Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Charles Ratton, l’invention des arts « primitifs », musée du quai Branly, Paris, du 25 juin au 22 septembre 2013

Expert, marchand, collectionneur, Charles Ratton (1897-1986) marqua profondément l’histoire du goût et participa grandement à la notoriété des arts « primitifs » dans le monde. Le musée du quai Branly lui consacre sa première exposition et revient sur le parcours de cette figure historique du marché de l’art, grand promoteur des arts premiers, dont l’activité et la passion ont participé à l’avènement des objets « primitifs » au rang d’œuvres d’art.


Charles Ratton, l’invention des arts « primitifs », musée du quai Branly, Paris, du 25 juin au 22 septembre 2013
Sa sensibilité et son érudition, forgées par son activité de marchand d’objets « Hautes époques » (Moyen Age et Renaissance), ont conduit Charles Ratton à s’intéresser aux arts de cour d’Afrique - Danhomè, Ashanti, Grassfields - puis aux objets anciens d’Océanie et d’Amérique ou encore aux objets, atypiques pour l’époque, d’arts eskimo.
Plus de 200 oeuvres (d’arts premiers, anciens, asiatiques mais aussi d’avant-garde) et documents d’époque retracent le parcours en France et aux Etats-Unis de ce marchand à l’enthousiasme militant et évoquent ses amitiés avec les artistes surréalistes André Breton, Paul Eluard, ses collaborations photographiques avec Man Ray, son rôle majeur au côté de Jean Dubuffet dans la définition de l’art brut et ses liens avec les grands collectionneurs de son temps.

« Les arts méconnus, c’est-à-dire ceux de l’Amérique précolombienne, de l’Afrique et de l’Océanie, commencèrent à l’intéresser vivement. Il se rendit compte que ces arts que l’on appelle improprement « primitifs » obéissent aux mêmes lois et sont dignes de la même estime que les arts classiques et que ceux de l’Asie, ces derniers n’étant eux-mêmes guère connus et appréciés que depuis une quarantaine d’années. Il décida de s’y consacrer entièrement. »
Charles Ratton à propos de lui-même


Pierre Aimar
Jeudi 21 Mars 2013
Lu 547 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter