Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Carole Rey, soprano, et Anja Peskova, piano, ouvrent la sasio de l'Espace Léo Ferré de Marseille

Pour l'ouverture les 2 et 3 octobre derniers de l’Espace Léo Ferré au théâtre Toursky, la soprano suisse Carole Rey, accompagnée au piano par Anja Peskova, bien connue des familiers de l’Opéra de Marseille, nous ont proposé un programme exceptionnellement riche dans la cadre de Parenthèses romantiques.


Carole Rey, soprano, Anja Peskova, piano
Carole Rey, soprano, Anja Peskova, piano
Une première partie proposant des lieder de Schumann, Schubert et Grieg a permis à la jeune cantatrice de nous montrer ses exceptionnelles qualités d'interprétation. La profondeur des textes des poètes Goethe ,Eichendorff, Matthäus von Colin, Franz von Schober, Ibsen était aussi exaltée par de courtes explications parfaitement bienvenues. Carole Rey maitrise parfaitement l’art du lied. Elle nous offre de beaux moments de fulgurance dans Schubert et Schumann: probablement le sommet de ce récital! Elle est une merveilleuse passeuse des poètes et de cette époque musicale héritière du Sturm und drang.

Quant à la deuxième partie, comprenant des airs célèbres d'opéras de Bellini de la Giuletta de I capuletti i Montaigu: Economi in liesta vesta.. ou le superbe air de Norina de Don Pasquale de Donizetti Quel guardo il cavaliere et des chansons napolitaines (Tosti et Arditi), ont permis à Carole Rey de montrer qu'elle possédait toutes les qualités techniques pour chanter les héroïnes du bel canto. Si la projection semble un peu courte dans Giuletta avec des aigus un peu étriqué, elle est par contre une Norina idéale! En continuant à travailler, Carole Rey pourrait pleinement s’épanouir dans le répertoire italien bel cantiste.

On pourrait longuement parler de la beauté de son timbre ou bien de cette spontanéité qui la rend encore plus touchante, mais le mieux reste encore de conseiller à tous les amateurs de découvrir par eux-mêmes cette jeune artiste que l'on devrait rapidement revoir sur scène en France....du moins on l'espère (et même on le réclame!) car si sa réputation est déjà bien établie en Suisse, elle attend encore de l'être ici. Mais il y a fort à parier qu'après ces deux superbes représentations (puisque qu'elle a réussi à dompter à nouveau cet exigeant programme dès le lendemain), cette injustice sera bientôt réparée. En attendant, il faut encore une fois remercier le théâtre Toursky de permettre au public français de découvrir ce genre de perle artistique. Signalons un beau moment passé à l’issue de concert aux Frangins d’ La Night au charme cosi où l’on déguste des mets savoureux à un prix très raisonnable (19,50 pour un menu). Artistes et spectateurs partagent et échangent leurs émotions une partie de la nuit. Un after concert des plus agréables à découvrir de toute urgence!
Charles Romano

Prochain concert au Théâtre Toursky à l’Espace Léo Ferré Diseuses de Nathalie Joly le 6 novembre. Auparavant on pourra découvrir les Zygmunt Follies de Philippe Genty dès le 3 novembre jusqu’au 7 novembre.


Pierre Aimar
Samedi 17 Octobre 2015
Lu 264 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 78





Inscription à la newsletter