Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Berrias et Casteljau (Ardèche), Commanderie de Jales : Le Roi Pêcheur de Julien Gracq, lecture spectacle. Vendredi 8 août

Réécriture contemporaine du mythe du Graal, Le Roi Pêcheur nous plonge dans un univers à la frontière du réel et du symbolique. L’écriture de Gracq, revisitée pour les besoins du théâtre sert une œuvre sans âge dont les échos parviennent aujourd’hui jusqu’à nous : une pièce mythique et atemporelle qui pose la question universelle de la rédemption possible de l’humanité à travers la rencontre de Perceval et du Roi Pêcheur


Lecture par Laure Lumière Comédienne – Metteur en scène

Représentation précédée d’une petite visite commentée de la Commanderie. Réécriture contemporaine du mythe du Graal, Le Roi Pêcheur nous plonge dans un univers à la frontière du réel et du symbolique. L’écriture de Gracq, revisitée pour les besoins du théâtre sert une œuvre sans âge dont les échos
parviennent aujourd’hui jusqu’à nous : une pièce mythique et atemporelle qui pose la question universelle de la rédemption possible de l’humanité à travers la rencontre de Perceval et du Roi Pêcheur … Un texte actualisé par la Cie du 1er vol de l’hirondelle dont le souffle surprend ceux qui ont la curiosité de s’y pencher..

Le Roi Pêcheur
Vendredi 8 Août 2008
20h00
Commanderie de JALES
(Berrias et Casteljau Ardèche Méridionnale)

Le Roi pêcheur. Un hommage avant tout

Homme secret et rétif aux honneurs, Julien Gracq (1910 – 2007) avait refusé le Prix Goncourt en 1951 pour son chef d’œuvre « Le Rivage des Syrtes ». Il figure parmi les très grands écrivains français, de ceux qui ont apporté un changement significatif dans la littérature et inventé un style. Il est l’auteur de 19 ouvrages nourris de romantisme allemand, de fantastique et de surréalisme.
Julien Gracq écrit une seule pièce de théâtre en 1948, inspirée par le Parsifal de Wagner : Le Roi Pêcheur Pêcheur, réécriture contemporaine du mythe du Graal, dont il n’accorde pas ou très peu les droits de mise en scène. Il les confie à Laure Lumière (Laurence Arpi) en 2002 qui adapte la pièce et la crée avec 13 comédiens en décembre 2006.
Laure Lumière propose aujourd’hui une lecture –spectacle, seule en scène, de cette œuvre unique. Elle y évoque sa correspondance et ses rencontres avec Julien Gracq ainsi que le parcours de l’adaptation et de la création de la pièce.
Evitant la linéarité, elle s’attache faire ressortir l’architecture du sens et les enjeux des personnages d’une manière vivante, simple, respectant l’authenticité de sa démarche auprès de l’auteur.
Cette lecture est une étape de la reprise de la pièce avec les 13 acteurs dans le cadre du projet « Théâtre et patrimoine autour du Roi Pêcheur- Hommage à Julien Gracq » en région Rhône-Alpes, dont la réalisation est prévue pour la Saison 2008 – 2009.

La Commanderie de Jalès. Un site exceptionnel à préserver et à valoriser

La « maison » de la Commanderie de Jalès est située sur un une légère éminence au beau milieu de la plaine de Berrias à proximité de la D 104. Elle fut construite aux environs de 1140. Une commanderie
templière était à la fois un domaine agricole, un lieu de retraite pour les moines soldats qu’étaient les Templiers et un lieu de recrutement pour l’ordre.
Témoin de 8 siècles d’histoire, la Commanderie de Jalès, construite vers 1140, a connu dans ses murs les « Pauvres Chevaliers du Christ et du temple de Jérusalem » (autrement appelés les Templiers), puis les Hospitaliers de St Jean de Jérusalem, puis enfin les chevaliers de Malte qui, tour à tour, furent les seigneurs d’un véritable fief jusqu’à la révolution.
A cette dernière époque, Jalès fut l’épicentre de rassemblements armés connus sous le nom des «Camps de Jalès» qui se soldèrent par la conjuration de Saillans et la destruction du château de Banne. Vendue en lots comme bien national en 1793, l’édifice fut racheté par des agriculteurs de la commune. La commanderie doit à cela le fait de n’avoir pas, comme bien d’autres édifices de l’ancien régime,
terminé sa carrière comme... carrière de pierres ! Fait rare en France, on retrouve dans la commanderie de Jalès l’intégralité des bâtiments du 12ème siècle.

Contact :
Association « Les Amis de Jalès »
Président : Jean Férole 07230 Lablachère 04 75 39 05 51[ jefeferole@aol.com]mail: jefeferole@aol.com


pierre aimar
Lundi 4 Août 2008
Lu 351 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter