Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition Parmesan, dessins et gravures en clair-obscur, Ecole nationale supérieure des beaux-arts, Paris, du 18 février au 6 mai 2011.

Après l’exposition consacrée aux dessins maniéristes florentins en 2009, le cabinet de dessins de l’Ecole des Beaux-Arts présente en février 2011 un ensemble d’une trentaine d’oeuvres de la Renaissance issues de l’école émilienne, dominée par Parmesan.


Exposition Parmesan, dessins et gravures en clair-obscur, Ecole nationale supérieure des beaux-arts, Paris, du 18 février au 6 mai 2011.
Sont réunis une vingtaine de dessins et de chiaroscuri de l’École des beaux-arts, complétés par une dizaine de feuilles de la collection particulière genevoise du mécène Jean Bonna, qui finança en 2005 l’aménagement du cabinet de dessins.

À travers cette trentaine d’oeuvres caractéristiques du Premier maniérisme italien sont évoquées les différentes époques de la fulgurante carrière de Girolamo Francesco Maria Mazzola, dit Le Parmesan, depuis sa jeunesse à Parme (1503- 1524), suivie des séjours romain (1524-1527) et bolonais (1527-1530), jusqu’à la dernière période et le retour à Parme (1530-1540), brillamment illustrée par une étude préparatoire pour l’un de ses chefs-d’oeuvre peints : La Madone au long cou, aujourd’hui conservée à la Galerie des Offices de Florence.

Cette exposition est l’occasion de découvrir les influences subies par l’artiste, fervent copiste de Corrège, mais aussi de Michel-Ange et plus encore de Raphaël et de préciser le rôle du dessin dans l’oeuvre de l’artiste : préparatoire aux décors de fresques (Fontanellato), aux tableaux d’autel (Madone avec saint Jérôme ou Madone au long cou), à la gravure – eau-forte ou chiaroscuro – ou oeuvre « de présentation », conçue pour elle-même.

À la richesse des techniques offertes par les dessins et les chiaroscuri, servis par le goût de Parmesan pour l’expérimentation, répond la très grande diversité des sujets traités et des genres abordés : du portrait à la scène religieuse, d’histoire mythologique ou antique, à la figure allégorique… – autant de facteurs qui contribuent à la variété et la virtuosité de son oeuvre graphique.

L'exposition a lieu au Cabinet des dessins Jean Bonna

Avec près de 20 000 dessins, le cabinet des dessins possède, après le musée du Louvre, la collection la plus prestigieuse tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif. Constitué de feuilles exceptionnelles, où les maîtres tels Léonard de Vinci, Raphaël, Rubens, Poussin ou Boucher se côtoient, le fonds couvre une période plus large allant de la Renaissance à nos jours. Grâce au mécénat de Jean Bonna, un cabinet de dessins prend place au sein du palais des études en janvier 2005. Trois expositions par an sont organisées. Lieu de conservation d’une partie des réserves, il abrite les 3 000 feuilles de la donation Mathias Polakovits. Une politique d’acquisitions dynamique est menée depuis quelques années. A cette fin, le Cabinet des amateurs de dessins de l’Ecole des Beaux-Arts, association créée en 2005 et constituée de sociétaires, a pour mission d’enrichir les collections de dessins, mais également de participer au rayonnement de ses activités. Parmi ses acquisitions : Vue du Tempietto de San Pietro in Montorio, Hubert Robert (1762), Saint-Paul renversé sur la route de Damas, Eugène Delacroix, Sans titre, Georg Baselitz, D’après Holbein, Jean-Michel Alberola. En outre, depuis trois ans, un partenariat entre l’association Le Cabinet des amateurs de dessins de l’Ecole des Beaux-Arts, l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts et neuf établissements de banlieue situés en zones prioritaires, vise à offrir à ces élèves l’accès aux prestigieuses collections de dessins de l’Ecole, dans le cadre de l’enseignement de l’Histoire des arts. 10 établissements (5 issus de l’académie de Créteil et 5 de l’académie de Versailles) sont concernés.

Pratique

Ecole nationale supérieure des beaux-arts
14 rue Bonaparte, 75006 Paris
Métro Ligne 4 : Saint-Germain-des-Près,
Bus : 24-27-39-63-70-86-87-95-96
www.beauxartsparis.fr


Pierre Aimar
Jeudi 3 Février 2011
Lu 1565 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter