Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition « L'opéra comique et ses trésors » au Centre national du costume de scène et de la scénographie, Moulins du 7 février au 25 mai 2015

A l’occasion du Tricentenaire de l’Opéra Comique en 2015, le Centre national du costume de scène présente une expostion de ses plus beaux et anciens costumes en regard des créations contemporaines de l’Opéra Comique. Dans une scénographie de Macha Makeïeff, les œuvres dévoilées dans des décors qui font revivre l’esprit des spectacles, racontent l’histoire mouvementée de la salle parisienne et de l’art tricentenaire du costume sur lequel repose la magie du spectacle lyrique.


© DR
© DR
Des débuts forains de l’Opéra Comique à la fin du règne de Louis XIV jusqu’aux retentissantes créations de ces dernières années sous la direction de Jérôme Deschamps, en passant par les œuvres majeures que sont Carmen de Bizet et Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach, l’exposition relate la passionnante histoire de l’art lyrique français, riche en chefs-d’œuvre et en innovations, mais aussi en drames, en catastrophes et en épisodes truculents.

L’opéra-comique (où les morceaux chantés s’intègrent à du théâtre parlé) naît dans les foires parisiennes, manifestations saisonnières qui brassaient les classes sociales de l’Ancien Régime, loin de la Cour figée de Versailles et du Roi-Soleil déclinant. Répondant au besoin de rire des Parisiens, l’opéra comique se distingue par son esprit satirique, son inventivité scénique et son art d’impliquer les spectateurs dans son jeu, quitte à moquer les grandes institutions royales. Dès le début du XVIIIe siècle se dessinent les deux spécificités de son art du costume : la vérité et le caractère. Le faste et l’effet compteront toujours moins que la lisibilité, la pertinence, le soin du détail et l’efficacité dramatique. Miroir de la société qui le plébiscite, l’opéra-comique en décline les rêves et les aspirations.

De salle en salle, le visiteur découvre les thèmes majeurs de l’histoire du répertoire développés autour d’héroïnes emblématiques. Guidé à travers un parcours historique et thématique par Giullietta des Contes d’Hoffmann d’Offenbach, Manon de Massenet, Ciboulette de Reynaldo Hahn ou Carmen de Bizet, le curieux s’aventure dans ce théâtre de l’intime, du sentiment et de l’émotion qu’est l’opéra-comique.

Deux salles mythiques de l’Opéra Comique sont reconstituées dans l’exposition : le foyer de la Salle Favart et le Central Costumes.
Dans la première, une abonnée grincheuse introduit de manière décalée le visiteur à l’histoire de l’institution à travers ses scandales, ses ragots, ses catastrophes…
Le visiteur découvre ensuite une reconstitution du Central Costumes, un lieu magique de créa-tion de costume mais aussi de recherche, pionnier aujourd’hui pour la teinture naturelle dont quelques secrets sont révélés.

Pratique

Centre national du costume de scène et de la scénographie (CnCs)
Quartier Villars, Route de Montilly
03000 Moulins
Tél. : 04 70 20 76 20
info@cncs.fr
www.cncs.fr


Pierre Aimar
Jeudi 6 Novembre 2014
Lu 472 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter