Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Ensemble Baroque de Nice : Mythologies. Concerts les 14 et 16 novembre 2014 à Nice

La nouvelle saison 2014-2015 de l'Ensemble Baroque de Nice est placée sous le signe des "Mythologies". Du 10 octobre 2014 au 31 mai 2015, le public pourra découvrir 8 concerts dans deux églises baroques du Vieux-Nice, Saint-Martin - Saint-Augsutin et Saint-François-de-Paule. Chaque programme sera donné deux fois, le vendredi à 20h30 et le dimanche à 16h30.


Julie Robard-Gendre, mezzo-soprano © DR
Julie Robard-Gendre, mezzo-soprano © DR
Au cours de cette saison, l'ensemble aura également le plaisir d'accueillir de prestigieux solistes : Julie Robard-Gendre (mezzo-soprano), Jean-Christophe Maillard (musette de cour), Claire Lefilliâtre (soprano) et Isabelle Poulenard (soprano). Ils interpréteront, en compagnie de l'Ensemble Baroque de Nice, quelques unes des plus belles oeuvres des XVIIe et XVIIIe siècles de Haendel, Charpentier, Clérambault ou Pergolèse...

Au cours de leurs aventures, les figures mythologiques sont nombreuses à traverser des épisodes de folie ou de démesure. Fascinant pour les artistes, ce passage a donné lieu à de grandes scènes d’opéra, où le chanteur et l’orchestre déploient toute leur virtuosité pour rendre compte de cet état hors norme.
De personnages féminins en rôles travestis, JULIE ROBARD-GENDRE, jeune mezzo-soprano remarquée sur la scène lyrique, prêtera ses talents de chanteuse et de comédienne aux plus grandes scènes de l’opéra de Vivaldi et de Haendel : Déjanire sombrant dans la folie et le désespoir, Médée assoiffée de vengeance, Lucrèce bafouée ou Thésée en proie à la fureur des dieux.


Autour du concert.
Mercredi 12 novembre – 17h Auditorium de la Bibliothèque Louis-Nucéra
Conférence de Patrick Barbier, musicologue.
De Vivaldi à Haendel. Folies & furies dans l’opéra baroque

Vendredi 14 à 20h30 & Dimanche 16 novembre à 16h30 - Église Saint-Martin – Saint-Augustin
Folies & Furies I Haendel, Vivaldi
Julie Robard-Gendre, mezzo-soprano

Programme des concerts des 14 et 16 novembre
Georg Friedrich Haendel :
Parthenope. Ouverture
Teseo. Aria di Medea
Récit Ira sdegni – Aria O stringero nel seno
La Lucrezia. Aria Già superbo del moi affano
Arianna in Creta. Aria di Teseo
Récit Ove son – Aria Qui ti sfido
Concerto op. 4 n° 3 en sol mineur
Adagio – Allegro – Adagio – Gavotte
Hercules. Aria di Dejanire. Where shall I fly !
––––––––––––––––––
Antonio Vivaldi
Concerto en ré mineur RV127
Allegro – Largo – Allegro
Longe mala umbrae terrores
Motteto in ogni tempo
Aria Longe mala – Récit Recedite nubes – Aria Descende, o Coeli – Alleluia (Allegro)
––––––––––––––––––

Ensemble Baroque de Nice
Julie Robard-Gendre, mezzo-soprano
Gilbert Bezzina, Jaroslaw Adamus, violons - Josèphe Cottet, alto -
Daniele Bovo, violoncelle - Roberto Massetti, contrebasse -
Vera Elliott, clavecin



Le recours au mythe de l’âge d’or et à l’ensemble du monde mythologique, dieux, demi-dieux, nymphes et héros, très présents dans la culture du public des XVIIe et XVIIIe siècles, ont largement été sollicités par les peintres et sculpteurs de l’époque baroque.
Redonner vie, certes dans une dimension purement esthétique, à ce "paradis perdu", a été une source importante de leur inspiration : les jardins, salons et plafonds de l’Opéra de Versailles en sont un magnifique exemple. Nous en avons d’ailleurs un témoignage plus près de nous avec les salons du Palais Lascaris à Nice.
La musique n’a pas échappé à ce goût mythologique : dans les opéras et les cantates, bien sûr, mais également parfois dans le domaine instrumental.
À l’occasion de ce parcours, nous élargirons la réflexion esthétique et artistique en collaboration avec la Bibliothèque à rayonnement régional Louis-Nucéra qui proposera trois conférences en lien avec notre programmation et le Palais Lascaris qui vous fera visiter ses collections à la lumière de ses motifs mythologiques.
C’est donc à arpenter ce "paradis perdu" que nous invite le programme de cette nouvelle saison, et puisque l’étymologie même du mot "musique" nous place sous la protection des Muses, nul doute qu’elles prêteront, comme le public, leur oreille particulièrement favorable à notre saison musicale "Mythologies".
Gilbert Bezzina, Directeur artistique

Pratique - réservations



Pierre Aimar
Samedi 25 Octobre 2014
Lu 271 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 78





Inscription à la newsletter