Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Denis Darzacq, Sculpture, à la galerie RX, Paris, du 15 Janvier au 22 Février 2014

Pour sa première exposition à la galerie, Denis Darzacq occupera les deux espaces parisiens dans lesquels il présentera ses séries « Hyper » et « Recomposition ».


Denis Darzacq
Denis Darzacq
Issu du photo-reportage, Denis Darzacq, que semble tarauder l’obsédante question du vivre ensemble, dresse patiemment une véritable fresque des nouvelles réalités urbaines et, plus encore, des problématiques liées à l’appréhension des territoires de la cité par les foules, les groupes ou les individus isolés. Guidé par une extrême curiosité, il part, à la manière d’un arpenteur des villes et de leur périphérie, à la rencontre d’univers ou de tribus, qu’il connaît peu ou mal mais auxquels le relie une forme personnelle de proximité. Il tente d’en percevoir puis d’en traduire plastiquement la dimension poétique ou seulement singulière. Une quête qui se double d’une attention extrême portée aux différents modes d’inscription des corps dans l’espace citadin.

Dans sa série Hyper, Denis Darzacq photographie des jeunes danseurs à qui il demande d’effectuer des sauts, avec pour toile de fond des rayons d’hypermarchés. Pas d’illusion donc, pas de montage, mais une photographie instantanée où la capture en plein vol d’une image semble figer le temps.
L’artiste dans une mise en scène sculpturale, loin des conventions de la représentation du réel, souligne le paradoxe de la réalité des corps face à l’abstraction des décors ; entre l’aspect immuable des rayonnages de moquettes et la volupté de ces corps en lévitation.
La présence inattendue de ces corps exaltés qui viennent dans un mouvement perturber l’ordre existant, insuffle alors un vent de liberté qui traverse les allées inanimée des hypermarchés.

Le travail des Recompositions diffère des précédents par son abstraction. Portraits ou natures mortes, il ne se réfère à aucun contexte documentaire ou réaliste, ce sont des images mentales. Elles se composent d’éléments qui s’opposent et s’associent dans leurs cadres. Les prises de vues ont été réalisées dans l’atelier, sur fond blanc, les modèles évoluent dans l’espace avec des objets qui les dissimulent en partie. A la fois parure et protection.
Emballages, pièces détachées de mobilier, éléments issus de la grande distribution, autant d’objets de la vie courante qui nous contiennent dans la réalité matérielle. Ces éléments disparates sont recomposés par assemblages réels et, ou collages numériques.

Galerie RX
6 avenue Delcassé
75008 Paris
Tel : +33 (0)1 45 63 18 78
Fax : +33 (0)1 45 63 16 88
info@galerierx.com
www.galerierx.com
Du mardi au samedi de 14h - 19h et sur RDV


Afficher Galerie Rx sur une carte plus grande


Pierre Aimar
Lundi 23 Décembre 2013
Lu 169 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter