Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition Jochen Gerner « Mehr Licht ! » au Lux Scène nationale de Valence du 25 mars au 13 juillet 2011

Jochen Gerner est un artiste à multiples facettes qui étonne et détone. Illustrateur, il détourne avec humour et malice une multitude de supports pour mieux les révéler. Jouant sur les mots, les images, tirant sur le fil des sous-textes et des sens cachés, il aborde une approche ludique et enthousiasmante du dessin. Jubilatoire.


Exposition Jochen Gerner « Mehr Licht ! » au Lux Scène nationale de Valence du 25 mars au 13 juillet 2011
Auteur de bandes dessinées et illustrateur, Jochen Gerner explore des champs d’expérimentations graphiques qui le situent dans un entre-deux : entre bande dessinée et art contemporain. Sa réflexion porte sur la perception de l’image. Jochen Gerner se fait tout d’abord connaître grâce à ses qualités d’illustrateur dans la presse au travers de strips publiés dans Les Inrockuptibles, Libération ou Le Monde. Son trait minimaliste séduit également les éditeurs jeunesse. Un trait proche de la prise de note graphique, loin d’un dessin bien fait qui serait trop démonstratif. En 2002, Jochen Gerner recouvre l’album d’Hergé, Tintin en Amérique, en ne conservant que les onomatopées, et dévoile une lecture plus politique que prévue. TNT en Amérique devient aussitôt une oeuvre emblématique de son travail.

Jochen Gerner franchit, ainsi, volontairement, des frontières en procédant par détournement à partir de différents supports imprimés : des papiers peints et toutes sortes de cartes – postales et topographiques, des couvertures de livres, des cartons d’emballages, des manuels scolaires, des planches de bande dessinée, etc. Le procédé devient récurrent chez l’artiste : il détourne, manipule, déplace, vide, remplit les images pour mieux les révéler et faire apparaître un sens caché. Jochen Gerner est ainsi un visionnaire, c’est-à-dire un artiste capable de voir au-delà de la perception immédiate. En faisant ressortir la matière la plus vivace des choses que l’on pensait connaître pour le mieux.

« Plus de lumière ! », telles sont les derniers mots prononcés par Goethe, écrivain et théoricien de la couleur avant de mourir et choisis par Jochen Gerner pour cette exposition, spécialement conçue pour lux Scène nationale de Valence. Les séries de dessins proposées s'attachent, ainsi, à éclairer cette idée de lumière à partir de 6 séries de travaux par le biais d'une intervention graphique sur des différents supports imprimés.

La couleur d’un support imprimé colorié manuellement avec la série Mehr Licht! qui rassemble 16 cartes postales anciennes de bords de mer ou plans d'eau, recouvertes de lavis d'encre. Les formes abstraites, mouvantes et colorées d'une persistance rétinienne sont suggérées dans la série Technicolor. Sur des affiches de cinéma belges des années 60 figurent des scènes de films redessinées comme une invitation forcée à se forger ses propres images cinématographiques. Fl ipochrome présente une série de 80 petits pictogrammes dessinés qui répertorie des références de couleurs définissant l’essence d’un film dans la logique d’un classement chromatique de nuancier de couleurs. Dans l'ensemble Wwwroom, la vitesse de la lumière sur les autoroutes d'internet est décryptée sous la forme d'un alphabet dessiné à partir des volutes de circuits automobiles. La série Reward - dead or al ive est un détournement de certains albums de bande dessinée de la série Lucky Luke. En recouvrant d'encre de chine noire l'intégralité de la page dessinée, à l'exception du titre et de quelques zones de couleurs pour en résumer l’esprit par des déflagrations sonores et visuelles : des pages comme des affiches-cibles pour bandits ou tireurs d'élite. Les teintes scandinaves, grises et blanches, d'un catalogue Ikea détourné et vidé de ses meubles sont présentes dans la série Home.

Pratique

Vernissage le 24 mars à 18h30 suivi d’une carte blanche de courts-métrages d’animation, composée en collaboration avec le Festival d’un jour / L’Equipée
Jochen Gerner animera un workshop avec les étudiants de l’ERBA – Ecole Régionale des Beaux-Arts de Valence du 15 au 17 mars.
6 séries de dessins : Mehr Licht ! (2010), Technicolor (2011), Flipochrome (2009), Wwwroom (2010), Reward - dead or alive (2010), Home (2008)
lux Scène nationale
36 boulevard du Général de Gaulle
26000 Valence
04 75 82 44 15
www.lux-valence.com


Pierre Aimar
Mercredi 16 Février 2011
Lu 869 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter