Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition Le Dernier rivage de Marc Desgrandchamps au Carré Sainte-Anne, Montpellier, du 15 avril au 19 juin 2011

L’exposition Le Dernier rivage de Marc Desgrandchamps, du 15 avril au 19 juin 2011 au Carré Sainte-Anne, inaugure une nouvelle ère pour le centre d’art contemporain de Montpellier.


Marc Desgrandchamps, Sans titre,  2009, Huile sur toile, 200 x 140 cm,  Courtesie Galerie Zürcher, Paris - New York
Marc Desgrandchamps, Sans titre, 2009, Huile sur toile, 200 x 140 cm, Courtesie Galerie Zürcher, Paris - New York
Pour les 20 ans d’existence de cet espace hors du commun en tant que lieu d’exposition, la Ville de Montpellier affirme de nouvelles ambitions : faire du Carré Sainte-Anne une référence en France pour l’art contemporain. La nomination par la Ville, d’un jeune directeur artistique, Numa Hambursin, illustre cette volonté. Dès son arrivée un Comité artistique a été constitué afin de bâtir en collégiale une programmation solide, d’envergure internationale. Pour le lancement de ce nouveau cycle, la peinture est à l’honneur avec Marc Desgrandchamps tout d’abord, dont l’exposition Le Dernier rivage sera présentée du 15 avril au 19 juin puis avec Gérard Garouste du 1er juillet au 11 septembre ; la fin d’année sera dédiée au sculpteur Bernard Pagès.

Dès le 15 avril prochain, sous la houlette de son commissaire, Richard Leydier, vingt toiles grand format de Marc Desgrandchamps viendront habiter l’exceptionnelle nef de cette ancienne église déconsacrée. Richard Leydier a construit cette exposition autour de l’intérêt de l’artiste pour le film On the Beach, soit Le dernier rivage pour son titre français, réalisé en 1959 par Stanley Kramer (avec Gregory Peck, Ava Gardner, Anthony Perkins...). Ce chef-d’oeuvre du cinéma américain fait partager les ultimes moments des derniers humains vivants en Australie, après un cataclysme nucléaire tandis que le nuage atomique glisse inexorablement vers le sud…

Au Carré Sainte-Anne, l’accrochage rejouera cette disparition progressive : plus le public avancera dans la nef, plus les figures se déliteront, jusqu’à s’effacer complètement. Marc Desgrandchamps est en effet connu pour ses scènes de plages et ses paysages où figures et objets oscillent entre apparition et disparition, les coulures de la peinture à l’huile constituant autant les corps qu’elles participent à leur effritement. Cette exposition entend ainsi souligner le carpe diem, la fragilité des instants captés par Marc Desgrandchamps dans ses tableaux, ces moments de bonheur solaires et estivaux qui peuvent à chaque minute basculer dans la catastrophe.

L’exposition Le dernier rivage au Carré Sainte-Anne, du 15 avril au 19 juin 2011, sera accompagnée d’un catalogue publié aux éditions Liénart. Une exposition monographique de Marc Desgrandchamps se tiendra simultanément au Musée d’art moderne de la Ville de Paris, du 13 mai au 4 septembre 2011.

Marc Desgrandchamps est né à Salanches en 1960. Il vit et travaille à Lyon. Expositions personnelles récentes : 2009 Zurcher Studio, New York. 2010 Galerie Zu_rcher, Paris ; Galerie Pictura, Cesson-Sévigné. 2011 Carré Sainte-Anne, Montpellier ; Musée d’art moderne de la Ville de Paris.

Vernissage le jeudi 14 avril, à 18h.
Carré Sainte-Anne
2, rue Philippy
34 000 Montpellier
Tous les jours sauf le lundi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h - Entrée libre
Tél. : 04 67 34 88 21 / 04 67 60 82 11, + d'info sur www.montpellier.fr


Pierre Aimar
Lundi 28 Février 2011
Lu 1030 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter