Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Expositions Lumières du Sud & Alfred Lombard. Couleur & Intimité, Musée Regards de Provence, Marseille, printemps/été 2015

Le Musée Regards de Provence, à Marseille, met à l’honneur deux expositions temporaires : Lumières du Sud et Alfred Lombard. Couleur & Intimité, pour la saison printemps/été 2015.


Raphaël Ponson, Pêcheurs à l’entrée du Vieux-Port, huile sur toile 93 x 179 cm @ Aleksander Rabczuk
Raphaël Ponson, Pêcheurs à l’entrée du Vieux-Port, huile sur toile 93 x 179 cm @ Aleksander Rabczuk
La première illustre la thématique de Lumières du Sud autour de peintures, dessins et photographies de la collection de la Fondation Regards de Provence. Depuis le milieu du XIXe siècle, le Sud représente une destination dans l’air du temps - Marseille, les Bouches du Rhône, le Var, le Vaucluse et la Côte d’Azur - leurs paysages, leurs villages emblématiques et les scènes de vie locale sont autant de lieux et d’atmosphères qui fascinent par leurs particularités, leurs lumières, leurs coloris, par la joie et la sympathie des habitants qui les animent. L’engouement pour la nature a généré un foyer pictural foisonnant, fortement ancré dans le patrimoine et souvent d’une grande sensibilité poétique.
Travaillant en plein air, les artistes, comme Camoin, Cauvin, Chabaud, Crémieux, Courdouan, Friesz, Guigou, Grésy ou Loubon, traduisent ce qu’ils vivent, attestant de la beauté et de la diversité du territoire, chacun expérimentant sa pratique picturale - académique, impressionniste (ou post-), symboliste, fauviste ou cubiste, résultant d’une peinture spontanée, claire et lumineuse (jusqu’au 6 septembre 2015).

La seconde exposition, Alfred Lombard. Couleur & Intimité, présente l’une des plus étonnantes figures de la Provence artistique du début du XXème siècle (1884-1973). Sont regroupées des œuvres révélant la riche activité de l’artiste, comprenant peinture de chevalet, illustration, peinture murale décorative et écriture. L’intention est d’illustrer l’énergie de son œuvre, ses effets de matière associés à une facture large et puissante, l’exaltation de la couleur pure, sa science de la composition, la simplicité des formes et l’évolution vers une certaine abstraction. Le thème de la femme, du portrait et du nu est très présent dans ses compositions expressives. Il révèle ses modèles dans leur intimité avec grâce et retenue, sans pour autant les rendre pudiques. L’artiste aime aussi à animer des paysages, des scènes de vie, des ruelles vivantes, des façades de boutiques ou de bars avec des couleurs acides, pour restituer la liberté, l’expressivité et la vibration par la lumière (jusqu’au 23 août 2015).

Musée Regards de Provence
Tél. Musée : +33 4 96 17 40 40
www.museeregardsdeprovence.com


Pierre Aimar
Samedi 21 Mars 2015
Lu 230 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter