Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Azimut. Aurélien Bory avec le groupe acrobatique de Tanger au Grand Théâtre de Provence, Aix en Provence, du 20 au 27 septembre 2013

“...Nous avons les corps, nous avons l'espace, nous avons les fous, il nous reste alors à trouver le chemin, l'Azimut... ”


“ Azimut ” vient du mot arabe “as-samt” qui signifie chemin, direction. “Azimuté“ en argot veut dire fou. Ce mot contient alors ces deux sens, contradictoires, suivre un chemin et être fou. L'acrobatie marocaine, dont tous les mouvements sont fondés sur le cercle, comporte implicitement ces deux significations: suivre rigoureusement un chemin et pourtant tourner en rond indéfiniment. Se perdre en chemin est-il inévitable? Par dérivation Azimut a donné zénith, littéralement le "chemin au-dessus de la tête", qui en plus d'une métaphore spirituelle offre l'idée de l'envol. Le saut est, pour l’acrobate, la tentative sans cesse répétée du vol. La scène, le seul endroit de l'art soumis inexorablement à la gravité. C’est pourquoi le théâtre, dans sa quête du merveilleux, a inventé cette machine scénographique qu’est le vol humain. Ce lien avec le ciel renvoie inévitablement à l'astronomie, où l'azimut est la mesure de l'angle entre l'axe vertical des astres et le méridien de l'observateur. Entre les étoiles et celui qui regarde. Ainsi nous avons les corps, nous avons l'espace, nous avons les fous, il nous reste alors à trouver le chemin, l'Azimut. AURÉLIEN BORY

réservations 08 2013 2013


Pierre Aimar
Samedi 7 Septembre 2013
Lu 78 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 24










Inscription à la newsletter