Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition Thomas Mailaender, Galerie Bertrand Grimont, Paris, du 28 novembre au 30 décembre 2013

« Essayer. Rater. Essayer encore. Rater encore. Rater mieux. » - Samuel Beckett


Sausages, 2013 Rayogramme de serpentins confettis et négatif papier, Procédé Cyanotype sur papier Arches 75x105 cm
Sausages, 2013 Rayogramme de serpentins confettis et négatif papier, Procédé Cyanotype sur papier Arches 75x105 cm
Prenez deux ou trois choses trouvées çà et là, une statuette, un jouet, que sais-je. Mélangez-les dans un chaudron et faites chauffer fort jusqu'à brûler le chaudron lui-même. Vous obtenez alors un mélange des genres, un agglomérat d'Histoire et de matières toutes plus fondues les unes que les autres. Thomas Mailaender joue très sérieusement à assembler l'improbable. Piochant dans le flux des images triviales produites par tout un chacun, il en extrait celles qui, à ses yeux, sont des exemples de la bêtise humaine. Associées à des objets à vocation décorative et reproduites par cyanotype*, elles perdent leur anonymat pour devenir objets d'art. Quittant la petite histoire bouffonne, elles entrent dans la cour des grands sans pour autant se prendre au sérieux. De par leur existence concrète, ces images s'inscrivent indéniablement dans l'Histoire de la photographie, quand bien même n’ont-elles pas vocation à l'être... Le déplacement opéré par Thomas Mailaender entre amateurisme sans prétention et art contemporain révèle la porosité entre ces mondes antinomiques et la vacuité des critères de légitimation d'une œuvre.

Technique ancestrale, la céramique porte en elle le plaisir enfantin de jouer avec la terre, et celui plus abouti de créer une forme parfaite, résistant à l'épreuve de la cuisson. Tout à la fois amateur et professionnel, Thomas Mailaender se donne les moyens d'une solide maîtrise technique. Mais – car il y a toujours un « mais » – cet apprentissage n'est pas au service du chef-d’œuvre mais du ratage, de l'essai invraisemblable, de l'assemblage qui n'a pas lieu d'être. Et plutôt que d'inscrire son travail dans la lignée du grand Art, Thomas Mailaender bifurque et met sur socle ce qui ne devrait pas y être, bousculant au passage le cliché de l’œuvre d'art sacralisée.

Que restera-t-il de l'Art après l'ère Mailaender ? Aux archéologues du futur de découvrir des restes de poteries émaillées, des images potaches sur internet et des marmites cramées.
Claire Taillandier

* cyanotype : procédé de reproduction photographique qui consiste à rendre photosensible un support en le recouvrant d’un mélange de citrate d’ammonium ferrique et de ferricyanure de potassium. L'image est obtenue par contact entre le support et un négatif ou des objets. Après exposition à la lumière, le support est rincé et le positif apparaît.

Galerie Bertrand Grimont
203 bis rue Saint Martin
75003 Paris
+0336 85 45 01 30
+0331 42 71 30 87


Afficher Galerie Bertrand Grimont sur une carte plus grande


Pierre Aimar
Jeudi 28 Novembre 2013
Lu 149 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter