Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




«Endless», Lisa Beck au Fort du Bruissin, centre d’art contemporain, Francheville (Grand Lyon), du 8 décembre 2012 au 17 mars 2013

Pour sa 10ème exposition depuis sa réhabilitation, le Fort du Bruissin, centre d’art contemporain de Francheville a invité Caroline Soyez-Petithomme, directrice artistique de l’association «La Salle de Bains, Espace d’art contemporain, Lyon» à concevoir un projet d’exposition d’un ou une artiste de son choix. Elle a choisi de présenter le travail de l’artiste américaine Lisa Beck et d’inverstir l’ensemble des espaces d’exposition du centre d’art contemporain.


Horizon (Black), 2010, 16 éléments en plastique peint en noir, dimensions variables Horizon (Black), 2010, 16 plastic elements painted in black, variable dimensions
Horizon (Black), 2010, 16 éléments en plastique peint en noir, dimensions variables Horizon (Black), 2010, 16 plastic elements painted in black, variable dimensions
Comme le suggère le titre de l’exposition «Endless» («sans fi n»), la pratique artistique de Lisa Beck (née en 1958 à New-York) se déploie comme un continuum, comme une série ouverte de motifs, principalement abstraits, que l’artiste invente, répète et agence depuis le milieu des années 80.

Sa première exposition personnelle en France est l’occasion de rassembler une large sélection d’oeuvres (peintures, installations et sculptures) et de faire dialoguer des productions datant du milieu des années 80 avec d’autres plus contemporaines, réalisées depuis 2010 dont certaines spécialement produites pour l’exposition «Endless» au Fort du Bruissin. Dans l’entre-deux des certitudes offertes par ces oeuvres sélectionnées en amont demeurent un grand nombre d’imprévus. Entre le moment de la rédaction de ce communiqué et le vernissage de l’exposition, il est diffi cile d’imaginer ce qui adviendra en termes de contenu et de display. «Cela ne reste jamais comme c’était au début. Il y a toujours des ajustements, des accidents, et de nouvelles idées qui surgissent en cours de route, lorsque je travaille»1 , explique Lisa Beck.

Ainsi, «Endless» s’inscrit à la suite des explorations mentales et conceptuelles que Beck mène sur l’idée d’une surface picturale infi nie, qui serait paradoxalement composée de et interrompue par l’espace entre les oeuvres, par l’architecture et l’air. «Les molécules, les étoiles, l’horizon, les nuages et les lacs»2, telles sont les sources d’inspiration de l’artiste. À partir de cela, elle abstrait littéralement des formes, des couleurs et des structures créant ainsi des arrangements d’objets, de matériaux et de peintures dont les effets de rythme, de symétrie, de miroir, de refl ets ou de transparence évoluent à chaque exposition.

C’est à la Rhode Island School of Design (dont elle sort diplômée en 1980) que Beck a étudié la peinture, mais également la sculpture et le cinéma, ce qui lui a sans doute permis de ne pas restreindre ses processus de création et de production aux techniques picturales traditionnelles de la peinture (acrylique ou huile, sur toile, sur bois ou peinture murale). Depuis cette formation, Beck poursuit ses recherches et expérimentations sur l’abstraction au sens large du terme : inventant des motifs, s’appropriant certains autres via des sources aussi diverses que des images scientifi ques (Unbroken Chain 6, 1985, Eclipse 1 et 4, 2011) des objets du quotidien ou des matériaux de bricolage (Horizon Black, 2010, Observer, 2012).

1 Lisa Beck in «Q&A» with Hudson for the exhibition «To Everything», Feature Inc., New York, June 2009», in Lisa Beck: Yes, No, Something, Nothing, Never, Always, Feature Inc. Publishing, New York, 2012, p42: It never stays the way it starts. There are always adjustments, accidents, and new ideas that pop up white I am working. (Les traductions sont celles de l’auteur du communiqué, sauf precision contraire). 2 Idem, p 42 : Molécules, stars, horizons, clouds and lake.

Pratique

Fort du Bruissin
centre d’art contemporain de Francheville
Chemin du Château d’eau
69340 Francheville
Ouverture : vendredi, samedi et dimanche de 14h à 18h - Entrée libre


Pierre Aimar
Mercredi 14 Novembre 2012
Lu 534 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter