Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Face à l’œuvre. 1964-2014 : 50 ans de la Fondation Maeght, Saint-Paul (06), du 28 juin au 11 novembre 2014

En 2014, la Fondation Maeght donne rendez-vous à tous les amateurs d’art pour célébrer son cinquantenaire. Cinquante années de passion partagée avec les artistes et les publics du monde entier, au service de la création.


Gérard Gasiorowski, Hommage à Manet, 1983. Acrylique sur toile, 50 x 1000cm (sujet), 150 x 1000cm (fond). Collection Fondation Maeght, Don Adrien Maeght.  Photo Claude Germain © Archives Fondation Maeght.
Gérard Gasiorowski, Hommage à Manet, 1983. Acrylique sur toile, 50 x 1000cm (sujet), 150 x 1000cm (fond). Collection Fondation Maeght, Don Adrien Maeght. Photo Claude Germain © Archives Fondation Maeght.
Pour leur grande exposition d’été 2014, Adrien Maeght, président du conseil d’administration, et Olivier Kaeppelin, directeur de la Fondation Maeght, ont choisi de rendre hommage aux œuvres, dans cet esprit de face à face si singulier, favorisé par l’architecture épurée et lumineuse de la Fondation Maeght. « La Fondation Maeght a toujours refusé les a priori sur les œuvres. Elle est d’abord au service des artistes et de l’art, dans une passion partagée avec le public ; c’est ce qui la rend si unique. Je crois qu’Aimé Maeght nous a appris que l’expérience importante était ce moment précis où s’ouvrent, pour chacun d’entre nous, un espace, un temps, une surprise qui contribuent à inventer la pluralité des mondes » explique Olivier Kaeppelin.

Entre « chefs-d’œuvre » et singularité, grands maîtres internationalement reconnus et artistes plus confidentiels, cette exposition soulignera l’importance du regard et de toutes les facultés qu’ils mobilisent. Ces face-à-face auront lieu avec Pierre Bonnard, Georges Braque, Alberto Giacometti, Joan Miró et Alexander Calder, mais également avec ceux qui sont encore aujourd’hui l’expression d’une conviction originale et d’un risque. François Fiedler, Gérard Gasiorowski ou encore Richard Lindner rejoindront, comme le souhaitaient les fondateurs de la Fondation Maeght, les artistes contemporains récemment exposés par la Fondation. Parmi eux : Richard Deacon, Yan Pei Ming, Pier Paolo Calzolari, Djamel Tatah, Fabrice Hyber, Gloria Friedmann…

Un héritage vivant. Ni musée, ni centre d’art, la Fondation Maeght est un lieu unique où s’invente et se partage l’art jour après jour. Comme le soulignait André Malraux lors de l’inauguration de la Fondation Maeght le 28 juillet 1964 : « ici est tenté quelque chose qu’on n’a jamais tenté : créer l’univers, créer instinctivement et par l’amour, l’univers dans lequel l’Art Moderne pourrait trouver à la fois sa place et cet arrière-monde qui s’est appelé jadis le surnaturel ». Plusieurs artistes ont affirmé qu’Aimé Maeght leur avait permis, avec la Fondation, de réaliser leurs rêves ; de nombreuses générations de visiteurs racontent en retour y avoir découvert l’art. Cet héritage, vivant et partagé, sera au cœur de l’exposition de cet été 2014.

« Face à l’œuvre »

L’exposition remettra en perspective la manière dont Aimé Maeght avec son épouse Marguerite, puis Adrien Maeght et les équipes à leurs côtés, ont choisi les œuvres : pour leurs univers, leur force d’expression, leur engagement comme leur poésie, et la cohérence de leur puissance d’émotion. Sans préjugés, qu’ils soient théoriques ou esthétiques, ni réduction à une « école », uniquement soucieux de la « présence de l’œuvre », Aimé Maeght a toujours conduit son exigence artistique et son goût pour la découverte dans une réelle volonté de partager l’art avec autrui. Avec ses contemporains et, comme il l’espérait, avec les générations futures. C’est à partir de cette volonté que l’exposition présentera au public à la fois des « chefs-d’œuvre » et des œuvres encore en proie à l’histoire et aux débats.

Hommage au courage et à l’esprit. Les amoureux de la Fondation Maeght auront ainsi le bonheur de retrouver les grandes œuvres qui ont marqué la création, les aventures de la Fondation comme les mémoires et la vie de ses visiteurs. Il s’agira également pour Adrien Maeght et Olivier Kaeppelin de proposer des œuvres « surprenantes », qui rappellent l’importance de la force de conviction et de l’esprit de découverte, confiés en héritage à la Fondation Maeght. « Revivre avec passion la beauté des œuvres de Bonnard, de Braque, de Derain comme éprouver l’intensité toujours croissante d’un grand Gasiorowski en train de prendre sa place dans le siècle, c’est tout le plaisir que nous souhaitons offrir aux visiteurs de Face à l’œuvre » explique Adrien Maeght.

Pratique

Fondation Maeght
623 Chemin des Gardettes
06570 Saint-Paul-de-Vence, France
+33 4 93 32 81 63
fondation-maeght.com‎

Juillet-Septembre: 10h-19h
La billetterie ferme 30 minutes avant l'horaire de fermeture.


Afficher Fondation Maeght sur une carte plus grande


Pierre Aimar
Jeudi 1 Mai 2014
Lu 176 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter