Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Daniel Flammer, Les anneaux musicaux, exposition à la Galerie Polad-Hardouin, Paris, du 15 mars au 16 avril 2016

Après Les Chants Captifs en 2013, la galerie Polad-Hardouin présentera du 15 mars au 16 avril une nouvelle exposition de Daniel Flammer, recentrée sur le dessin à la pierre noire et au fusain.


Daniel Flammer, Au carrefour des vents, 2015, pierre noire, fusain et graphite sur papier, 114 x 210 cm, courtesy Galerie Polad-Hardouin
Daniel Flammer, Au carrefour des vents, 2015, pierre noire, fusain et graphite sur papier, 114 x 210 cm, courtesy Galerie Polad-Hardouin
Le trait fait surgir des éléments d'architecture et des structures post-industrielles qui se combinent pour donner naissance à un univers étrange : voûtes en briques, voies ferrées ou manèges de fêtes foraines semblent abandonnés dans une temporalité parallèle. Les lianes végétales qui apparaissent sur certains dessins laissent penser que la nature reprend lentement possession des lieux. Daniel Flammer dégage, creuse et développe sur le papier un motif implicite fait de bribes et de signes, qu'il repère dans les lieux de passage comme les gares ou les avenues des grandes villes. Approfondissant sa démarche de « paysages inconscients », la série exposée ici se compose d'une vingtaine de dessins dont plusieurs grands formats spectaculaires.

Fortement nourri de références cinématographiques et artistiques, Daniel Flammer s'inspire également de l'univers de la bande dessinée de science-fiction ou d'anticipation, dans une technique où le travail des textures et des contrastes rappelle la richesse de la gravure classique. Les noirs intenses évoquent même la xylogravure et l'expressionnisme allemand... Les vides volontaires font respirer le dessin et donnent aux motifs une nouvelle profondeur. Individuellement cohérents et parfaitement reliés les uns aux autres, les dessins forment une mosaïque aux variations infinies. Rien n'empêche cet univers de croître de lui-même.

Né en 1984, Daniel Flammer vit et travaille à Paris. Parrainé par Pat Andréa pour le Prix Antoine Marin en 2011, présenté par Marc Desgranchamps lors de l’exposition des Félicités de 2010, il a obtenu avec les félicitations du Jury le diplôme national supérieur des arts plastiques à Paris en 2009. A Berlin l’année précédente, il travaille dans l’atelier de Valérie Favre à l’Universität der Künste et expose à la Galerie Totale. Formé à l’école nationale supérieure de Beaux-arts de Paris dans les ateliers de Dominique Gauthier, Philippe Cognée et James Rielly, Daniel Flammer est exposé par la Galerie Polad-Hardouin qui dès 2013 le présente au salon Drawing Now et lui consacre une première exposition personnelle, Les Chants captifs. Outre son Solo show, Les Anneaux musicaux, du 15 mars au 16 avril 2016, son travail sera présenté, comme en 2015, à Art Paris Art Fair 2016.

Exposition du 15 mars au 16 avril 2016
Vernissage mardi 15 mars à partir de 18 heures

Pratique



Pierre Aimar
Jeudi 4 Février 2016
Lu 149 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter