Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition de Patrick Tosani, Théâtre de la Photographie et de l’Image – Charles Nègre, Nice, du 12 février au 29 mai 2016

Après des études d’architecture à Paris entre 1973 et 1979, Patrick Tosani se consacre à la photographie.


Théâtre de la Photographie et de l’Image
Théâtre de la Photographie et de l’Image
Il propose avec ses premiers clichés de 1982 une réflexion sur la photographie comme forme picturale et travaille par séries et en grand format : la glace, le feu, la pluie… Par de subtils cadrages, le sujet s’impose dans toute sa matérialité, déployant une foule de détails qui tissent un nouvel imaginaire. La photographie de Patrick Tosani apparait comme un lieu contradictoire et ambigu, entre illusion et représentation.

Depuis près de trente ans, il développe une pratique hors-normes et revendique l’emploi « des moyens les plus objectifs de la photographie : la précision, la frontalité des prises de vue, la netteté, la couleur, l’agrandissement » pour interroger la force de l’image. » Ses photographies traitent de thèmes assez banals et abordent généralement la notion de « fragment ». Il s’agit le plus souvent d’objets qui nous sont familiers (ampoules, cuillères, chaussures, vêtements, niveaux…) ceux sur lesquels le regard s'est habitué à glisser. Cadrés de très près, agrandis, ils sont prétextes à des séries surprenantes, renouvelant de fond en comble la tradition picturale de la nature morte. Loin de délivrer des parcelles de vie pétries de naturalisme, ses images mettent en question la représentation photographique. Pour lui : « Le geste essentiel de la photographie est d’isoler une petite partie du réel par le cadrage, et ce choix de cadrage est un choix de fragmentation. »

L’originalité de son travail réside sans doute dans le fait que son œuvre témoigne d’un phénomène tangible mais où la réalité est finalement remise en cause, interrogée et questionnée de manière poétique et presqu’existentielle dans notre rapport au monde.

Il a reçu le prix Niepce en 1997 et de nombreuses expositions lui ont été consacrées, en France comme à l’étranger.

Pratique

Théâtre de la Photographie et de l’Image - Charles Nègre
27, boulevard Dubouchage – Nice
04 97 13 42 20
www.tpi-nice.org
Ouvert tous les jours sauf lundi
de 10 heures à 18 heures et certains jours fériés


Pierre Aimar
Lundi 1 Février 2016
Lu 101 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter