Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition Aux femmes etc ! de Johanne Cinier, à Sète du 16 au 20 juin 2016

L’identité féminine ou son besoin d’exister sont le motif central de ma démarche. Je capture une expression féminine et la représente de façon contemporaine et minimaliste


Exposition Aux femmes etc ! de Johanne Cinier, à Sète du 16 au 20 juin 2016
Johanne Cinier est née à Sète en 1977. Dès l'âge de huit ans, elle est élève à l'école des Beaux-arts de Sète, où jusqu'en 1996 elle suit les cours de dessin, peinture, céramique et sculpture.
Elle entreprend ensuite une formation de styliste/modéliste à Aix-en-Provence et à Marseille.
Son diplôme d'Etat en poche, elle intègre à Paris, le milieu professionnel de la mode, où elle travaille pendant six ans chez Givenchy et Arrow.
En 2005, un besoin de lumière et la nécessité de retrouver le temps indispensable à sa soif de création la ramènent à Sète, à la liberté de l'atelier et à la joie de peindre, de dessiner, de modeler et de se confronter à toutes sortes de techniques.

En 2016, elle réalise le visuel de la 15e édition du festival Quand je pense à Fernande.

« L’identité féminine ou son besoin d’exister sont le motif central de ma démarche. Je capture une expression féminine et la représente de façon contemporaine et minimaliste. Aujourd’hui encore et plus qu’hier, le besoin de plaire et d’exister est une priorité et cela à tous les âges. En peignant ces portraits de femme démunies de leurs parures et sans décor, seules leurs expressions paraissent et je peux ainsi laisser transparaître leurs sentiments…Rient-elles ? Crient-elles ? A quoi pensent-elles ? Leurs expressions deviennent communes à toutes. La dentelle noire, choisie pour sa sensualité dans la transparence, ajoute de la curiosité, de l’érotisme et un effet dramatique à la scène. Au delà du portrait, j’aime peindre le corps féminin sur des grandes toiles et créer sa métamorphose en une forme iconique. La parure, cette fois-ci habille le corps, une surcharge décorative qui rappelle l’esthétique du style baroque. Aimer, désirer, la peur, exister…autant d’émotions qui expriment l’identité féminine multiples et communes à toutes. » Johanne Cinier / Série Dentelle

Du 16 au 20 juin à la salle Tarbouriech, Théâtre de la mer Jean Vilar
Ouvert tous les soirs durant les concerts du festival.
Accès libre les 18 et 19 juin de 13h à 17h.
Vernissage le 15 juin à 18h30.

www.festival-fernande.com

Pratique

Salle Tarbouriech
Théâtre de la mer Jean Vilar
Promenade Maréchal-Leclerc
Sète


Pierre Aimar
Vendredi 3 Juin 2016
Lu 149 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 196



Inscription à la newsletter