en-dehors du discours majoritaire et qu’on peut vouloir travailler moins pour vivre plus.

Réflexion autour de la valeur du travail, Éloge de l'oisiveté est une flânerie joyeuse à la découverte des routes parallèles empruntées par ceux qui, de tout temps, échappèrent au dogme de l'activisme. Et si l'oisiveté nous mettait sur la voie d'une société plus juste favorisant l'épanouissement de chacun?.

DISTRIBUTION
Mise en scène: Véronique Dumont
Avec: Dominique Rongvaux
Lumières: Bruno Smit

PRODUCTION
Une production de La Fabuleuse Troupe, avec le soutien du Théâtre de la Vie.
Avec l’aimable autorisation de The Bertrand Russell Peace Foundation.

CONTACT
Catherine Hudovernik
+32 (0)2 534 89 50
catherine.hudovernik@gmail.com
www.dominiquerongvaux.com

Compagnie Victor B. Trop de Guy Béart tue Guy Béart. Théâtre déambulatoire urbain. 18h, 8 au 28 juillet (sauf les 18, 22, 23 et 24)

1ère programmation des Doms d’un spectacle de rue pendant le Festival.

LE SPECTACLE
Une visite guidée au casque, un déambulatoire urbain pour 120 spectateurs et 2 acteurs. Vous trouvez votre ville grise, sale, malodorante? Alors, rejoignez Corinne et Jean-François, ils vous montreront que leur ville, c’est aussi la nature et la verdure… Et la nature en ville est belle, la nature en ville est riche, elle est refuge et musique, bref, la nature en ville, c’est du plaisir pour tous les orifices. Emmenés par 2 comédiens équipés de micros, une centaine de spectateurs suivent une visite à l’aide de casques audio. Un dispositif sonore qui crée une relation privilégiée d’intimité et de proximité. Corinne et Jean-François sont les guides complètement foutraques d’une visite très décalée dont le thème officiel est la présence de la nature au coeur des villes et ce à quoi elle peut servir: se nourrir, se soigner, fabriquer des instruments de musique…
Une douce critique de nos sociétés bios, saines et catastrophistes.
Attention, cette visite vous fera aussi boire et danser!

DISTRIBUTION
Texte: Ingrid Heiderscheidt,
Nicolas Buysse, Jean-Michel Frère
Mise en scène: Jean-Michel Frère
Avec Ingrid Heiderscheidt et Nicolas Buysse
Son: Thierry d’Otreppe et RF Transmission
Costumes: Laurence Hermand

PRODUCTION
Une production Compagnie Victor B. – Théâtre de Namur/Centre dramatique – Festival Les Tombées de la Nuit (Rennes). Avec l’aide de la Communauté Française
Wallonie-Bruxelles/service des Arts Forains, du Cirque et de la Rue.

CONTACT
Luc de Groeve
Walrus Diffusion
+32 (0)68 84 04 70
info@walrus.eu
www.walrus.eu
www.victorb.be

Fuepalbar Cie / Fernando Martín Le rêve parallèle & pour après. Danse, 18h45, 8 au 28 juillet (sauf les 18 & 23)

En partenariat avec Charleroi/Danses – Centre Chorégraphique de la Communauté française Wallonie-Bruxelles.

LE SPECTACLE
Un duo au masculin pluriel. Une pièce «zapping» autour de l’incongru, de la surprise, du décalage, du kitsch.
Une construction en forme de patchwork puisant ses atmosphères dans la culture des années 1980 et dans l’énergie libertaire de La Movida, pour partir ensuite vers d’autres inspirations tout aussi débridées.
So call me I.K. & Friends
Prenez l’envie de travailler à la fois sur un solo, un quatuor et un duo; chacun dans une même pièce mais de manière différente. Prenez, ensuite, un langage chorégraphique. Observez-le attentivement et retirez-en trois grandes lignes de force : un goût pour les enjeux autobiographiques et «théâtraux», un appétit pour une densité/complexité chorégraphique «pure», une tendance à jouer avec des flashes parasites emplis d’une certaine incongruité.
Une fois ces lignes de force déterminées, développez-les chacune dans une courte pièce dont le nombre respectif d’ingrédients répond à l’envie de départ: solo, quatuor, duo.
Laissez mijoter soigneusement jusqu’à émulation totale. Présentez-le tout à la suite, au cours d’un même dîner chorégraphique, façon régime dissocié, mais bel et bien signé Fuepalbar Cie / Fernando Martín!
Les Doms ont choisi de montrer le duo

DISTRIBUTION
Chorégraphie: Fernando Martín
Création et interprétation: Barthélémy Manias-Valmont, Fernando Martín
Dramaturgie: Olivier Hespel
Collaboration artistique et scénographie: Peter Maschke
Musique originale: George De Decker
Lumières: Marc Lhommel
Costumes: Patty Eggerickx & Friends

PRODUCTION
Production Fuepalbar Cie.
Avec l’aide de la Communauté française Wallonie-Bruxelles et le soutien de Charleroi/Danses, du Théâtre de la Balsamine, du CC Jacques Franck, de la Cie Thor, de la SACD, de Wallonie Bruxelles Théâtre/Danse et du Grand STUDIO (Bruxelles).

CONTACT
Iris Maschke
+32 (0)486 116 008
iris.maschke@base.be

Théâtre des Chardons Hors-la-loi De Régis Duqué. Théâtre, 20h15, 8 au 28 juillet (sauf le 18)

Le texte est publié aux éditions Lansman et en vente à la billetterie.

LE SPECTACLE
«Passe ces menottes autour de tes poignets et montre-moi le bureau du shérif, on va enlever les poussières, te faire un coin douillet et attendre les juges. Car le nouveau shérif c’est moi, connard, et je viens sonner la fin de la récréation.»
Hors-la-loi nous emmène sur des chemins non balisés au théâtre… Nous partons pour l’Ouest Sauvage de John Wayne et Sergio Leone. Il y a un Bon, un Mauvais, une Institutrice provocante, une jolie Putain, et un Puceau ingénu. Il est beaucoup question de jeu dans ce texte bourré d’humour. Celui du théâtre. Celui de l’enfance, lorsque nous jouions aux cow-boys et aux indiens.
Mais comment représenter un western au théâtre? Est-ce qu’il y aura des flingues? Des buissons décharnés qui traversent Main Street en roulant sous un vent brûlant et ensablé? Des yeux bleus dans des gueules toutes sales, ravinées par le tordboyaux? I bet so, God damn’it!

DISTRIBUTION
Mise en scène: Jérôme Nayer
Avec François de Saint-Georges, Fanny Hanciaux, Eno Krojanker, Yasmine Laassal et Hervé Piron
Scénographie et costumes: Charlotte Bernard
Lumières: Simon Borceux

PRODUCTION
Une production du Théâtre des Chardons en coproduction avec l’Atelier 210. Avec l’aide du Ministère de la Communauté française - Service du Théâtre et le
soutien du Centre Culturel Jacques Franck, la Fabrique de Théâtre/Service des Arts de la Scène de la Province du Hainaut, et La Vénerie/Centre culturel de Watermael-Boitsfort.

CONTACT
Coraline Lefèvre & Julien Sigard
Habemus Papam
Production / Diffusion
+32 (0)473 531 823
diffusion@habemuspapam.be
www.habemuspapam.be

Unités/Nomade et Wooha The Wild Party (La nuit d’enfer) De Joseph M. March. Jazz-théâtre, 22h, 13 au 21 juillet (sauf le 18). Dans la salle de l’AJMi (en face des Doms)

En partenariat avec La Manufacture – Scènes contemporaines Et l’AJMi – Association pour le Jazz et la Musique improvisée

LE SPECTACLE
Une étrange histoire d’amour, d’alcool, de sexe et de Jazz.
Après une dispute, Queenie et Burrs décident d’organiser chez eux une party. Monsieur Black est parmi les invités, Queenie en tombe amoureuse et Burrs, bien que vautré dans les seins de Kate, n’apprécie pas.
Autour d’eux, la fête bat son plein : ça chante, ça danse, ça boit, ça sniffe, ça hurle, ça pleure, ça touche, ça lèche, ça baise… ça transpire le Jazz. Sur scène, un acteur et quatre jazzmen nous racontent cette histoire avec autant de mots que de notes, c’est du Jazz - Théâtre!

DISTRIBUTION
Auteur: Joseph M. March
Mise en scène, traduction et adaptation scénique: Frederik Haùgness
Assistante à la mise en scène: Fanny Roy
Avec: Benoit Verhaert (acteur), Greg Houben (trompette), Matthieu Vandenabeele (piano), Sam Gerstmans (basse) et Laurent Delchambre (batterie)

PRODUCTION
Production de Unités/Nomade Cie théâtrale et WOOHA Asso. musiciens de Jazz.
Avec le soutien de la Communauté française Wallonie Bruxelles et Wallonie Bruxelles International.

CONTACT
Unités/Nomade
+32 (0)476 477 380
haugness@hotmail.com
Wooha asbl
+32 (0)472 670 535
max@wooha.be
www.wooha.be

Transquinquennal & Tristero Coalition. Théâtre, 22h45, 8 au 28 juillet (sauf le 18)

LE SPECTACLE
Shit happens…
Bien que nous vivions dans une société qui nous fait croire que nous pouvons tout prévenir et contrôler, le contraire est prouvé pratiquement chaque minute quelque part. Le danger est partout. Sauf peut-être au théâtre, l’endroit où tout est préparé et répété dans les moindres détails. Même l’imprévu?
Coalition se penche sur l’accidentel, du banal accident de la circulation, à la catastrophe aux milliers de morts. En sachant que ça aurait pu aussi être autrement... Sommes-nous conscients de tous les dangers qui nous menacent? Sommes-nous prêts à faire face à n’importe quelle éventualité? Pourquoi ne prenons-nous de mesures que pour des dangers minimes, alors que nous mettons en péril la planète entière? Pourquoi nous obstinons-nous à vivre dangereusement? À quoi aspirons-nous donc, en fin de compte: à la sécurité, ou au réconfort? Si la réponse des deux collectifs est loin d’être exhaustive, elle ne laisse en tout cas rien au hasard dans le strict cadre de la représentation.
En Belgique, le terme «coalition» évoque à la fois la seule possibilité de gérer les affaires publiques, et les germes qui porteront son implosion. Un système instable par nature, qui ne manque pas de s’autodétruire avec une belle régularité, pour finalement renaître de ses cendres, tel le phénix.
Dans ce contexte, Tristero (collectif flamand) et Transquinquennal (collectif francophone) n’hésitent pas à franchir le Rubicon linguistique pour se dégager de toute préoccupation communautaire, et faire face à cette nouvelle quête d’absolu contemporaine: notre besoin de sécurité est impossible à assouvir.

DISTRIBUTION
Avec Kadi Abdelmalek, Miguel Decleire, Kristien De Proost, Youri Dirkx, Stéphane Olivier et Peter Vandenbempt
Avec la participation de: Vladimir Léon et Julien Roy
Scenographie et costumes: Marie Szersnovicz
Coach: Guy Dermul
Technique: Laurence Halloy, Mario Bonatto et Joëlle Reyns

PRODUCTION
Production Tristero et Transquinquennal. En coproduction avec le Kunstenfestivaldesarts et le Kaaitheater.
Soutien: Communauté française Wallonie-Bruxelles, Vlaamse Gemeenschap, Vlaamse Gemeenschapscommissie van het Brussels Hoofdstedelijk Gewest, Agence WBT/D
Avec l’aide de la SACD et du Théâtre Varia (Bruxelles)

CONTACT
Céline Renchon
+32 (0)475 45 79 95
info@transquinquennal.be
www.transquinquennal.be
www.tristero.be

Théâtre d’Un Jour L’enfant qui… Cirque-théâtre acrobatique et musical, 21h45, 8 au 24 juillet (sauf les 14 et 21) Ile Piot. Réservations: 04 90 83 71 22

Dans le cadre de Midi-Pyrénées fait son cirque en Avignon!
A nouveau la Région Midi-Pyrénées confie ce territoire de chapiteaux à trois structures reconnues pour leur soutien au cirque contemporain (Circuits Auch, le Lido et La Grainerie) qui accueillent avec l’aide du Théâtre des Doms le Théâtre d’Un Jour basé en Belgique francophone.

LE SPECTACLE
Dans cette ambiance particulière, cinq artistes issus de pratiques différentes plongent dans un climat étrange librement inspiré de l'enfance et de l'univers du sculpteur Jephan de Villiers.
Né en France il y a une septantaine d’années, Jephan de Villiers est un enfant malade, solitaire et «différent». Victime de fortes fièvres et d’étranges hallucinations, il est confié très tôt à la médecine qui lui impose des traitements sévères. A l'adolescence, il décide d’entrer à sa manière dans le monde des adultes en créant un univers artistique très personnel issu de promenades en forêt où il ramasse au sol des choses presque mortes (feuilles, morceaux de bois, champignons de pourriture…) dans le but de leur donner une nouvelle chance.
Ce spectacle tente d’approcher la vision toute en sensibilité et en poésie que cet enfant pressent face à une Terre et une Humanité sans cesse bafouées par l’Homme. Comme une limite entre le monde réel et imaginaire dans un jeu d’apparition/disparition incessant où la narration est à découvrir au travers de l’expérience de cet enfant longtemps considéré comme inadapté au monde!

DISTRIBUTION
Ecriture, mise en scène, lumière et scénographie: Patrick Masset
Avec en piste: Noémie Vincart (marionnettiste), Laura Trefiletti (voltigeuse), Valentin Pythoud (porteur en main à main), Julien Pierrot (porteur en main à main), Marjolaine Karlin (musicienne)

PRODUCTION
Une production du Théâtre d’Un Jour. En coproduction avec Theater op de Markt/Dommelhof de Neerpelt (B), Festival Zomer van Antwerpen (B), Circuits-Scène Conventionnée d’Auch (F).

CONTACT
Olivier Bourreau
+33 (0)6 08 40 62 43
theatredunjour

Pratique

Théâtre des Doms
1 bis rue des Escaliers Sainte-Anne
84000 Avignon
tél: +33 (0)4 90 14 07 99
fax: +33 (0)4 90 85 53 95
info@lesdoms.eu

Venir au Théâtre des Doms
Le Théâtre des Doms est situé à deux pas du Palais des Papes, juste derrière la Manutention (Cinéma Utopia)
Salle de spectacle climatisée


Pierre Aimar
Vendredi 24 Juin 2011
Lu 1637 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter