Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Expressionnisme abstrait, exposition au Musée Guggenheim Bilbao, du 3 février au 4 juin 2017

Exposition organisée par la Royal Academy of Arts de Londres, en collaboration avec le Musée Guggenheim Bilbao. Commissaires : David Anfam, Edith Devaney et Lucía Agirre. Mécénat : Fondation BBVA


À la différence du Cubisme et du Surréalisme qui le précèdent, l’Expressionnisme abstrait échappe à toute formule préétablie et suppose une célébration de la diversité et de la liberté individuelle.
Dans un format souvent colossal, ces œuvres parfois intenses, expressives, spontanées et à d’autres occasions plutôt contemplatives ont redéfini la nature de la peinture.
Comme l’a exprimé Pollock, « la peinture abstraite est abstraite. Elle se confronte à toi ». L’artiste exprime ses émotions et transmet sa présence à travers son œuvre, mais c’est la perception de l’observateur qui la conclut.

Avec Expressionnisme abstrait, le Musée Guggenheim Bilbao présente une ambitieuse sélection de pièces dont les créateurs ont radicalement renouvelé la peinture en lui donnant une nouvelle splendeur dans le New York des années 1940. Jackson Pollock, Mark Rothko, Willem de Kooning, Robert Motherwell, David Smith ou Clyfford Still sont quelques-uns des grands noms présents dans un accrochage qui réunit plus de 130 peintures, dessins, sculptures et photographies en provenance de collections publiques et privées du monde entier. Cette exposition propose un nouveau regard sur l’Expressionnisme abstrait, un phénomène divers, complexe et polyédrique souvent perçu à tort comme un tout homogène. L’exposition a été possible á Bilbao grâce au généreux mécénat de la Fondation BBVA et à la collaboration de la Terra Foundation for American Art.

Dans les années du free jazz et de la poésie de la génération beat, avec la Seconde Guerre Mondiale en toile de fond, un groupe d’artistes en rupture avec les conventions donne lieu à un mouvement qui surgit d’une expérience artistique et vitale commune mais dans lequel chacun d’eux développe son propre style.

À la différence du Cubisme et du Surréalisme qui l’ont précédé, l’Expressionnisme abstrait échappe à toute formule préétablie et suppose une célébration de la diversité et de la liberté d’expression individuelle.
Ce mouvement se caractérise par le format immense des œuvres, qui peuvent être intenses, spontanées et extrêmement expressives, mais aussi plus contemplatives, avec des grands aplats de couleur. Ces créations redéfinissent la nature de la peinture et aspirent non seulement à être admirées de loin mais aussi à être vécues comme une rencontre bidirectionnelle entre l’artiste et l’observateur. Si l’auteur exprime ses émotions et transmet la sensation de vouloir les rendre présentes dans l’œuvre, la perception du spectateur constitue l’élément final de cette interaction. Ainsi, comme l’exprime Pollock en 1950, « La peinture abstraite est abstraite. Elle se confronte à toi », l’intensité de cette rencontre pouvant même être accentuée par le mode de présentation de la toile, comme c’est le cas à la Chapelle Rothko (Rothko Chapel) de Houston.

Pratique



Pierre Aimar
Vendredi 20 Janvier 2017
Lu 281 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 196



Inscription à la newsletter