Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition Johan Barthold Jongkind (1819-1891), sur la voie de l’impressionnisme, Centre d’art Yvon Morin, Le Poët Laval, Drôme, du 1er mai au 20 septembre 2015.

« Il fut, à partir de ce moment, mon vrai maître, et c'est à lui que je dois l'éducation définitive de mon œil », affirme Claude Monet évoquant l’année 1862 quand il fit la connaissance de Jongkind


Le Château de Nyon, Lac de Genève (DR). Huile sur toile, signée et datée en bas à droite Jongkind 1875. 33,0 x 47,0 cm. Collection particulière (France)
Le Château de Nyon, Lac de Genève (DR). Huile sur toile, signée et datée en bas à droite Jongkind 1875. 33,0 x 47,0 cm. Collection particulière (France)
En 1995, Yvon Morin (1924-2012) a fondé le Centre d’ Art, qui porte désormais son nom. La seconde exposition de renommée internationale qu’ il organisa en collaboration avec la galerie parisienne Brame et Lorenceau fut une exposition « Jongkind », peintre qu’ il admirait. L’association en exposant à nouveau l’ œuvre de Jongkind veut, d’ une part, rendre hommage au fondateur et à sa femme Hilda , d’ origine néerlandaise et, d’autre part, mettre en valeur l’œuvre de Jongkind qui, bien que méconnue d’ un grand nombre, eut une influence déterminante et indéniable sur le mouvement impressionniste.

Une quarantaine d’œuvres s ur papier , aquarelles et dessins, une quinzaine d’eaux - fortes, des cuivres, une dizaine d’huiles, etc. seront accrochées aux cimaises. Des lettres manuscrites, des photos, des objets ayant appartenu à Jongkind évoqueront l’ homme attachant qu’ il fut.

Provenant toutes de collections privées, ces œuvres pour la plupart n’ont pas été exposées au cours des deux dernières décennies. Pour la première fois en France seront exposées une aquarelle de Londres, datée de septembre 1853, et une aquarelle d’ Avignon, datée de septembre 1873. À leurs côtés on pourra admirer l’aquarelle que Jongkind a dédicacée à Émile Zola pour le remercier de son article élogieux paru dans La Cloche en janvier 1872.

L’aquarelle de Londres, datée des 9 et 10 septembre 1853, démontre que Jongkind, invité par s on ami John Burley Waring, a bien honoré l’ invitation et s’es t rendu à Londres. Ce voyage a été pendant longtemps un sujet de doute ou même de déni auprès des spécialistes de Jongkind.

Sera également présente, une huile de chacun de ses maîtres , Andreas Schelfhout et Eugène Isabey, une huile de son ami Eugène Boudin et une huile de sa compagne Joséphine Fesser.

Un catalogue es t publié avec la participation de John Sillevis, ancien conservateur du Musée Municipal de La Haye, et de Jup de Groot, ancien directeur des Musées de Dordrecht.

Pratique

Centre d’Art Yvon Morin
55 Rue du Château
Vieux Village
26160 Le Poët-Laval



Pierre Aimar
Jeudi 5 Février 2015
Lu 274 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter