Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




A nous de voir , festival de science et cinéma , 25ème édition du 17 au 27 novembre 2011, théâtre Renaissance, Oullins (Rhône)

Depuis 1986, le festival de science et cinéma A nous de voir diffuse des films de science, avec comme objectif de replacer les questions scientifiques dans l’espace public. Alors qu’aujourd’hui les problèmes environnementaux ne cessent de bousculer le quotidien, que les enjeux scientifiques sont de plus en plus forts, il est impossible pour le citoyen de passer à côté des questions de sciences. Le Festival A nous de voir se propose d’être pendant 10 jours, un lieu de rencontres entre scientifiques, réalisateurs et publics. Une micro-initiative sous forme d’organisation collective pour s’interroger sur le monde qui nous entoure.


A nous de voir , festival de science et cinéma , 25ème édition du 17 au 27 novembre 2011, théâtre Renaissance, Oullins (Rhône)
Après 25 ans d’existence, force est de constater que les considérations scientifiques ont évolué dans la société, et cela se ressent dans la production cinématographique. Avec le partage des compétences scientifiques qui s’est accrue, les cinéastes convoquent les points de vue multiples de scientifiques, de la société civile, de sociologue… Les voix de plusieurs protagonistes se font entendre permettant par le cinéma, de mettre les sciences en débat, et de ne plus exposer uniquement un point de vue.

La programmation d’ A nous de voir tendra cette année encore plus vers ces films où les dimensions éthique et sociale des sciences s’imposent : il sera question d’économie, de science du vivant, de technologie, de santé, de mathématiques, d’histoire …
Ce sont aussi des séances jeune public, un concours du film de science, une nuit de la science- fiction et de nombreuses rencontres avec des réalisateurs et des scientifiques invités à débattre avec un public toujours plus curieux.
Une édition anniversaire qui s’annonce des plus passionnantes..

25ème édition en un coup d’œil

• 80 films diffusés
• 200 films reçus dans le cadre du concours du film de science
• 70 invités de renommée nationale
• 80 rencontres-débats
• 7 films présentés en compétition
• Des événements Hors les murs (en partenariat avec des structures de la Région Rhône Alpes)
• Séances dédiées au jeune public (8/12 ans)
• Séances scolaires
• 1 Nuit de la Science-Fiction
• 5000 spectateurs les éditions précédentes

Le concours du film de science : les films en compétition

Bovines (France / 59 / 2011)
Un film sur la vraie vie des vaches : se coucher dans l'herbe, ruminer, brouter...
Une vie régulière et entièrement dédiée à la contemplation.

Fragments d’une révolution, Anonyme (2011 / France / 57’)
Iran, 12 juin 2009. Dénonçant une « fraude massive » aux élections présidentielles, des centaines de milliers d’Iraniens descendent dans la rue pour exprimer leur mécontentement. Pendant un an, les Iraniens de l'étranger ont suivi la "révolution verte" à l’aide d’images anonymes amateurs et d’images du pouvoir accessibles sur internet.

La Grande Invasion, Stéphane Horel (2010 / France / 52’)
Les produits chimiques sont invisibles et partout à la fois, y compris dans nos corps. Phtalates, retardateurs de flammes bromés, parabènes, bisphénol-, autant de noms qui ont pour inconvénient de perturber nos hormones. Pour les scientifiques interrogés, cette imprégnation chimique n’est pas
étrangère au développement des maladies telles que le cancer du sein, l’obésité.
Le constat, plutôt grave, n’empêche pas le réalisateur de raconter l’histoire d’amour de l’homme moderne avec le confort plastique et l’abondance électroménagère.

La guerre en face: que sont nos soldats devenus ?
Patrick Barbéris (2010 / France / 90’)
Depuis la fin de la guerre d’Algérie 250.000 hommes ont servi sur plus de 180 théâtres d’opérations extérieures. Comment sommes-nous passés du soldat inconnu au soldat disparu ? Quelles sont les causes de la disparition de la figure du soldat dans notre société. Ce film dévoile les nouveaux visages de la guerre et notre incapacité à la regarder en face.

Le Chant des particules, Benoît Bourreau (2010 / France / 15’)
Un vieux scientifique se remémore la mise en service au début du XXIe siècle de la machine la plus complexe jamais créée par l'homme : un accélérateur de particules capable de percer le secret des origines de l'Univers.

Monsieur M., 1968, Laurent Cibien et Isabelle Berteletti (2011 / France / 55’)
Un petit agenda noir retrouvé, après le décès de son propriétaire, dans une maison de Montreuil. Sur cet agenda, celui de l'année 1968, une fine écriture : jour après jour, Monsieur M, 41 ans, vieux garçon vivant chez ses parents, ouvrier-cartographe à l'Institut Géographique National, raconte, sans passion ni sentiment, les évènements de sa vie.

Chernobyl 4 ever, Alain de Halleux (2011 / France – Belgique / 55’)
25 ans après Tchernobyl, nous avons oublié les dangers du nucléaire. Les conséquences de ce désastre ne sont toujours pas maîtrisées. L'atome a la vie longue et l'homme la mémoire courte. Ce film inédit sur Tchernobyl aujourd'hui est là pour nous le rappeler.

Pratique

Lieu de projection :
Théâtre de la Renaissance
7 rue Orsel
69600 Oullins

Tarifs
Entrée gratuite à toutes les séances
Sauf Nuit de la Science-fiction


Pierre Aimar
Mardi 20 Septembre 2011
Lu 632 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27










Inscription à la newsletter