Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition « Pierre, feuilles, ciseaux ». Le cheveu dans tous ses états... Musée de la Miniature / Musée de la Ville, Montélimar, du 26 juin au 15 novembre 2015

Du 26 juin au 15 novembre, le Musée de la Miniature / Musée de la Ville accueille l’exposition « Pierres, feuilles, ciseaux », ou l’art sur le thème universel des cheveux,


Epingle chinoise richement ornée
Epingle chinoise richement ornée
au travers d’accessoires de coiffures, d’oeuvres d’art contemporaines, d’objets ethnographiques, de bijoux, de pierres semi-précieuses...
Surprenante et originale, cette exposition présente l’importance des cheveux et des ornements qui les accompagnent à travers les siècles et les continents, qu’ils soient blonds, blancs, bruns ou roux, colorés, cachés, coupés ou tondus, bouclés, crépus ou lisses...
Dans les mains des artistes, ces cheveux sont collés, tissés, cousus ou tressés, mis en scène ou mis en lumière et côtoient, dans la cadre de cette exposition, les peignes, coiffes, tiares et autres chaussons, pendants d’oreille ou robes...

Rez de chaussée : Les Pierres...
La collection d’histoire naturelle du Musée de la Ville est composée de fos-siles et de pierres semi-précieuses. À cet étage, ces pierres, matières premières du bijoutier, seront exposées, en association avec des bijoux qui ornent les coif-fures (broches, épingles), véritables travaux d’orfèvrerie, où la pierre a une fonction capitale dans l’ornement d’une coiffure. Saphir, émeraude, ou
jade prennent un symbolisme particulier en rapport direct avec le
pays dans lequel il est porté.

1er étage : La Feuille...
La faune et la flore ont un rôle primordial dans la confection des bijoux. Outre leurs aspects déco-ratifs, la feuille revêt parfois un sens plus profond permettant de comprendre la poésie de l’histoire d’un pays. Au 1er étage, l’exposi-tion ne visera pas uniquement à présenter des bijoux mais égale-ment des miniatures prouvant l’im-portance de l’illustration, dans la mise en valeur des ornements de coiffure.

2e étage : Les ciseaux...
Le dernier étage déclinera les travaux de détournement par le biais des ciseaux. C’est ainsi que nous retrouverons les colliers, masques, sandales réalisés avec des cheveux mais également des portraits miniatures avec, au verso, la mèche de che-veux de son amoureux : le cheveux prend alors une dimension plus romantique. Enfin, le travail d’artistes contemporains, dont les cheveux est le sujet premier, comme Sébastien Bruggeman qui conçoit ses personnages uniquement à l’aide de cheveux...

Pratique

Du 26 juin au 15 novembre
Musée de la Ville / Musée de la Miniature
Du mercredi au dimanche de 14h à 18h
(juin, septembre, octobre, novembre)
et du lundi au dimanche de 11h à 18h (juillet,



Pierre Aimar
Mercredi 26 Août 2015
Lu 135 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter