Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




El Cid ! une adaptation ébouriffante ! d'après Corneille,
 Agence de Voyages Imaginaires 
Cie Philippe Car, Théâtre de l'Archipel, Perpignan, le 8 novembre 2014

Loin des versions habituelles, voici une adaptation pittoresque et ébouriffante d'un des grands textes du répertoire. Le tragique côtoie la fantaisie et le drame fraie avec le comique. Les cinq comédiens, musiciens et chanteurs entraînent le spectateur dans un tourbillon de sons et de couleurs rythmé par une mise en scène foraine aux accents de music-hall ibérique !


El Cid ! une adaptation ébouriffante ! d'après Corneille,
 Agence de Voyages Imaginaires 
Cie Philippe Car, Théâtre de l'Archipel, Perpignan, le 8 novembre 2014
L’Agence de Voyages Imaginaires assaisonne d’une bonne dose de fantaisie le mythe du Cid. Pensé comme un thriller, Corneille (aidé par le trublion Philippe Car (co-fondateur du Cartoun Sardines Théâtre)) pousse ses personnages et surtout Rodrigue et Chimène, dans de véritables tortures psychologiques ! L'histoire est simple : Rodrigue et Chimène s’aiment. Le père de Chimène, jaloux d’une faveur qu’a fait le Roi au père de Rodrigue, offense ce dernier, qui, affaibli par l’âge et trop vieux pour se venger par lui-même, remet sa vengeance entre les mains de son fils.Rodrigue, déchiré entre son amour et son devoir, finit par écouter la voix du sang et tue le père de Chimène en duel ! Chimène essaie de renier son amour et demande au roi la tête de Rodrigue. Comment nos héros vont-ils se sortir de cette situation extraordinaire à l’issue… imprévisible ?
Tragédie qui finit bien, histoire d’un amour impossible, véritable histoire de cape et d’épée, l’histoire du Cid est donc aussi une histoire de conquêtes ! Une histoire qui tient en haleine le spectateur, et développe un véritable suspense : il y a du sang, de la sueur et de l’amour. Dans El Cid !, il y a du Shakespeare, du Hitchcock, du Tarantino !


Le Carré | 1h20 sans entracte
Théâtre de l'Archipel - samedi 8 novembre - 19h
de 8 € à 10 €


Pierre Aimar
Vendredi 31 Octobre 2014
Lu 90 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter