Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition Paparazzi ! photographes, stars et artistes, centre Pompidou-Metz, du 26 février au 9 juin 2014

Le Centre Pompidou-Metz consacre une exposition pluridisciplinaire sans précédent au phénomène et à l’esthétique de la photographie paparazzi à travers plus de 600 oeuvres (photographies, peintures, vidéos, sculptures, installations…).


Alison Jackson, Bush with Rubik's Cube
Alison Jackson, Bush with Rubik's Cube
Parcourant un demi-siècle de photographies de stars, l’exposition se penche sur le métier de chasseur d’images, en abordant les rapports tout aussi complexes que passionnants qui s’établissent entre le photographe et la célébrité, jusqu’à révéler l’influence du « phénomène paparazzi » sur la photographie de mode.
En associant les grands noms de la discipline, tels Ron Galella, Pascal Rostain et Bruno Mouron ou Tazio Secchiaroli, à des oeuvres de Richard Avedon, Raymond Depardon, William Klein, Gerhard Richter, Cindy Sherman ou encore Andy Warhol, qui se sont interrogés sur ce mythe moderne, l’exposition Paparazzi ! Photographes, stars et artistes a pour ambition de définir les caractéristiques d’une esthétique paparazzi.

Un catalogue coédité par le Centre Pompidou-Metz et les éditions Flammarion accompagne l’exposition.

Commissaire :
Clément Chéroux, conservateur au Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, chef du cabinet de la photographie

Commissaires associés :
Quentin Bajac, conservateur en chef de la photographie au MoMA, New York
Sam Stourdzé, directeur du Musée de l’Elysée, Lausanne

Photographes

Une profession
Le métier de paparazzi est plus complexe qu’il n’y paraît. Les paparazzis se doivent d’être ingénieux, mettant en place des opérations parfois délicates et risquées. Chacun d’entre eux possède ses trucs et ses anecdotes, autant d’éléments fondateurs du grand récit du « paparazzisme ».
A travers une série d’entretiens avec des paparazzis et une présentation de leurs outils de travail (de l’appareil espion au téléobjectif, en passant par leurs déguisements), ainsi que des photographies de Francis Apesteguy, Olivier Mirguet, Jessica Dimmock, Christophe Beauregard et un extrait du film Reporters de Raymond Depardon, cette section explore les arcanes du métier de paparazzi.

Des mythologies
C’est en 1960 que Federico Fellini invente la figure populaire du « paparazzi » en contractant les termes « pappataci » (petits moustiques) et « ragazzi » (jeunes garçons). Le paparazzi se présente comme un anti-héros postmoderne. Depuis le film La Dolce Vita, il est devenu une figure mythique de la culture populaire.
Des extraits de films de Dario Argento, Federico Fellini, Brian De Palma, Louis Malle ou encore Andrzej Zulawski, des années 1930 jusqu’à nos jours, montrent comment le grand public perçoit le paparazzi : personnage solitaire faisant souvent figure de perdant, assez antipathique car dénué de morale et de scrupules, il incarne une sorte de figure en creux ou de double négatif du reporter de guerre.

Stars

Pleins feux
Le métier de paparazzi est une profession essentiellement masculine. Les victimes sont, en revanche, majoritairement des incarnations de la féminité. A travers l’histoire de huit femmes – Brigitte Bardot, Paris Hilton, Jackie Kennedy-Onassis, Stéphanie de Monaco, Britney Spears, Diana Spencer et Elizabeth Taylor –, cette section montre l’évolution des styles et des enjeux de la photographie paparazzi sur près d’un demi-siècle.

L’envers du décor
Toutefois, les célébrités ne sont pas uniquement les victimes passives des paparazzis.
Lorsqu’elles repèrent ces derniers, elles ont le choix de collaborer avec eux en se laissant photographier ou, au contraire, de refuser la prise de vue. Leurs réactions peuvent dès lors aller du simple refus poli à l’agression. A l’inverse, elles peuvent également entrer dans le jeu du photographe en se montrant réceptives, voire complices. Elles vont jusqu’à développer elles-mêmes leurs propres astuces afin d’échapper au star system et à ses contraintes. Cette section offre un panorama des différentes réactions des stars face aux objectifs des photographes à travers un ensemble de clichés des plus grands paparazzis du XXe siècle – Daniel Angeli, Francis Apesteguy, Ron Galella, Marcello Geppetti, Bruno Mouron et Pascal Rostain, Erich Salomon, Tazio Secchiaroli, Sébastien Valiela ou Weegee.

Artistes

Les formes de l’appropriation
Les conditions dans lesquelles les paparazzis opèrent génèrent une esthétique particulière : la rapidité et l’improvisation avec laquelle ils prennent la photographie ont des conséquences sur la composition de l’image ; le téléobjectif, utilisé de loin, ou le flash, employé de près, ont tendance à l’aplatir. La réaction des célébrités se protégeant le visage de la main est ainsi devenue le leitmotiv de l’agression médiatique. Depuis les années 1960, cette esthétique a inspiré nombre d’artistes du Pop Art, du Postmodernisme ou de courants plus contemporains, de Richard Hamilton à Paul McCarthy en passant par Valerio Adami, Barbara Probst ou Gerhard Richter.

Paparazzi ! Photographes, stars et artistes

Dans la peau du paparazzi
Depuis les années 1960, l’attitude des chasseurs d’images fascine nombre d’artistes et de photographes de mode qui, le temps d’un projet, cherchent à se mettre dans la peau d’un paparazzi. Les photographes tels Richard Avedon, William Klein et plus récemment Terry Richardson ont été les premiers à se transformer en paparazzis à l’occasion d’une série de photographies. Quantité d’artistes, dont l’Américain Gary Lee Boas, l’Anglaise Alison Jackson ou encore le collectif autrichien G.R.A.M. ont également collectionné les stars à la manière des paparazzis. A partir des années 1980, plusieurs artistes femmes comme Malin Arnesson, Kathrin Günter ou Cindy Sherman ont, quant à elles, interrogé la place de l’artiste en tant que star.

Kiosque (conclusion)

La presse people répond à la demande d’une industrie médiatique qui possède sa propre rhétorique et ses règles de mise en page caractéristiques. En guise de conclusion, cette dernière section interroge, à travers les oeuvres de Jonathan Horowitz, Armin Linke, Paul McCarthy ou Andy Warhol, le vecteur de diffusion des images paparazzis.

Conçue et produite par le Centre Pompidou-Metz, l’exposition Paparazzi ! Photographes, stars et artistes sera présentée à la Schirn Kunsthalle de Francfort du 27 juin au 12 octobre 2014.

Centre Pompidou-Metz
1 Parvis des Droits de l'Homme
57020 Metz, France ‎
+33 3 87 15 39 39 ‎
centrepompidou-metz.fr


Afficher Centre Pompidou-Metz sur une carte plus grande


Pierre Aimar
Lundi 9 Décembre 2013
Lu 403 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter