Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Bleu comme neige, roman de Francine Bibian, éditions Les Petites Vagues

Un village alsacien devenu célèbre à cause d’un vote à droite à l’occasion d’élection présidentielle (fait véridique), veut utiliser sa notoriété pour créer un événement touristique : un marché de Noël…


Comme un grand coup de poing dans l’âme

Bleu comme neige, roman de Francine Bibian, éditions Les Petites Vagues
Au lendemain des élections présidentielles, télévision, radio et presse écrite ne parlaient que de nous. Et de Schattenhaufen, ce si joli village alsacien qui avait si mal voté. Le nôtre, donc.
Nous avions fait fort, il est vrai. Et du vote en faveur de l’extrême droite, nous détenions le record national et historique. Bien sûr, nous n’avions pas tous voté pour ce parti. Loin de là. À peine un électeur sur deux… Assez pour défrayer la chronique.

D’autres auraient peut-être été incommodés par cette notoriété soudaine. Pas nous. Car nous savons garder les pieds sur terre et la tête près du bonnet._« Nous sommes célèbres. Et cette célébrité, mes amis, il faut l’exploiter ! » nous avait conseillé Roméo-Pack-de-Crocs. Un gars qui s’y connaît, le Roméo, qui s’occupe de marketing chez Kronenbourg.
L’idée du marché de Noël, c’est donc la sienne. Une bonne idée, que nous allions mener à bien, doués comme nous le sommes. Les autres marchés de Noël n’étaient que beaux. Le nôtre, avec l’aide de Dieu, allait être exceptionnel.

Là résidait d’ailleurs tout le problème. Pour nous accorder Son aide, Dieu se faisait tirer l’oreille. À croire qu’Il nous battait froid. Ou qu’Il voulait nous mettre à l’épreuve. Si telle était Son intention, Il n’avait pas loupé Son coup. Car les épreuves n’ont pas manqué. Ainsi la vieille Mélanie est décédée et son bistrot a été repris. Par un couple. Jusque-là, rien d’anormal. Sauf que c’était un couple d’hommes. Des homos, comme on dit. Chez nous, à Schattenhaufen ! L’Arbre Vert de Mélanie tenu par un couple d’homos ! De quoi faire frémir…
Ensuite, il y a eu cette météo défavorable. 14° pendant tout le mois de décembre et un grand ciel bien bleu. Adieu, la jolie carte postale du joli village blanc. Sans doute ne neigeait-il pas davantage ailleurs. Mais nous, c’était notre premier marché de Noël.
La neige, nous pouvions raisonnablement y prétendre. Voire l’espérer comme un dû.

Mais ces deux épreuves n’étaient rien en comparaison de celle qui nous attendait.
Car, début décembre, juste au moment des préparatifs les plus intenses qui exigeaient de nous tous une bonne santé, Antoine Habter, notre infirmier libéral, notre bel Antoine aux yeux bleus, nous avait annoncé son départ en vacances. Cette défection brutale nous fut un choc. Bientôt suivi du coup de grâce avec direct au foie quand Odette nous apprit que le remplaçant d’Antoine Habter s’appelait Aziz Amtawia…

L’auteur, par Francine Bibian

Père basque, mère alsacienne, tante allemande, marraine suisse, grand-mère par alliance pied-noir, mari vaguement arménien et chat siamois : dans ma famille, on se mélange les frontières comme les peintres mélangent leurs couleurs. D’où mon goût prononcé pour les voyages, les langues, les patois, les modes de dire, les façons de parler et même de se taire. D’où mon goût prononcé pour toutes les différences. Et mon dégoût de l’uniformité.
Trois mandats de conseillère municipale - d’une commune qui n’a en rien servi de modèle au village du roman - m’ont familiarisée avec les protocoles de cette belle institution. J’y ai assurément puisé de quoi décrire leur déroulement. (…)

Le mot de l’éditeur

Frisson au moment de la découverte du manuscrit, l’onde de choc me poursuit longtemps à la lecture. Voilà un livre qui parle de xénophobie, de racisme et de politique non politicienne dans un style agréable et moderne, dépourvu de toute méchanceté et de violence, avec respect et amour pour chacun de ses personnages, s’il en mérite…
Ce conte sur la rédemption de tout un village ravit à la lecture et laisse de puissants souvenirs dans le temps. Sur une idée de départ très originale, l’auteure nous fait vivre au rythme des pulsations (et des pulsions) du village et de ses habitants l’élaboration du marché de Noël, leur marché de Noël, en tous points exceptionnel.

Bleu comme neige
Francine BIBIAN
Éditeur : Les Petites Vagues éditions
51 rue du général de Gaulle
67130 LA BROQUE

Collection L’esprit des vagues
Format : 16 x 24
380 pages
Couverture souple
Prix : 21 euros
ISBN : 978-2-35965-019-8
En vente en librairie et sur le site de l’éditeur


pierre aimar
Lundi 8 Novembre 2010
Lu 948 fois


Commentaires articles

1.Posté par Ambroise Perrin le 01/12/2010 19:22
bonjour de Heilwiller ! ambroise perrin

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27










Inscription à la newsletter