Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition François Perrodin à la galerie Georges Verney-Carron, Lyon, du 18 février au 16 avril 2011.

Pour sa cinquième exposition à la galerie Georges Verney-Carron, François Perrodin expose pour la première fois en France une pièce monumentale datant de 2008, composée de 108 éléments, volumes cubiques décrivant à partir du mur la construction physique de l’espace, ainsi que 7 travaux récents des années 2009 à 2011, qui mettent en jeu les rapports spatiaux de la peinture conçue dans une dimension objectale de blocs monochromes.


Exposition François Perrodin à la galerie Georges Verney-Carron, Lyon, du 18 février au 16 avril 2011.
Ces travaux poursuivent le projet de mise en évidence de la constitution de l’espace pictural développé depuis plus de 30 ans. Dans la construction et la mise en oeuvre des objets tous les éléments (largeur, hauteur, profondeur, espacements) sont formalisés, et articulés les uns en rapport aux autres. Ils sont organisés par séries, proposant différentes formulations qui dévoilent chacune un champ de possibles. La réduction des couleurs, le plus souvent des jeux de noirs ou de gris, contribuent à la mise en évidence d’une démarche constructive : elles sont conçues de manière à ce que leur capacité à réagir aux différentes incidences de la lumière force l’attention à la différenciation des formes et des objets. L’économie apparente des moyens débouche en fait sur une grande variété de perceptions et de regards, de jeux d’espaces.
François Perrodin continue ainsi son interrogation des rapports qui se constituent dans l’exposition entre l’objet, le spectateur et l’espace de monstration. L’expérience proposée est celle de la constitution, voire de la construction, du regard. Son travail hérite à la fois du constructivisme, de l’art concret, du minimalisme, et du monochrome. Reprenant à son compte une tradition géométrique qui traverse l’abstraction moderne, il en revisite les enjeux de structuration et affirme une nécessité contemporaine d’en actualiser et d’en poursuivre les interrogations.
François Perrodin vit et travaille à Paris. Il a exposé pour la première fois à la Galerie Georges Verney-Carron en 1990, et régulièrement depuis. Il a fait ses études artistiques à l’École nationale des beaux-arts de Lyon et à été membre de la première équipe du Nouveau Musée de Villeurbanne (devenu aujourd’hui l’Institut d’art contemporain) au début des années 80. Il est enseignant à l’école des beaux-arts de Rennes, et responsable de la revue théorique « Pratiques, réflexions sur l’art ».

Pratique

Vernissage le 17 février à partir de 18h
Galerie Georges Verney-Carron
45 quai Rambaud - 69002 Lyon
Tram T1 - Montrochet
T : 04 72 69 08 20
F : 04 72 44 97 70
www.galerie-verney-carron.com
Horaires d’ouverture de la galerie :
Du mardi au vendrdi de 14h à 19h et sur rendez-vous


Pierre Aimar
Mercredi 9 Février 2011
Lu 1052 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter