Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Centenaire Auguste Rodin 1917-2017 du 22 mars au 31 juillet 2017 au Grand Palais, Paris

2017 célébrera le centenaire de la disparition d’Auguste Rodin. Le Penseur, et le Baiser, icônes mondialement connues, incarnent une notoriété rarement atteinte par un artiste.


Le centenaire sera l’occasion de lever le voile sur des aspects méconnus de l’œuvre de l’artiste et de célébrer ce visionnaire qui posa les bases de la sculpture du xxe siècle. Regroupant les initiatives prises à travers le monde pour rendre hommage à Rodin, le centenaire sera présent dans tous les domaines de l’expression artistique : expositions, films, éditions, création musicale, philatélie, numismatique.
Anonyme, Portrait de Rodin, les cheveux ébouriffés, 1907, épreuve gélatino-argentique, collection musée Rodin
Anonyme, Portrait de Rodin, les cheveux ébouriffés, 1907, épreuve gélatino-argentique, collection musée Rodin

Rodin visionnaire

Ce Rodin précurseur sera au cœur de l’événement phare du cette célébration : Rodin, l’exposition du centenaire, présentée aux Galeries nationales du Grand Palais. Rodin, après avoir excellé dans la pratique de la sculpture traditionnelle a revisité toutes les facettes de cet art du volume et de la lumière : de L’Âge d’Airain (1880) au Monument à Balzac (1898), il a changé le cours de la sculpture de manière novatrice, explorant les passions humaines, utilisant le langage du corps, pratiquant des assemblages inattendus (Masque de Camille Claudel avec la main gauche de Pierre de Wissant), rompant avec l’unité du corps dans les figures partielles (L’Homme qui marche). Ses dessins découpés et collés précèdent la pratique de Matisse et Picasso, son rapport à la photographie annonce celles de Brancusi.

À chaque phase déterminante de l’histoire de la sculpture du xxe siècle, un Rodin différent a été mis en lumière. Ces mutations du regard contemporain, loin d’épuiser l’œuvre de l’artiste, ont permis à chaque époque un enrichissement de sa compréhension. Aussi peut-on voir chez des artistes comme Giacometti, Richier, César, Fontana, De Kooning, Baselitz, Lüpertz ou Gormley, des échos souvent revendiqués, de ce grand artiste.
En prolongement de cette exposition, le musée Rodin affirmera plus que jamais sa programmation en lien avec des artistes contemporains et donnera carte blanche à l’artiste Anselm Kiefer. L’exposition témoignera de la rencontre singulière de ces deux démiurges, avides d’expérimentations. En écho à cette présentation, le parcours du musée sera modifié afin d’exposer pour la première fois des oeuvres de Rodin totalement méconnues, témoins des préoccupations communes aux deux artistes et de leurs combats esthétiques.
Ce Rodin visionnaire sera le propos d’un des événements marquants du centenaire : le film Rodin de Jacques Doillon avec Vincent Lindon dans le rôle de Rodin et Izïa Higelin dans le rôle de Camille Claudel. Les chaînes de télévisions Arte et France 5 ont déjà prévu la diffusion de films documentaires tous tournés pour l’occasion.
Bruno Aveillan et François Bertrand proposent chacun leur regard sur l’œuvre principale de Rodin, la Porte de l’Enfer. La vie de Rodin et son œuvre est l’axe choisi par Claire Duguet pour son film Rodin en son siècle.

Rodin pour tous les publics

Les musées de France se mobilisent à l’occasion de ce centenaire pour mettre en valeur les œuvres de Rodin de leur collection. Outre le musée Rodin lui-même, dans ses deux sites de Paris et de Meudon, le musée des Arts décoratifs, les collections d’Aix-les-Bains, Lyon, Calais, Morlaix, Rodez, Montpellier… font place à l’artiste et se mobilisent.
À l’international, du Mexique au Japon et de la Corée aux États-Unis, les œuvres de Rodin sont présentées au public dans plus de cent musées. La sculpture de Rodin fascine, attire des publics de toutes cultures, de toutes sensibilités, de toutes origines. Utilisant le langage du corps, explorant sans cesse plus profondément les passions humaines, l’artiste touche chaque être humain de manière spontanée et immédiate, et laisse rarement indifférent.
Toutes ces manifestations seront relayées sur le site internet dédié au centenaire.

Avec l’entrée de Rodin au bac comme thème de référence pour la spécialité Arts plastiques du baccalauréat, ce sont des milliers de lycéens qui sont concernés par le centenaire de l’artiste.

Tout au long de l’année, le musée Rodin proposera pour tous ses publics un programme adapté de médiation et d’animations. La Saint-Valentin donnera le coup d’envoi avec une opération « love » devant le Baiser et se terminera la semaine du 17 novembre 2017
(date anniversaire de la disparition de Rodin) avec une semaine Rodin. Les publics scolaires et handicapés feront également l’objet d’initiatives.
Mais au delà de l’espace public et des musées qui conservent les œuvres, Rodin sera accessible à tous avec la pièce de deux euros frappée à l’effigie du Penseur et de l’artiste par la Monnaie de Paris et le timbre représentant le Baiser édité par la Poste.

Le Musée Rodin, héritier de Rodin

Ayant droit de l’artiste, le musée, selon la volonté de Rodin lui-même, édite et vend dans la limite de douze exemplaires des œuvres originales en bronze, grâce notamment aux moules d’origine légués par le sculpteur. Le musée Rodin poursuit sa mission en éditant de façon régulière des sujets inédits, comme, à l’occasion du centenaire. Trois œuvres, Châtiments, Généreusement ou Monument à E. Carrière et Médée seront éditées en 2017.

Un site internet au service du centenaire : rodin100.org

Le musée Rodin relaiera sur un site internet spécifique l’actualité du centenaire à travers toutes les initiatives qui lui seront envoyées, qu’elles se déroulent en France comme à l’étranger. Mais ce site, outre l’agenda, disposera de ressources en ligne :
- Rodin près de chez vous : sous la forme d’une carte interactive, les collections de musée et les espaces publics où l’on peut voir des œuvres de Rodin, que ce soit en France ou à l’étranger, seront présentés.
- Rodin, tops & flops : écrit par Rodin lui même comme un portrait intime, Rodin, tops & flops retrace en quarante anecdotes les hauts et les bas de la vie de l’artiste. Une chronologie complètera ce portrait décalé.
- Votre Rodin sera l’espace dédié, via Instagram, aux publications des internautes.

Infos pratiques

MUSÉE RODIN PARIS
77 rue de Varenne 75007 Paris
T. +33 (0)1 44 18 61 10

MUSÉE RODIN MEUDON
19 avenue Auguste Rodin
92190 Meudon
T. +33 (0)1 41 14 35 00


Pierre Aimar
Lundi 21 Novembre 2016
Lu 237 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 196



Inscription à la newsletter




Traduction / translate - cliquez sur sélectionner une langue










compteur html