Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Avignon Off - Laurette théâtre. Nos désirs sont désordre

Un couple désespère avoir un enfant ... Drôlement grave, gravement drôle


Le spermatozoïde a (enfin) rencontré l’ovule © DR
Le spermatozoïde a (enfin) rencontré l’ovule © DR
Vouloir un enfant, quoi de plus légitime pour un couple ? Nous suivons les tribulations souvent comiques d’un homme et d’une femme dans leur quête acharnée à concevoir un enfant. Par tous les moyens.
Maud Pfister et Jean-François Chapuisat nous entraînent dans une pièce (mise en scène par Mirko Bacchini) qui est tout à la fois comique et ... pédagogique.

Les effets comiques sont nombreux, rapides, vifs et parfois un peu lourds et soutiennent l’intérêt du spectateur peu attentif. 
La pédagogie ?
Le texte couvre tout le programme de l’éducation sexuelle du secondaire ! N’importe quel adolescent accroché à sa Play Station sort de la représentation avec une connaissance totale de tous les systèmes de procréation. A commencer par la plus simple pour aboutir à la fécondation in vitro après maintes ... manipulations.

Un véritable tour de force que de mettre en images sur scène l’hasardeuse conquête par le plus rapide des spermatozoïdes de l’ovule qui a ses humeurs.
La comédienne, affublée d’un costume d’ovule (ça existe, nous l’avons rencontré ) et son partenaire déguisé en spermatozoïde font une brillante démonstration que les Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) peuvent être rigolotes. L’éducation nationale pourrait s’inspirer de la performance sans bien sûr inciter les profs de SVT à jouer de pareilles scènes mais en invitant la compagnie Little Fish Creations de Lausanne.

Au-delà du texte ludique et amusant, est posée l’angoisse des couples qui ne peuvent avoir d’enfant. Est-elle stérile ? Est-ce lui ? La vie ordinaire dans la quête d’immortalité ou de simple reconnaissance sociale peut rapidement sombrer dans l’enfer et le désespoir. Surtout, elle entraîne le couple de chair et de sentiments dans l’univers carrelé et aseptisé du milieu médical. Chiffres, méthodes, techniques, statistiques, deviennent le lot quotidien d’amants brutalement ramenés sur la terre matérielle. Terriblement matérielle.
Avec un seul espoir, mais réel : lorsque le couple trace un trait définitif sur son envie d’enfant, tout se débloque et l’enfant paraît ... à l’échographie.
Pierre Aimar

Laurette théâtre, 14h25

Téléchargement



Pierre Aimar
Lundi 6 Août 2012
Lu 356 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81










Inscription à la newsletter