Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Festival d'Avignon OFF 2014 et la grève des intermittents du spectacle

Avignon Festival & Compagnies, l’association qui accompagne ce grand rassemblement de compagnies indépendantes qu’est le festival OFF, constatant la situation créée par les mouvements de protestation contre la nouvelle convention d’assurance chômage, et en particulier les Annexes 8 et 10, dans une situation générale de crise et de fragilité économique, comprend l’inquiétude des intermittents du spectacle, et se déclare solidaire du mouvement.


Pour autant, Avignon Festival & Compagnies,
- rappelle que le OFF d’Avignon est le premier et le seul marché du théâtre dans notre pays et que les compagnies qui s’y rendent, très majoritairement autoproduites, ont déjà payé la quasi-totalité des frais inhérents à leur séjour (hébergement, lieux, répétitions, communication, etc.).
- rappelle que les 139 compagnies étrangères et les 16 compagnies d’outre-mer, présentes cette année ont ajouté aux frais précités, ceux de leurs transports aériens.
- constate que ses abonnés (52 000 en 2013) ainsi que de très nombreux spectateurs, inquiets devant la tournure des événements, l'interpellent quant aux répercussions possibles dans le OFF.
- constate que les programmateurs l'interrogent eux aussi face à l’impossibilité devant laquelle ils se trouveraient pour remplir leurs missions d’achat de spectacles.

En conséquence, Avignon Festival & Compagnies, dont la mission est d’être le premier prestataire de services de compagnies aux opinions multiples et diverses,
- s’engage auprès des 1307 spectacles représentés par 1083 compagnies, des 112 théâtres, des spectateurs et des professionnels fidèles du OFF à poursuivre toutes les actions entreprises pour la bonne marche du OFF 2014.
- affirme que les services de l’association resteront ouverts pendant toute la durée du festival pour le public - sans lequel le spectacle vivant n’aurait pas de sens, les professionnels et toutes les compagnies, indépendamment des positions de chacun vis-à-vis du conflit actuel.

NB : en 2003, année de l’annulation du Festival IN, 87,4% des compagnies présentes dans le OFF ont joué pendant tout le festival.


Pierre Aimar
Vendredi 13 Juin 2014
Lu 170 fois


Commentaires articles

1.Posté par AR le 14/06/2014 00:33
Il me semble essentiel de rappeler, une fois de plus que l'accord sUNEDIC est ignoble et indigne bien plus largement que pour les intermittents. Il vise à précariser tous les salariés, à abolir des droits sociaux acquis depuis des décennies.

Chômeurs et précaires, vont être contraints à accepter n'importe quel boulot à n'importe quel prix, face à la nécessité de se refaire un "capital" de droits à des allocations qui ne cesserons de baisser.

Aujourd’hui plus de 86% des embauches se font en contrats courts. En 10 ans le recours aux CDD de moins d’1 mois à plus que doublé ! Les nouveaux critère...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter