Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition Diego Rivera, "de Mexico au Paris des cubistes", Musée des Beaux-arts, Bordeaux, du 10 mars au 5 juin 2011.

Avant de devenir l’immense artiste recouvrant les murs de Mexico de fresques dédiées à son peuple, Diego Rivera (1886-1957) passa plus d’une décade à Paris, entre 1909 et 1921, devenant l’un des peintres phares du cubisme aux côtés de Pablo Picasso.


Exposition annulée - Exposition annulée - Exposition annulée - Exposition annulée

Diego Rivera, Portrait de Maximilien Volochine, 1916, Mexico. D.F. / ADAGP, Paris.
Diego Rivera, Portrait de Maximilien Volochine, 1916, Mexico. D.F. / ADAGP, Paris.
Dans le cadre de l’année du Mexique en France, une exposition organisée par la Ville de Bordeaux et intitulée Diego Rivera, de Mexico au Paris des cubistes était programmée au Musée des Beaux Arts, du 10 mars au 5 juin 2011.

Temps fort de la saison culturelle bordelaise, l’exposition Diego Rivera, co-organisée avec l’Institut français et le Gouvernement fédéral du Mexique, devait notamment montrer 18 œuvres majeures du célèbre peintre, jamais vues en France pour la plupart.

La majorité des œuvres devaient être prêtées par des institutions mexicaines et ne sont plus en mesure de quitter le territoire mexicain.
De ce fait, la Ville de Bordeaux se voit contrainte de renoncer à cette exposition.

Un nouveau projet basé sur la valorisation du fonds des collections permanentes du musée des Beaux-Arts est en cours d’élaboration.

Dans le cadre de l’Année du Mexique en France, l’exposition bordelaise présente un ensemble d’oeuvres significatives de Diego Rivera

Dans le cadre de l’Année du Mexique en France, l’exposition bordelaise présente un ensemble d’oeuvres significatives de cette période, prêtées par les institutions mexicaines, Museo Casa Diego Rivera de Guanajuato, Museo Nacional de Arte, (INBA), Museo de Arte Alvar y Carmen de Carrillo Gil de Mexico. L’exposition rend sensible le parcours de l’artiste, qui, de l’étude du Greco, de Cézanne, Seurat et Mondrian, et de la proximité des artistes parisiens déjà engagés dans le cubisme, aboutira en 1913 à la phase cubiste du mexicain. Ainsi figureront des oeuvres aussi célèbres que El Arquitecto, Fusilero marino, proche de Etudiant au journal de Picasso, ou encore Retrato de Maximiliano Volochine et Maternité, évocation de sa compagne Angelina Beloff allaitant leur fils Dieguito.

En 1914 Rivera devient élève et ami de Picasso. Cette fraternisation et les amitiés qu’il développe sont illustrées dans notre exposition par des peintures de Picasso, Maria Blanchard, André Lhote, du sculpteur Jacques Lipchitz, de l’italien futuriste Gino Severini ou du Mexicain Angel Zárraga. Ces oeuvres sont exceptionnellement prêtées par le Musée national d’art moderne-Centre Georges Pompidou et diverses institutions espagnoles sollicitées, Musée Thyssen de Madrid ou Centro Reina Sofia et par des collectionneurs privées. L’exposition s’achève sur des créations d’après guerre, marquées par une étude nouvelle de Cézanne et la volonté des artistes d’un retour au sujet, au dessin et au modelé. C’est la période ingresque de Picasso et la montée vers le muralisme chez Diego Rivera, illustrée par une figure mexicaine qui lui est chère, la Molendera, la broyeuse de maïs.
Françoise Garcia. Commissaire de l’exposition

Pratique

Galerie des Beaux-Arts
Place du Colonel Raynal
33 000 Bordeaux
Tél. : 33 (0)5 56 96 51 60
Fax : 33 (0)5 56 10 25 13
musbxa@mairie-bordeaux.fr
Le musée et la galerie sont ouverts tous les jours de 11 h à 18 h sauf les mardis et jours fériés.
Accès par la ligne A ou B du tramway, Arrêt Palais de Justice ou Hôtel de Ville. Stationnement : parcs autos
Mériadeck ou Saint-Christoly.
Tarifs
Expositions temporaires : 5 €. Tarif réduit : 2,5 €


Pierre Aimar
Vendredi 4 Février 2011
Lu 1173 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter