Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Au mois d'avril 2017, le Théâtre du Gymnase (Marseille) présentera les nouvelles créations de deux des plus grandes institutions théâtrales

Du 4 au 6 avril "Erich von Stroheim", le dernier spectacle de Stanislas Nordey, directeur du Théâtre National de Strasbourg.
Du 25 au 29 avril, la pièce mythique, "Soudain l'été dernier"


Emmanuelle Béart, Thomas Gonzalez, Laurent Sauvage © DR
Emmanuelle Béart, Thomas Gonzalez, Laurent Sauvage © DR

Erich von Stroheim, du mardi 4 au jeudi 6 avril à 20h30 (sauf mercredi 5 avril à 19h00)

Texte Christophe Pellet
Mise en scène Stanislas Nordey
Avec Emmanuelle Béart, Thomas Gonzalez, Laurent Sauvage

Le traditionnel trio amoureux. Mais on n'est ni dans une pièce de boulevard, ni dans le roman de gare.
Dans l'univers globalisé, dérégulé, dématérialisé, les sentiments partent à la dérive comme la finance et les relations amoureuses des transactions aussi froides que les eaux glacées du capitalisme.
Et cependant il s'agit bien d'amour. De couple. De désir. De volonté de faire un enfant.
Le texte de Christophe Pellet, l'un des rares dramaturges français à pouvoir rivaliser avec les maîtres allemands ou anglais qui tiennent le haut du pavé européen, se livre tout à la fois à une critique virulente du monde déshumanisé
régi par l'image, qu'à la construction d'un personnage de femme nouveau dans le théâtre. Une femme puissante qui dicte sa loi érotique et devient metteuse en scène de sa vie.

Soudain l'été dernier - du mardi 25 au samedi 29 avril à 20h30 (sauf mercredi 26 avril à 19h00)

Texte Tennessee Williams
Traduction Jean-Michel Déprats, Marie-Claire Pasquier
Mise en scène et scénographie Stéphane Braunschweig
Avec Jean-Baptiste Anoumon, Océane Cairaty, Virginie Colemyn, Boutaïna El Fekkak, Glenn Marausse,
Luce Mouchel, Marie Rémond

Soudain, l'été dernier, quelque chose s'est rompu. Un poète est mort à l'étranger, loin de chez lui.
Et sur sa fin, une rumeur affreuse circule...
Pour préserver sa mémoire, sa mère est prête à tout - y compris à faire interner la jeune cousine qui fut la seule à assister au drame. Comment arbitrer le combat sans merci entre les deux femmes ?
Qui croire, et comment dénouer les lianes du réel et du désir ?
Un huis clos tragique d'une audace inouïe, troublant comme un rêve érotique.

Théâtre du Gymnase
4, rue du Théâtre Français
13001 Marseille
Un seul numéro de téléphone 08 2013 2013 du mardi au samedi de 11h à 19h.
tarifs de 9 à 35 €
www.lestheatres.net


Pierre Aimar
Dimanche 12 Mars 2017
Lu 156 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter