Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition Jean- Charles Hue à l'Espace Croisé, centre d'art contemporain à Roubaix, du 13 mai au 9 juillet 2011.

Depuis quelques années, Jean-Charles Hue partage des instants de vie truculents avec une famille Gitane/Yénniche. C’est en quête de ses propres origines et dans l’impossibilité de les trouver qu’il se fit “adopter” par la famille Dorkel. La fréquentation régulière de cette famille en marge est devenue comme un appel d’air dans sa vie.


Cette exposition réunit une sélection de ses films gitans et mexicains. Pour la première fois, ceux-ci sont confrontés dans un même espace.

Exposition Jean- Charles Hue à l'Espace Croisé, centre d'art contemporain à Roubaix, du 13 mai au 9 juillet 2011.
À ce jour cinq films ont été réalisés : Quoi de neuf docteur ?, 2003, La BM du Seigneur, 2004, Perdonami Mama, 2004, Un ange, 2005, Y’a plus d’os, 2006 et un long métrage en 2010 qui reprend le second titre La BM du Seigneur. Jean-Charles Hue nous introduit dans des mondes tenus à l’écart et qui se tiennent aussi tout autant délibérément à l’écart. Un Ange, 2005 filme Fred à cinq ans d’intervalle. De la toute première scène de braconnage aux enregistrements de la vie ordinaire dans la caravane ; la métamorphose physique et la prise de poids relèvent de la stupéfaction. Le noeud du film s’articule autour du récit de Fred qui relate sa rencontre avec un inconnu qui l’a transformé. L’histoire d’une conversion assez improbable où plane une croyance dont le réalisme des propos déborde l’incarnation d’une foi sur mesure. Les paroles antérieures de Fred dans le film, “Je ne suis pas encore un vrai Chrétien, je commence à aller vers le Seigneur, je m’efforce…” résonnent étrangement. Avec le
récit de l’apparition de cet Ange, le film vise la quête d’une rédemption qui n’est toujours que provisoire. Y’a plus d’os, ce film très court déferle en effet à nouveau jusqu’à un paroxysme de tension. Il est question d’un enfant malade, d’un homme inconséquent et d’une femme excédée. Une soirée bien arrosée. Fred vise la femme, comme l’on tire un lapin sans plus de distinction. Puis tout à coup l’arme se retourne, la balle frôle la caméra et l’artiste lui-même. Moment inattendu s’il en est et que la caméra
enregistre telle une explosion, une infiltration inopinée dans le réel, une déflagration.
Les films tournés avec la famille Dorkel : Quoi de neuf docteur ?, 2003, Un ange, 2005, Y’a plus d’os, 2006 sont présentés avec certains derniers films réalisés en 2009 au Mexique à Tijuana : El puma, Yvon, Angel. Sensualité, sexe et mort y font bon ménage.Des couteaux dont le manche est en os de pitbull planent dans les images et vibrent entre violence et fascination. Ces mêmes pitbulls qui, telles des apparitions blanches et dociles, déambulaient dans les films précédents.

Jean-Charles Hue est né en 1968, il vit à Paris.
Il est représenté par la galerie Michel Rein, Paris

Pratique :
Exposition du 13 mai au 9 juillet 2011
du mardi au samedi de 14h à 18h
Vernissage le jeudi 12 mai à partir de 19h
Point presse le jeudi 12 mai à 17h

Espace Croisé, centre d'art contemporain
La Condition Publique
14, place Faidherbe
59100 Roubaix
Accès libre


Mo Gourmelon
Mercredi 9 Février 2011
Lu 766 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter