Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Bois d’aviation, par Jean-Marie Ballu, édition Institut pour le développement forestier. « Sans le bois, l’aviation n’aurait jamais décollé »

Le bois a permis l’envol de l’aviation et, pendant un siècle, son épanouissement. Matériau facile à travailler, léger, souple, résistant et largement disponible, il est naturellement devenu le premier matériau de structure puis de revêtement, avec le bois moulé ou le très fin contreplaqué.


Bois d’aviation, par Jean-Marie Ballu, édition Institut pour le développement forestier. « Sans le bois, l’aviation n’aurait jamais décollé »
Les premiers constructeurs d’avions, souvent des marins, s’entourèrent de menuisiers. C’est en dentelle de bois, toile et fils de fer, que tous les inventeurs bricolèrent leurs prototypes pour tenter de voler. Que de pistes essayées, rêves ou délires de bois, avant d’arriver aux solutions volantes.


Les ballons et dirigeables firent également appel au bois comme les premiers planeurs, hélicoptères, ailes volantes et avions, même ceux à réactions, tous furent en bois. Il est toujours utilisé dans la construction aéronautique légère !
En nous racontant l’apport du bois à la conquête de l’air, c'est à un voyage allant de la forêt à l'atelier d’aviation d’hier et d’aujourd’hui que nous convie l'auteur.



Le thème du livre
Il y a à peine plus d’un siècle, les premiers « avionneurs » se sont inspirés des graines (ailes volantes de la nature), des bateaux et des oiseaux, en copiant jusqu’à leurs os creux, en évidant leurs bois.
Après le frêne, résistant et élastique, et le bambou, les résineux à accroissements fins l’emportèrent rapidement. Quant aux hélices, elles furent sculptées en bois précieux : noyer, acajou...
Au gré d’une réflexion historique et technique, l’auteur nous entraîne dans les menuiseries et les ateliers bois des avions, assister aux tâtonnements avant les premiers envols, au choix des meilleurs bois d’aviation en forêt, aux techniques d’assemblage de ces bois pour garantir la légèreté et la sûreté. Il retrace la construction de nombre d’avions de légende, civils ou militaires, comme celle du célèbre Mosquito anglais, chasseur en bois de la seconde guerre plus rapide que ceux en métal, ou celle du plus grand avion jamais construit au monde, avec 18 m d’envergure de plus que l’A 380, le Spruce Goose d’Howard Hugues. Il traite de l’évolution de la construction des avions de chaque époque, sans oublier les hydravions et la naissance de l’aéronavale.
Après un siècle, le bois est toujours présent dans l’aviation populaire et de compétition, CAP 10 et suivants. Il est resté longtemps en tête dans la vitesse et l’acrobatie jusqu’aux années 2000, et les meilleurs pilotes de voltige volaient encore il y a peu sur bois, pur ou composite. Enfin l'auteur, en professionnel de la forêt, nous rappelle que le bois, naturel, renouvelable et écologique, est le seul matériau qui consomme du CO2 et produit de l’oxygène dans son processus de fabrication !

Jean-Marie Ballu
Issu d’une famille de forestiers l’auteur, agronome et ingénieur général des Ponts des Eaux et des Forêts, a fait une grande partie de sa carrière à l’Office National des Forêts avant de la terminer comme président de la section « nature, forêt, paysages » du ministère de l’agriculture.
Au-delà de nombre de rapports sur la forêt et la nature, il a été notamment l’auteur de plusieurs livres sur la forêt et le bois (aux Éditions du Gerfaut) :
"Bois de marine, les bateaux naissent en forêt", primé en 2001 par l'académie de marine, réédité en 2003 et 2008.
"Bois de musique, la forêt berceau de l’harmonie", mars 2004,
"250 réponses aux questions des amoureux de la forêt", octobre 2006, "L’Hermione, l’aventure de sa reconstruction", juin 2007, réédité en juin 2010,
"La Fayette’s liberty ship of 1780, the reconstruction of the frigate Hermione", mai 2011.

L'éditeur :
IDF, Institut pour le développement forestier (47 rue de Chaillot, 75116 Paris).
Livre édité avec les soutiens du Musée de l'Air et de l'Espace, du Service Historique de la Défense, et de celui de la Fondation Sommer.

Bois d’aviation
Format : 24 x 30 cm / 192 pages / quadri / cartonné / prix : 37 €.
Présence de QR code (« flashcodes ») pour compléter l’information sous forme de vidéos.
ISBN : 9782916525075.


Pierre Aimar
Mercredi 18 Décembre 2013
Lu 101 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27










Inscription à la newsletter