Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Bourgoin-Jallieu, Isère, Théâtre Jean-Vilar : C'est pour rire + Hugo 266, deux créations. 7 et 8 octobre

2 soirs sur 1 scène, 2 compagnies qui incarnent le création "made in Théâtre Jean-Vilar"


Mardi 7 & Mercredi 8 Octobre à 20h30 au Théâtre Jean-Vilar / Bourgoin-Jallieu

Bourgoin-Jallieu, Isère, Théâtre Jean-Vilar : C'est pour rire + Hugo 266, deux créations. 7 et 8 octobre
Pascale Henry, compagnie Les Voisins du Dessous
« C’est pour Rire »

Ce matin, j’appelle la société (biiiiiiiip) pour un problème privé. Je tombe sur une dame qui me dit bonjour très gentiment, je lui dis bonjour aussi. Mais elle enchaîne sans m’entendre et me demande de taper mon numéro de contrat. Je tape. Puis la dame très aimable me pose une question. Elle dit, dîtes oui ou non. Je dis oui. Puis la dame se met à énumérer une liste de problèmes et de questions avec des numéros à mémoriser. Panique. Je ne trouve pas ma question. Il n’y a pas ma question ! Heureusement elle m’entend et dit : si vous voulez parler à quelqu’un dites oui. Je dis oui. La dame reste au bout du fil et me redit bienvenue nous sommes à votre disposition, le temps d’attente pour parler à quelqu’un est de 4 minutes et 25 secondes environ, merci de votre patience sinon raccrochez. La société (biiiiiiiiiiip) vous remercie de votre appel. J’ai raccroché. Enragée, forcément. Enragée contre quelqu’un qui n’existait pas. Ca m’a fait une drôle d’impression. Une impression d’avoir envie de casser la gueule à quelqu’un. A n’importe qui puisqu’il n’y avait personne. Et puis le ridicule m’a saisie. Je n’allais pas me mettre en rogne contre le progrès. On faisait semblant de nous parler pour faire des économies. Ca n’était pas bien grave. Et si ça l‘était ? Et si c’était grave de s’habituer à ce qu’il n’y ait personne au bout du fil et de parler quand même ? On en a enfermé pour moins que ça… » Pascale Henry.

Pascale Henry malaxe la langue, fait corps avec elle ; la dissèque avec intelligence. Grande metteure en scène en Rhône-Alpes, en résidence au TJV jusqu’en 2004 (Inconnu à cette adresse, Insectitudes et Le cochon est-il une série de tranches de Jambon ?), nous nous réjouissons de la réaccueillir.

www.lesvoisinsdudessous.free.fr

Anne Courel, compagnie Ariadne
« Hugo 266 »

Une veillée théâtrale avant la création de Notre-Dame de Paris, autour du 1er tiers du roman de Victor Hugo. Les personnages de Notre-Dame de Paris sont plusieurs milliers à donner de la voix : quelle cacophonie ! Ce roman a quelque chose de totalement monstrueux et dans le même temps nous est très familier. La Fête des fous est un événement qui rassemble !



communication.theatre@bourgoinjallieu.fr
Mardi 29 Juillet 2008
Lu 316 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter