Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Comme jamais ! Œuvres singulières de la collection, du 24 novembre 2011 au 27 février 2012, Galerie des Beaux-Arts, Bordeaux

Choisir des oeuvres comme autant de surprises esthétiques, les montrer comme jamais, comme jamais les découvrir. Donner à voir, pour la première fois, des oeuvres sorties des réserves, en faire découvrir d’autres nouvellement restaurées, d’autres encore récemment acquises et celles qui, pour qu’on les redécouvre, demandent une présentation autre, telle est l’ambition de l’exposition d’automne à la galerie des Beaux-Arts pendant la période de fermeture temporaire du musée pour travaux.


Comme jamais ! Œuvres singulières de la collection, du 24 novembre 2011 au 27 février 2012, Galerie des Beaux-Arts, Bordeaux
Quatre-vingts oeuvres issues des collections vont rejoindre les cimaises de la galerie des Beaux-Arts, selon des rapprochements inattendus et signifiants, offrant aussi la possibilité d’une approche intime.

Les œuvres sont présentés les récents enrichissements de la collection, jamais encore exposés : le dessin d’Odilon Redon Le Christ et la Samaritaine et Portrait de femme de Théo Van Rysselberghe, ainsi que deux autres acquisitions majeures, Portrait de Matisse d’Albert Marquet, témoignage de l’amitié entre les deux artistes, et Bordeaux, Le voilier blanc. Effet du soir d’Eugène Boudin, panneau impressionniste d’une extrême finesse.

Parmi les oeuvres nouvellement restaurées, nous présentons L’Adoration des bergers d’Abraham Hondius peinte sur ardoise ou encore Sacrifice d’André Masson depuis trois ans dans les mains du Centre de recherche et de restauration des musées de France. Sortie tout spécialement des réserves pour cette exposition, la Vision de la Vierge (vers 1620) du Bolonais Alessandro Tiarini permet d’apprécier un thème rare dans la peinture religieuse, celui de l’apparition de la Sainte Trinité à la Vierge enfant. D’autres artistes, issus de nos réserves, italiens, flamands ou français sont de même présentés : Gaspare Diziani, Pieter Brueghel, Noël Coypel ou encore Claude Lagoutte avec Voyage en France, ce rouleau de 17 mètres qui demande un espace approprié pour son déploiement.

L’attention s’est également portée sur des peintures majeures comme Sainte Famille avec Sainte Dorothée de Paul Véronèse, L’Homme à la main sur le coeur de Frans Hals et sur des toiles plus secrètes comme Un maître et son élève de Giovanni Do ou Les Lèvres d’Isaïe purifiées par le feu de l’Américain Benjamin West.
Dessins et sculptures sont aussi à l’honneur, avec notamment L’Autoportrait d’Albert Marquet dessiné vers la fin des années 1910, récemment acquis par le musée.

La muséographie de cette exposition permet des rapprochements nouveaux entre certaines oeuvres, favorise, par leur isolement, la mise en valeur d’autres, avec ce souhait de les montrer toutes comme jamais, de les faire découvrir comme jamais.

Pratique

Galerie des Beaux-Arts
Place du Colonel Raynal
33 000 Bordeaux
Tél. : 33 (0)5 56 96 51 60
Fax : 33 (0)5 56 10 25 13
musbxa@mairie-bordeaux.fr
Horaires
Le musée et la galerie sont ouverts tous les
jours de 11 h à 18 h sauf les mardis et joursfériés


Pierre Aimar
Mercredi 5 Octobre 2011
Lu 554 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter