Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition de Gérald Foltête "Les femmes arrondies sont les plus jolies", Espace Miramar, Cannes, du 12 septembre au 5 octobre 2014

Né sous le signe de la passion, Gérald Foltête joue de son talent pluriel en mêlant sculpture, mobilier et luminaires, ainsi que peinture et photographie. Il se plaît à décliner un univers poétique et onirique, où se côtoient des thématiques récurrentes telles que la montagne, la musique, les femmes.


Gérald Foltête La revanche #1 (plan rapproché)
Gérald Foltête La revanche #1 (plan rapproché)
Intitulée « Les femmes arrondies sont les plus jolies », l’exposition présentée à l’Espace Miramar rassemble des œuvres ayant un lien avec les femmes, la photographie et la littérature. L’artiste présente l’ensemble de ses œuvres de manière poétique et, tout en dénonçant une vision caricaturale de la femme, célèbre les rondeurs féminines.

Gérald Foltête présente un travail produit au cours des deux dernières années. Ses œuvres ont toutes un lien avec les femmes, la photographie et la littérature.
Dans le hall d’entrée, des installations ayant pour thème des écrivains comme Brautigan ou Victor Hugo sont présentées au public.
« 24 hours, 12 dreams, 1 love » est une œuvre qui occupe tout l’espace de la salle d'exposition. Elle est composée de 24 tableaux et de 24 photographies composites mettant en scène des silhouettes de femmes. Cette œuvre parle de photographie, de la beauté des femmes et de l’infini.
Sur la scène, une installation intitulée « La revanche #1 » traite du mythe de Don Juan. Dans celle-ci, 1003 femmes s’unissent pour le pendre… Les 1003 silhouettes sont issues de photographies du début du 20ème siècle et la céramique de Don Juan a été réalisée avec la collaboration de Hans Spinner.

Gérald Foltête

Gérald Foltête est né en 1966, sous le signe de la passion… Foltête n’usurpe pas son nom. C’est sa passion pour l’art qui détermine ses choix et son parcours. Une vie jalonnée d’engagements dans des domaines exclusivement liés à l’art et la culture : la peinture qu’il pratique dès 14 ans, puis la musique qui l’amène à produire des concerts avant même d’avoir passé le bac.
C’est également à l’âge où l’on n’est pas sérieux qu’il va assouvir une autre passion pour le cinéma en produisant et réalisant des courts métrages et de la pub. D’une certaine manière, Gérald Foltête a su transformer cette passion pour l’art en art de vivre.
Il décline son talent pluriel en mêlant sculpture, mobilier et luminaires ainsi que la peinture, probablement la mieux à même d’exprimer son univers poétique et onirique. Univers où se côtoient des thématiques récurrentes telles que la montagne, la musique, les femmes…
Homme de passions et d’extrêmes, en équilibre instable entre les infinis, il parvient à faire cohabiter le massif du minéral, des montagnes ou des astres avec le léger, l’aérien, la musique, l’espace…

Friedensreich Hundertwasser disait : « Rêver seul, ce n’est qu’un rêve. Rêver ensemble, c’est le début d’une réalité ». L’ambition de Foltête est de fédérer son public autour de ce concept en l’entraînant du rêve à sa réalité.

Pratique

Espace Miramar
Angle Croisette et rue Pasteur
06400 Cannes.
Renseignements : 04 97 06 44 90.


Pierre Aimar
Vendredi 26 Septembre 2014
Lu 122 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter