Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Dijon, Côte d'Or, Musée des Beaux-Arts, photographies : John Batho. Poses & Passages. John Batho développe un dialogue poétique entre pertes d’identités et attestations de présences ténues

Le musée des beaux-arts invite l’artiste John Batho à présenter près de cinquante photographies, pour la plupart inédites, fruits de ses recherches sur l’inscription fugitive de la lumière.
Avec Papiers lumière, Ecrans, Présents & Absents, Instants ou encore Passants - séries jouant de la lumière captée par des surfaces opaques ou filtrée par des écrans transparents -, John Batho développe un dialogue poétique entre pertes d’identités et attestations de présences ténues.
Prenez le temps de vous glisser dans ce parcours, tels ces passants anonymes saisis par l’objectif du photographe...


John Batho. Poses & Passages. Exposition du 14 juin au 15 septembre 2008

Dijon, Côte d'Or, Musée des Beaux-Arts, photographies : John Batho. Poses & Passages. John Batho développe un dialogue poétique entre pertes d’identités et attestations de présences ténues
Le projet proposé par John Batho s'inscrit dans le prolongement de son exploration des particularités de l'empreinte photographique et de l'exposition Présents & absents, présentée en 1999 à Vilnius et 2000 au musée Nicéphore Niepce de Chalon-sur-Saône. Photographiées derrière un verre embué, des personnes anonymes semblaient peu à peu se désincarner et se diluer au contact de l'écran-miroir pour devenir d'évanescentes silhouettes. A travers ce dispositif jouant de l'apparition et de la disparition, de l'identité à la fois individuelle et universelle, l'artiste posait la question de la représentation et de la mémoire. Dans le cadre de son intervention à Dijon, John Batho souhaite aller encore plus loin dans cette expérience afin de parvenir à un effacement formel :

« Je retiens de la lumière naturelle son caractère fugace et malléable. Captée par des surfaces opaques ou filtrée par des écrans transparents, elle me permet une déclinaison de son inscription. Le titre « Poses & Passages » renvoie d'abord à la banalité de l'acte, au temps de pose, au sujet saisi dans l'instant. Mais les oeuvres rassemblées pour cette exposition ont pour finalité l'expression d'une réalité dans ce qu'elle a de plus ténu et de plus fuyant. »

L'exposition présentera à travers trois salles près de 50 tirages photographiques, dont une quinzaine de grands formats, faisant appel aux technologies de l'image les plus innovantes et aux supports les plus divers. Les oeuvres sélectionnées seront pour la plupart inédites et celles, déjà exposées par le passé, le seront sous une forme nouvelle. Sur cinq séries de silhouettes (Présents & absents, Passants) ou de simples traces lumineuses (Papiers lumière, Ecrans, Instants), réalisées entre 1992 et 2007, John Batho développe un dialogue poétique entre pertes d'identités et attestations de présences ténues.

La scénographie, à la fois sobre et dépouillée, sera à l'image de ce travail tout en demi-teinte et en retenue. Au détour d'une salle ou d'un couloir, les visiteurs pourront se croiser et se frôler, tels ces passants anonymes saisis par l'objectif du photographe... Un passage, une pause dans le temps suspendu du musée...

Cette exposition est proposée et organisée par le musée des Beaux-Arts de Dijon. Elle est réalisée par la Ville de Dijon, avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne (ministère de la Culture et de la Communication) et le partenariat, au titre du mécénat, des entreprises Géotec à Dijon (M. François Barnoud), et Hahnemühle Fine Art (Jérôme Comard, directeur général de Hahnemühle France).


clepeu@ville-dijon.fr
Jeudi 26 Juin 2008
Lu 1029 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter