Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Du verbe à la communication, la collection de Josée et Marc Gensollen, Carré d'Art, Nîmes, du 2 février au 18 juin 2017

Depuis 1967 de nombreux artistes ont réinscrit le verbe au cœur de leurs travaux. Promus par les artistes conceptuels de la première heure qui ont concédé une place importante au langage comme les peintres de la Renaissance ont pu le proposer dès le XVe siècle sur le thème de l’Annonciation, animés par la volonté de faire de l’Art une chose mentale.


Kendell Geers Evil - Live, 2002
Kendell Geers Evil - Live, 2002
L’idée, la réflexion sur le langage, le questionnement sur l’art lui-même puis les systèmes de signes socialement codifiés et la communication ont été une source d’inspiration pour les artistes se réclamant de cette filiation. Ces artistes situent l’écriture et le langage à un niveau hiérarchique plus élevé que les arts visuels qui sont essentiellement centrés sur l’image, la figure et la représentation. La préoccupation formelle esthétique n’est pas leur fait, l’art flatteur pour la rétine n’est pas privilégié. Ce faisant, pour ces héritiers de Marcel Duchamp c’est l’idée véhiculée par l’œuvre qui est à prendre en considération.

Depuis les USA cette sensibilité artistique s’est diffusée en Europe mais également sur le continent latino-américain et en Asie extrême orientale. De Joseph Kosuth à Lawrence Weiner, de Robert Barry à Ian Wilson ou de Alighiero Boetti à Stanley Brouwn et On Kawara, vous êtes conviés à parcourir cinquante années de création qui vous feront cheminer jusqu’aux créations de Ignasi Aballi, Pierre Bismuth, Rainer Ganahl, Dora Garcia, Kendell Geers, Liam Gillick, Douglas Gordon, Antoni Muntadas ou Gabriel Orozco et celles de plus jeunes artistes comme Lawrence Abou Hamdan, Altération Vidéo, Nathalie Czech, et Mario Garcia Torres, mais aussi de Nicolás Lamas, George Mendez Blake, Claire Morel, Navid Nuur, en passant par Vanessa Ortiz, Fabrice Samyn, Kelly Schacht et Yann Sérandour, que vous retrouverez davantage sur le versant de la communication. L’exposition sera clôturée par une série d’œuvres vidéo qui illustreront ce thème grâce à différentes formes d’expressions verbales et de dysfonctionnements relationnels que nous proposent Absalon, Ivan Argote, Vajiko Chachkian, Jimmie Durham, Pierre Huyghe, Hans Op de Beeck, et Sofia Hultén.

Invités par Jean-Marc Prévost, les collectionneurs Marc et Josée Gensollen, tous deux psychiatres en exercice, révèlent grâce à une quarantaine d’œuvres un condensé de ce qui constitue l’épine dorsale de leur collection. Loin des envolées spéculatives, ils tissent un regroupement de travaux artistiques dont ils s’attachent à renforcer la cohérence. Cet ensemble est indissociable de La Fabrique située à Marseille qui est tout à la fois un espace d’exposition et leur lieu de résidence où cette collection est présentée sur rendez-vous à un public d’amateurs. S’il fallait trouver un lien entre leur profession et leurs choix artistiques, ce ne serait évidemment pas dans l’interprétation de projections symboliques inconscientes mais bien dans la prise en compte de la transmission de l’information chez l’homme depuis un émetteur vers un récepteur. L’outil de lecture n’est donc pas la psychanalyse freudienne mais plutôt l’approche lacanienne qui considère l’organisation de l’inconscient comme un langage mais plus encore l’analyse systémique qui nous aide à la compréhension des modalités de la constitution et du passage de l’information au sein ou à partir de systèmes humains en interactions. Ainsi se projettent-ils dans un rôle de passeurs car la transmission qui leur tient tant à cœur est indissociable de la marche en avant de la Culture dont ils sont convaincus qu’elle est un des meilleurs moyens de contribuer à rendre le monde plus ouvert à des frontières poreuses, plus tolérant à l’égard de la différence et plus riche grâce à la connaissance.

Commissariat de l’exposition : Jean-Marc Prevost

Pratique

Carré d’Art–Musée d’art contemporain
2e étage
Place de la Maison Carrée
30000 Nîmes

Tél : 04 66 76 35 70
Fax : 04 66 76 35 85
info@carreartmusee.com
www.carreartmusee.com
Entrée libre



Pierre Aimar
Mardi 24 Janvier 2017
Lu 136 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 197










Inscription à la newsletter