Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition "Escapitalisme" de Nicolas Thomas au Centre d'art Spacejunk, Lyon, du 5 févier au 2 avril 2016

Spacejunk accueille à nouveau dans ses murs le peintre Nicolas Thomas avec une nouvelle série de toiles et ce même style si caractéristique.


Exposition "Escapitalisme" de Nicolas Thomas au Centre d'art Spacejunk, Lyon, du 5 févier au 2 avril 2016
Nourri de l’esthétique des sports de glisse, l’artiste développe très jeune un style inimitable qui a fait le tour du monde grâce à des créations pour les milieux du skate et du snowboard. L’artiste s’est construit au fil de ses collaborations artistiques, un univers onirique et surréaliste peuplé de personnages déformés, évoluant au cœur de paysages dépouillés et chaotiques.
Toujours empreint de l’esthétique de ce mouvement, l’artiste en bouleverse les codes et propose une peinture profondément humaniste.

Escapitalisme nous dévoile ici un regard porté sur notre société contemporaine. Un monde à la dérive où semble se retrouver des personnages et créatures fantastiques écorchés, cernés par une végétation qui reprend sa place.
Des aplats de couleurs, des jeux de transparences, des superpositions et d’autres techniques picturales happent le spectateur et le plongent au cœur de ces décors prémonitoires.
Une invitation à la réflexion autour de grandes thématiques récurrentes comme la sauvegarde de l'environnement, les écueils de notre société capitaliste, l'individualisme...
A découvrir ou redécouvrir à Spacejunk !

L'artiste

Nicolas Thomas apprend à dessiner sur ses cahiers d’école. Il tente à l’époque de recopier les dessins de Gotlib, le célèbre créateur de l’Écho des Savanes et de Fluide Glacial. Puis l’école de design lui permet d’acquérir une technique de dessin industriel qu’il approfondira en flânant dans les musées, en observant d’un œil aguerri les toiles des grands maîtres.
Nicolas Thomas expose pour la première fois à Spacejunk en 2003, suivront deux autres expositions solo avant cette quatrième cette année.
Nicolas Thomas a longtemps été associé à la board-culture. Ses œuvres aujourd’hui portent encore la trace du dessin industriel, comme notamment ces précisions au rotring apportées une fois la peinture terminée permettent de « créer une sorte de déséquilibre entre le côté aléatoire du pinceau et la rigueur mathématique du stylo », selon les dires de l’artiste.

Pratique

Du 5 févier au 2 avril
vernissage jeudi 4 février à 18h30
Centre d'art Spacejunk
16 rue des Capucins
69001 Lyon
Mardi au samedi 14h-19h




Spacejunk
Samedi 30 Janvier 2016
Lu 191 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter